Bilan mensuel de lecture : Août 2018.


En ce premier jour de septembre, alors que la pré-rentrée a déjà eu lieu hier, il est temps de clore les vacances et de faire le bilan sur mes lectures du mois d’août. Le bilan n’est pas exceptionnel pour un mois d’août, disons que j’ai connu mieux, mais, dans le domaine de la lecture, nous savons bien que ce n’est pas la quantité mais la qualité qui compte avant tout et de ce côté-là je n’ai pas été déçue.

Ce mois-ci encore, j’ai alterné les livres de ma PAL et les romans reçus en SP. Côté PAL, je me rends compte que je n’ai lu que des polars, côté SP, les lectures furent beaucoup plus variées comme vous allez le découvrir.

(suite…)

Publicités

« La Fille d’avant » JP DELANEY.


Je ne suis pas une grande lectrice de polar, mais j’ai toujours l’habitude d’en lire un en période estivale. Quand j’en achète, je les choisis les moins sanguinolents possible. Je suis davantage portée sur les polars historiques, du type Anne Granger ou Anne Perry, ou les polars plus psychologiques. J’ai acheté La Fille d’avant un peu par hasard, attirée par la 4e de couv. et par le fait que je ne cessais de le voir sur les tables des libraires.

Jane, après la perte de son bébé mort-né, a besoin de changer son cadre de vie. A Londres, les appartements sont chers, mais quand on lui propose la location de One Folgate Street, une maison du célèbre architecte : Edward Monkford, homme charismatique et mystérieux, elle est séduite. Pourtant, de nombreuses conditions sont à remplir pour obtenir le privilège d’y vivre : passer des tests, puis, s’ils sont réussis, avoir un entretien avec le propriétaire. Si le loyer est modeste, c’est que le locataire doit entretenir cette maison exceptionnelle, modèle du genre minimaliste en architecture. Aussi doit-elle se plier à tout un tas de contraintes : pas d’objets superflus (dont les livres !!!!) ; pas d’animaux ; entretenir scrupuleusement et minutieusement la maison ; répondre régulièrement à des questionnaires ; accueillir la visite d’étudiants en architecture. One Folgate Street est en effet un modèle de maison technologique. Peu de temps après son installation, Jane apprend que l’ancienne locataire, Emma, la fille d’avant, a été retrouvée morte au bas de l’escalier sans rampe : suicide ? meurtre ? Jane va donc tenter d’en savoir plus.

(suite…)

« Une époque exquise » Dawn POWELL


Premier roman de l’été, un petit pavé de 450 pages : Une époque exquise de Dawn Powell, un roman que je n’avais pas fait entrer dans ma PAL estivale puisque je l’avais déjà commencé avant de partir en vacances. Il était dans ma PAL depuis belle lurette, mais l’été est le meilleur moment pour sortir les pavés de sa PAL.

Vicky Haven vient de vivre une rupture sentimentale. Sur les conseils de son amie, Ethel Carey, elle décide de partir pour New-York où réside leur amie de collège, Amanda Keeler, épouse Evans. Cette dernière a fait un mariage réussi avec un grand patron de presse. Grâce à ce mariage, sa carrière littéraire a explosé, elle est à présent la femme qu’il faut connaître et côtoyer à New-York.  Amanda est également investie dans l’effort de guerre. Ethel contacte donc Amanda pour qu’elle aide Vicky et lui trouve un emploi dans un des journaux de son mari. Vicky débarque donc à New-York, mais elle perçoit bien vite qu’elle est une amie un peu encombrante pour Amanda, même si celle-ci va se servir d’elle.

(suite…)

Descente en librairie… le grand retour !


Ma PAL se porte toujours aussi bien, je vous remercie, d’ailleurs quelques petits nouveaux sont venus l’alourdir un peu. Elle n’avait pas besoin de ça, me direz-vous, mais quand l’été et les vacances arrivent l’envie de lire se fait pressante et la frénésie d’achat reprend de plus belle. C’est un peu comme si j’oubliais que j’avais des centaines de livres dans ma PAL… Il faut dire aussi que je suis toujours très optimiste en début de vacances, il y a en moi  la certitude que je vais parvenir à lire 100 livres en deux mois alors qu’en fait si j’en lis 20, ce sera bien le bout du monde, et que surtout je ne lis même pas 100 livres par an. Mais bon, je fais fi de tout cela.

Alors quoi de neuf ?

(suite…)

Bilan de lecture mensuel : Janvier 2018


logo nouveau bilan de lectureJe n’ai pas fait de bilan de lecture depuis octobre, il est donc largement temps que je m’y remette. L’année 2018 a bien commencé et je suis assez contente de mes lectures mêlant classiques, jeunesse et rentrée littéraire d’hiver. Je regrette seulement de n’avoir pas encore trouvé le temps de rédiger mes chroniques.

(suite…)

« Origine » Dan BROWN


Processed with Rookie CamOrigine est le troisième roman de Dan Brown qui me passe entre les mains. Mes lectures du célèbre Da Vinci code et de Anges et démons remontent avant l’ouverture de ce blog, soit sans doute à une petite dizaine d’années. Malgré tout ce qu’on peut en dire, j’avais trouvé les intrigues efficaces et c’est sans doute pour cela que j’ai eu la curiosité de découvrir cette cinquième aventure de Robert Langdon.

(suite…)

Mon top 5 – 2017.


pinterest pile de livres dessinLa fin de l’année, c’est le moment de faire un bilan sur les lectures qui ont ponctué mes douze derniers mois. Je consulte mes listes de livres lus, je constate que je n’ai pas atteint mes objectifs (comme l’an dernier), j’ai (comme toujours) l’impression d’avoir bien peu lu, mais pourtant (comme souvent) quelques romans demeurent ancrés en moi, ont su laisser leur trace.

Pour l’année 2017, je retiens particulièrement cinq romans, des romans assez différents et qui illustrent assez bien, je crois, la lectrice que je suis. Ils sont présentés par ordre chronologique de lecture.

(suite…)

« Paysage perdu » Joyce Carol OATES – Rentrée Littéraire 2017


Il me fallait bien un livre de Joyce Carol Oates pour rompre le silence de ce blog. Pourtant durant ce mois et demi d’absence, j’ai lu de bons romans dont je vous parlerai sans doute dans les jours à venir car ce serait dommage de n’en pas parler, mais pour Paysage perdu en parler est un besoin.

Joyce Carol Oates est l’écrivain contemporain qui tient une place centrale dans mon musée personnel. Je l’ai découverte à peu près en même temps que j’ai ouvert ce blog et c’est d’ailleurs grâce aux blogs que j’ai commencé à la lire avec le roman Nous étions les Mulvaney qui fut un réel choc littéraire. Depuis j’ai lu plus d’une dizaine de ses œuvres (romans et nouvelles) et il m’en reste sans doute plus du triple à lire tant elle est prolixe. Paysage perdu n’est pas un roman, mais n’est pas non plus réellement une autobiographie comme elle s’en explique dans la postface :

« Le premier principe pour écrire des souvenirs est la « synecdoque ». Une partie symbolique est choisie pour représenter le tout. » (p.413) ; « nos vie ne sont pas des romans, et les raconter comme des récits revient à les déformer. » (p.411).

(suite…)

« Je suis Adèle Wolfe – tome 2 » Ryan GRAUDIN


Je suis Adèle Wolfe est une série en deux tomes entre roman historique et uchronie avec une touche de science-fiction. J’avais dévoré le premier tome l’été dernier et ce fut un réel plaisir de retrouver Yaël/Adèle cet été.

Si les deux tomes ont été publiés avec un an d’écart, Ryan Graudin rattache les fils et nous permet de nous replonger facilement dans le destin fou de Yaël. Je ne me suis donc pas senti perdue en ouvrant ce tome 2.

Comme dans le tome 1, l’auteur fait, du moins au début du roman, quelques va et vient entre passé (1942) et présent (1956). Elle revient cette fois sur l’enfance de principaux personnages : Yaël après sa fuite du camp ; Félix Wolfe et Lucas Löwe. Ces récits rétrospectifs permettent de mieux comprendre, à travers leur éducation et leur drame, la personnalité de ces personnages que nous avions croisés dans le tome précédent.

Dans ce tome 2, après avoir échoué dans sa mission à Tokyo, Yaël est en fuite, poursuivie par Lucas et les soldats allemands. Les SS sont prêts à tout pour stopper la rébellion et démanteler les réseaux de résistance auquel appartient Yaël. De son côté, Lucas, frère jumeau de la vraie Adèle, veut tout entreprendre pour retrouver sa sœur et arrêter l’imposteur, celle qui se fait passer pour sa jumelle.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Juillet 2017.


Déjà juillet s’en est allé, et il est l’heure de faire le traditionnel bilan de lecture mensuel. Durant ce mois de juillet, j’ai voyagé entre mer et montagne, traînant mes livres avec moi. Début juillet, je vous avais parlé de mon mini-bujo consacré exclusivement à mes lectures, mes livres et mon blog, j’ai donc pu le mettre à profit et j’en suis ravie. Il est d’ailleurs à mes côtés pour la rédaction de ce billet.

Ce bilan sent les vacances : depuis juin, le nombre de livres lus a quelque peu augmenté, et juillet le prouve encore. Mais je sens que le mois d’août le confirmera encore davantage.

(suite…)