« Héroïnes » Sarah-Jane STRATFORD.


J’achète très peu de formats brochés, préférant attendre une sortie en poche un ou deux ans plus tard, mais là, je n’ai pas pu résister à cette couverture sublime. De toute façon, c’est simple, dès qu’il y a une machine à écrire, je craque. Bien évidemment, la lecture de la 4e de couv. a intensifié la tentation.

New-York années 50. Phoebe Adler travaille comme scénariste sur une petite chaîne télé locale. Elle écrit des feuilletons policiers qui remportent un certain succès. Sa sœur, Mona, vit à l’hôpital depuis des années, atteinte d’une déficience immunitaire ; leurs parents sont décédés. A Hollywood, Phoebe partage son appartement avec la séduisante Anna, dessinatrice. Sa vie se résume à son travail et aux visites à l’hôpital, et si sa sœur l’incite à profiter pour deux, à sortir, à rencontrer du monde, Phoebe a du mal à s’y résoudre. Sauf que les événements vont finalement l’y contraindre. Accusée d’être une sympathisante communiste, Phoebe décide de fuir à Londres le maccarthysme quand elle reçoit une demande à comparaître. Une fois à Londres, elle va trouver Hannah Wolson, productrice de séries télévisées qui embauche des scénaristes américains blacklistés aux USA.

(suite…)

Bilan Lecture : Juin 2021.


Hier s’est clos le Mois anglais organisé par TitineLou et Cryssilda, le bilan de ce mois de juin sera donc quasi intégralement anglais, hormis un roman lu dans le cadre d’un autre challenge, celui organisé par Moka et Fanny, Les classiques, c’est fantastique ! et un autre qui entre dans mon challenge Linley et Havers.

Je n’ai pas chroniqué toutes mes lectures (il m’en reste deux), mais je compte le faire dans les jours à venir. Pour ce mois de juin, durant lequel nous fêtions les 10 ans du Mois anglais, mes lectures se sont organisées autour de certains thèmes définis par les organisatrices. J’avais préparé une petite PAL en fonction de ces thèmes :

Comme vous pouvez le constater je ne suis pas parvenue à lire tous les romans que j’avais prévus. Quatre d’ente eux sont restés sur le carreau et il m’en reste un à finir (un peu plus d’une centaine de pages) mais je l’ai quand même mis sur la photo du bilan puisque je le finirai sans doute demain.

(suite…)

« Un goût de cendres » Elizabeth GEORGE. T.7


Un goût de cendres d’Elizabeth George est le 7ème tome de la série Linley & Havers que, je le rappelle pour les nouveaux arrivants, je compte lire dans son intégralité à raison, environ, d’un tome par mois (challenge Linley & Havers)

Dans ce 7ème tome, donc, on suit deux intrigues parallèles, la première à travers le journal ou du moins le récit d’Olivia à la première personne et d’autre part la découverte du corps d’un champion de cricket, Kenneth Fleming. Celui-ci a été asphyxié au monoxyde de carbone à cause d’un incendie qui a tout l’air d’être criminel : le feu a pris grâce à une cigarette fixé dans un fauteuil qui a fini par prendre feu. Bien que l’inspecteur du Kent, Isabelle Ardery soit sur le coup, Linley et Barbara sont envoyés en renfort, le meurtre d’une célébrité requiert les inspecteurs de Scotland Yard.

(suite…)

Le Mois Anglais fête ses 10 ans


Je participe au Mois Anglais depuis sa création par Titine, Lou et Cryssilda, il y a 10 ans. Ce challenge m’a fait découvrir de nombreux auteur.es anglais.es et c’est toujours un grand plaisir d’y prendre part. L’an dernier avec le confinement je m’en étais donné à cœur joie ; cette année, malheureusement je vais avoir moins de temps (fin d’année scolaire, conseils, convocation très probable pour le bac de français…) mais, comme vous le voyez sur la photo, je reste très optimiste.

(suite…)

« Mal d’enfant » Elizabeth GEORGE – Tome 6.


Deborah, déprimée par des fausses-couches à répétition, tombe en contemplation devant une Vierge à l’Enfant à la National Galery. Elle y rencontre Mr Sage, de visite à Londres. Il sent en elle une détresse et lui propose de lui rendre visite à Winslough dans le Lancashire pour se ressourcer. Pour le tome 6 de sa série Linley & Havers, Elizabeth George nous entraîne dans une région où la magie règne. On y adore une Déesse que l’on sollicite en plaçant en cercle des pierres magiques. Grâce à ses romans, on voyage en Grande Bretagne.

Dans la petite bourgade de Winslough, le pasteur Robin Sage est retrouvé mort sur un chemin, empoisonné. Ainsi quand Deborah et Saint-James se décident à une petite escapade, ils découvrent stupéfaits les faits. Très vite Colin Shepherd, le constable du village, a conclu à un empoisonnement accidentel : le pasteur avait dîné chez Juliet. Une femme fine connaisseuse des plantes mais qui, n’ayant plus de panais était partie en cueillir et avait malencontreusement ramassé de la cigüe à la place d’un panais. Saint-James n’est guère convaincu par ces conclusions et demande à Linley de les rejoindre pour faire la lumière sur ce soi-disant empoisonnement.

(suite…)

Descente en librairie par temps de confinement…


Puisque que la plupart des magasins sont fermés, puisque les cinéma, les musées, les théâtres, les restaurants, les bistrots ont toujours porte close, il ne reste plus que les librairies pour accueillir nos déambulations, notre envie de sortir pour autre chose que des rendez-vous médicaux ou faire les courses de bouffe… Notre accès à la culture reste donc les librairies, Dieu merci… et la télé, certes, enfin Netflix ou Amazon Prime, c’est-à-dire les séries, mais c’est toujours rester chez soi. Alors hier, profitant du beau temps, mon fils et moi nous sommes embarqués dans une petite virée en librairie.

(suite…)

« Pour solde de tout compte » Elizabeth GEORGE.


Je trouve enfin un peu de temps et d’énergie pour rédiger ma chronique sur le tome 5 de la série Linley et Havers d’Elizabeth George. Dans le cadre du challenge Linley et Havers que j’ai lancé au début du mois, je continue donc ma lecture de cette série avec beaucoup d’enthousiasme d’autant que quelques-unes d’entre vous m’ont rejointe et j’en suis ravie.

Après le tome 4 qui opérait un retour en arrière dans la vie des personnages récurrents (Linley, Lady Helen, Saint-James et Déborah), nous reprenons ici le fil de la chronologie. L’intrigue se déroule à Cambridge, dans les très sélectes collèges anglais. Elena Weaver, étudiante et fille d’un des prometteurs professeurs de l’université, part faire son jogging alors que tout dort encore sur le vaste campus. Il fait froid et le fameux brouillard anglais est de la partie. Sa course la mène dans le bois de Robinson Crusoé, mais en haut d’une côte elle trébuche et, alors qu’elle se relève, reçoit un coup au visage, puis un second avant de s’écrouler. Son corps est retrouvé quelques temps plus tard par Sarah Gordon, une artiste peintre. Linley et Havers sont dépêchés sur les lieux pour faire la lumière sur ce crime.

(suite…)

Challenge Linley et Havers – Elizabeth George.


Pour ceux qui suivent ce blog de façon un peu régulière, vous avez pu noter que depuis novembre, j’ai commencé à lire la série « Linley & Havers » d’Elizabeth George dans l’ordre de parution des différents tomes. Ces lectures ont suscité l’intérêt chez quelques uns d’entre vous et j’ai donc eu envie de transformer ce challenge d’abord personnel en challenge ouvert à qui le souhaite.

Le principe : Lire dans l’ordre chronologique de parution les 20 tomes déjà parus en poche sur une durée de 2 ans : de mars 2021 à mars 2023, à raison d’un tome par mois. Si comme moi vous savez compter : 12 mois + 12 mois font 24 mois. Il y a donc un sursis de 4 mois pour les retardataires, pour ceux qui n’ont pas eu le temps durant un mois de lire le tome prévu et puis aussi pour pouvoir insérer d’éventuelles nouvelles parutions.

J’ai pris un peu d’avance, puisque je viens de lire le tome 4 en février. Il est évident que je ne vais pas vous demander de lire les 4 premiers en un mois. Je souhaite vraiment que chacun avance à son rythme et surtout que l’on puisse échanger sur cette série.

En parlant d’échanges, j’ai créé (avec mes pieds) un compte Instagram dédié au challenge. Vous pouvez utiliser #challengelinleyhavers ou @george1804bis lors de vos publication sur Insta pour que je puisse vous repérer dans les méandres de ce réseau social. Si vous ne postez que sur votre blog, laissez-moi un commentaire sur cette page.

Vous avez la possibilité de poster vos chroniques soit sur Instagram soit sur votre blog, soit sur les deux. Vous pouvez publier votre chronique n’importe quand durant le mois en cours. Pas de date, pour se sentir plus libre. J’essaierai de faire un bilan tous les mois. J’aurais aussi aimé créer une liste des participants avec liens vers les blogs et comptes Insta. Donc n’hésitez pas à me mettre tout ça dans les commentaires.

Pour mieux vous repérer voici la liste des vingt tomes déjà parus en poche à ce jour :

  1. Enquête dans le brouillardGeorgeMartine Avignon.Anne
  2. Le Lieu du crimeGeorge Natiora (+ blog) – Avignon.Anne
  3. Cérémonies barbaresGeorge Natiora_blog
  4. Une douce vengeanceGeorge
  5. Pour solde de tout compteGeorge
  6. Mal d’enfant – George –
  7. Un goût de cendres
  8. Le Visage de l’ennemi
  9. Le meurtre de la falaise
  10. Une patience d’ange
  11. Mémoire infidèle
  12. Un nid de mensonges (enquête Simon et Deborah Saint-James)
  13. Sans l’ombre d’un témoin
  14. Anatomie d’un crime
  15. Le Rouge du péché
  16. le cortège de la mort
  17. La Ronde des mensonges
  18. Juste une mauvaise action
  19. Une avalanche de conséquencesGeorge
  20. La punition qu’elle mérite

Liste des participant(e)s :

  1. George (Insta)
  2. Shelbylee (Instagram)
  3. Martine (blog)
  4. Avignon Anne (Instagram)
  5. Natiora (blog + Instagram)
  6. Elyne Olivier ( Instagram)

Si vous n’avez rien compris à mes explications, n’hésitez pas à me poser des questions dans les commentaires.

Alors c’est parti ! Et je m’en réjouis !

« Cérémonies barbares » Elizabeth GEORGE


J’ai découvert la série d’Elizabeth George, Linley et Havers, cet été (Une avalanche de conséquences) et depuis j’ai décidé de lire toute la série. J’ai donc tout repris depuis le début depuis novembre (Enquête dans le brouillard et Le Lieu du crime). Le but étant de lire au moins un tome par mois et, croyez-moi, je me retiens pour ne pas les enchaîner à la suite. Pour Janvier, j’ai donc lu le tome 3 : Cérémonies barbares. L’intrigue se situe dans un collège de Bredgar, un collège typiquement anglais, rassemblant la jeunesse dorée d’Angleterre. Un ancien camarade d’Eton, Mr Corntel, aujourd’hui professeur principal d’anglais et chef de maison, vient trouver Linley : un jeune garçon, Matthew Whateley a disparu du collège depuis trois jours. On opte d’abord pour une fugue, mais le jeune garçon est finalement retrouvé nu et mort à quelques kilomètres du collège. Havers et Linley se rendent donc à Bredgar pour mener l’enquête.

(suite…)

« VOX » Christina DALCHER.


Vox est un roman que j’avais repéré à sa sortie en librairie et dont j’attendais patiemment la sortie en poche. J’avais lu plusieurs avis très positifs et l’allusion à la Servante écarlate ne pouvait que confirmer mon envie de le lire.

L’intrigue se situe donc aux Etats Unis et plus précisément à Washington. Le Parti Fondamentaliste a pris le pouvoir et petit à petit a instauré des lois contre les femmes : perte de leur travail, de leur salaire donc, et surtout mise en place d’un compteur de mots attaché à leur poignet. Les femmes sont contraintes au silence ou plutôt n’ont droit qu’à 100 mots par jour. Si elles dépassent le quota, elles reçoivent une décharge électrique qui augmente en intensité proportionnellement aux nombres de mots dépassant les 100. Nous suivons Jean McClellan, docteur en neuroscience, mariée, mère de Steven, l’aîné, de jumeaux et d’une petite fille, qui elle aussi porte un bracelet. Sa vie a changé depuis l’installation de son bracelet mais les hommes de la maison aussi. Steven se fait de plus en plus enrôler par les idées du Parti dit Pur, il se montre particulièrement sexiste avec sa mère, même son mari doit tenir sous clef son ordinateur et Jean doit demander son autorisation pour utiliser le téléphone. Petit à petit les reproches voire le rejet montent en Jean contre son fils qu’elle ne reconnaît plus mais aussi envers son mari qu’elle trouve trop faible et conciliant. Mais voilà que le frère du Président est atteint d’aphasie. Or avant la prise de pouvoir du Parti fondamentaliste, Jean travaillait avec Enzo et Lin, sur un remède contre l’aphasie, appelé le remède de Wernicke. On lui offre donc la possibilité de finaliser ses études en échange du retrait temporaire du bracelet.

(suite…)