« Les Sœurs Mitford enquêtent : L’assassin du train » Jessica FELLOWES.


Les Sœurs Mitford enquêtent est le premier tome d’une série policière initiée par Jessica Fellowes, la nièce du créateur de Downton Abbey et l’auteur d’un ouvrage sur la dite série, Chroniques de Downton Abbey. Le deuxième tome de la série est déjà paru en Angleterre et j’ai dorénavant hâte que les éditions du Masque le publie en France. J’ai été immédiatement séduite par la couverture, mais plus encore par le fait que ce roman mettait en scène les célèbres soeurs Mitford au destin si particulier. Dans ce premier tome, c’est Nancy, l’aînée, qui est au centre. La Nancy Mitford que nous connaissons bien pour sa plume souvent satirique sur la société anglaise, auteure notamment de Christmas pudding ou de La Poursuite de l’amour.

(suite…)

Publicités

Un Livre dans la Boîte #8


Abstract Architecture Album CD Cover« Un Livre dans la Boîte » est un rendez-vous, qui devient mensuel (dernier samedi du mois) à partir de maintenant, dans lequel je présente les romans reçus en Services de Presse dans ma Boîte aux lettres durant le mois précédent.

Durant le mois de juillet, ma boîte (ou le facteur) semble avoir aussi pris des vacances…

  (suite…)

Bilan mensuel de lecture : Juin 2018.


Un des signes manifestes que les vacances ont bien commencé est que j’ai pu rédiger toutes les chroniques des livres lus ce mois-ci.  Le nombre de romans n’a pas beaucoup varié par contre. J’ai essentiellement lu des SP. Le seul roman de ma PAL lu n’a pas eu le temps d’y végéter bien longtemps puisqu’il fut lu seulement quelques jours après son achat.

(suite…)

« Cinq heures vingt-cinq » Agatha CHRISTIE.


Cinq heures vingt-cinq est le 22e roman d’Agatha Christie que je chronique sur ce blog. Je ne me lasse pas des intrigues de la reine du crime. Mais je crois que j’ai une préférence pour les romans où ne figurent ni Hercule Poirot ni Miss Marple. Non que je ne les apprécie pas, mais dans les romans sans ses grands héros, Agatha Christie crée souvent des personnages féminins, des jeunes femmes, modernes, pétillantes et intelligentes, qui me semblent beaucoup plus intéressantes et qui en disent long sur la perception des femmes qu’elle pouvait en avoir. Et c’est bien le cas dans ce roman-ci.

(suite…)

Un Livre dans la Boîte #7


Je reprends aujourd’hui ce rendez-vous après un an d’arrêt. Il me faut donc réexpliquer son but. Comme je le disais dans ma précédente chronique, je reçois régulièrement des SP de plusieurs maisons d’édition, mais je mets parfois un peu de temps pour les lire, j’ai donc imaginé ce rendez-vous pour vous les présenter (et non pour me glorifier !), dire pourquoi je les ai choisis et vous permettre de les découvrir et pourquoi pas vous donner envie de les lire à votre tour. Je crois que certains appellent cela un book haul, alors soit, mais il ne s’agit ici pour moi que de vous présenter les SP reçus.

Cette rubrique manquant de régularité, je vais essayer de la rendre mensuelle. Les romans que je vais vous présenter aujourd’hui sont donc les derniers reçus.

(suite…)

« Docteur Voltaire et Mister Hyde » Frédéric LENORMAND.


Durant le mois de juillet, j’ai rendu visite à Voltaire par l’intermédiaire de Frédéric Lenormand et de son nouveau roman : Docteur Voltaire et Mister Hyde qui est paru en poche dans les éditions du Masque en mai dernier. Ce polar s’ancre dans une série policière dont le principal protagoniste est le célèbre philosophe des Lumières : Voltaire himself. J’avais déjà eu l’occasion de lire un roman de cette série il y a déjà deux ans : La Baronne meurt à cinq heures. Ici, Voltaire est accueilli dans la résidence de son amie Emilie du Chatelet à Cirey. Il a dû fuir Paris depuis que ses Lettres Philosophiques, écrites pendant son exil à Londres, circulent sous le manteau dans la capitale. Lui rend alors visite un étrange personnage, un anglais paysagiste alors même que Voltaire a entrepris de rendre plus vivable la demeure d’Emilie en entreprenant de grands travaux. Dans le même temps, un apothicaire parisien meurt et on redoute une épidémie de peste à Paris. Voltaire parvient à échapper à Hyde, se rend à Paris où il occupe l’appartement de son frère Armand, son plus fervent adversaire janséniste, et se fait passer pour lui en endossant une tenue (celle de la couverture) sensé protéger de la peste. Toujours accompagné de l’abbé Lignant, Voltaire est chargé par l’officier de police, Hérault, de mener l’enquête de cette épidémie suspecte.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Juin 2017.


L’arrivée des vacances, de la pause estivale, me ramène vers vous. Je m’envole vers le Sud à la fin de la semaine. Trois semaines pour souffler, recharger les batteries, lire et bloguer plus régulièrement, plus longuement, je l’espère. Cette année encore je n’ai pas été souvent disponible pour le blog, mais je persévère, je m’y accroche toujours avec envie voire besoin. Pour relancer la machine, voici un bilan mensuel mais je ne pourrai pas vous présenter tous les livres. En effet, je fais partie du comité de lecture Cultura pour élire les romans de la rentrée littéraire qui seront exposés toute l’année sur les tables des librairies du centre culturel (Pour plus d’informations sur l’évènement Talents à découvrir, cliquez sur le lien). Je ne pourrai vous en parler qu’à la date de sortie des romans. J’en ai lu trois pour l’instant, et je pense parvenir à en lire un quatrième avant le 6 juillet, clôture des lectures découvertes. J’en ai reçu 7 mais je n’ai pas eu le temps d’en lire plus et puis j’avais aussi besoin de lire mes propres livres. Ce bilan sera donc un peu tronqué, mais au final pas si maigre que cela.

(suite…)

Un livre dans la boîte ! #5


un livre dans la boîteDe nouveaux livres ont atterri dans ma boîte ces derniers jours. Des romans très différents, que je suis ravie de vous présenter avant lecture. Peut-être que, comme moi, vous aurez envie de les découvrir à votre tour.

(suite…)

« #Scoop » Yann LE POULICHET – Polar


poulichet ScoopLe polar de Yann Le Poulichet nous entraîne dans les coulisses des journaux people. Le chef des infos du magazine Scoop vient d’être retrouvé égorgé dans les toilettes de la rédaction. Baptiste Jourdain, journaliste, cherche à comprendre et sera épaulé par une jeune commissaire, Isabelle. Yann Poulichet est lui-même journaliste people et opère dans Voici, autant dire qu’il connaît bien le milieu dans lequel il plonge ses personnages.

(suite…)

« L’Affaire Prothéroe » Agatha Christie


Le colonel Prothéroe est retrouvé mort d’une balle dans la tête dans le bureau du pasteur Len Clément au presbytère. Tout le monde dans le petit village avait une raison d’assassiner cet homme désagréable, mais tout le monde semble avoir un alibi. Len Clément, narrateur du récit, mène l’enquête aux côtés de l’inspecteur Flem, mais la curiosité et la sagacité de Miss Marple va permettre d’élucider le mystère de cette mort.

C’est le deuxième de roman d’Agatha Christie mettant en scène Miss Marple que je lis (après Un Cadavre dans la bibliothèque). Dans ce petit village anglais tout le monde épie tout le monde, et les vieilles dames du village de St. Mary Mead sont de sacrées concierges. L’ironie d’Agatha Christie est bien présente, et la romancière n’est guère tendre avec son héroïne. Paradoxalement, le personnage principal n’est pas tant Miss Marple que Len Clément. Miss Marple apparaît finalement assez peu au cours du roman, si ce n’est à la fin quand le mystère se révèle. Observatrice avertie, Miss Marple semble être toujours derrière sa fenêtre prête à relever les moindres détails, et à en tirer des conséquences. Les inspecteurs pataugent, tirant des conclusions hâtives sans s’intéresser aux petits faits anodins et pourtant importants.

Len Clément, dans sa qualité de pasteur, de confesseurs des âmes en détresse, est le personnage idéal pour pénétrer chez chaque suspect. Il connaît bien ses ouailles, et cela permet de faire progresser l’enquête, mais la révélation du mystère ne viendra que grâce à Miss Marple. J’ai une certaine tendresse pour cette vieille dame, pour son jardin, ses après-midi autour d’un thé, son esprit de déduction.

Agatha Christie nous embarque sur plusieurs fausses pistes et nous nous y engouffrons allégrement sans rien voir venir. La révélation sera un véritable coup de théâtre très surprenant, mais aussi d’une limpidité évidente une fois le mystère éclairci. J’ai aimé ce clin d’œil intertextuel :

– Eh bien, mon petit doigt m’a dit qu’il avait vu une certaine dame dont nous tairons le nom.

Ah, ah ! votre petit doigt? fis-je.

Bien que le roman Mon petit doigt m’a dit ne sera publié qu’en 1968, alors que L’Affaire Prothéroe paraît dans les années 30, on ne peut que voir ici un premier indice au futur roman.

Un roman passionnant, et enthousiasmant qui m’a bien amusé en ce Mois Anglais.

retrouvez les participations au Mois Anglais chez Lou, Cryssilda et Titine !

Roman lu dans le cadre du Mois Anglais, du Challenge Agatha Christie et du Challenge God save the Livre.

Merci aux Editions du Masque pour cet exemplaire en fac similé du roman d’Agatha Christie, une édition collector.