« Le Diable de la Tamise » Annelie WENDEBERG


Ce roman était prévu pour le Mois Anglais, mais je ne suis pas parvenue à le lire à temps. J’ai mis un temps fou à le finir sans doute que ma boulimie de lecture du mois de juin en est la conséquence. Mon rythme s’est donc considérablement ralenti, mais j’en avais besoin.

Ce roman m’avait été conseillé sur les RS par je ne sais plus qui puisque je ne note jamais, ce qui est très dommage car je ne peux rendre à César… Je ne connaissais pas du tout cette auteure, mais le fait que l’héroïne fasse équipe avec Sherlock Holmes et qu’elle soit obligée de se déguiser en homme pour exercer son métier de bactériologiste a été suffisant pour que je me laisse tenter.

(suite…)

Bilan de Juin : Le Mois Anglais


Juin tire sa révérence et avec lui le Mois Anglais. Pour cette neuvième édition, nos charmantes organisatrices, Titine, Lou et sur Instagram, Lamousmé, nous avons concocté un programme sur mesure. Un Mois Anglais, ça se prépare comme un marathon, on rassemble ses forces, on s’entraîne à l’avance, et on tient la distance. Cette année a sonné ma 9e participation et sans doute celle où je me suis le plus investie car, pour une fois, j’avais le temps de le faire et une sacrée boulimie de lecture. Je m’en suis donnée à cœur joie et je suis un peu triste que ce soit fini.

Dans cette chronique, on va revenir sur ces 30 jours à l’heure anglaise…

(suite…)

POINT PAL


Vous vous demandez peut-être où j’en suis de l’inventaire de ma PAL. Je l’ai un peu mis de côté depuis le Mois Anglais et surtout parce que tout en faisant l’inventaire j’essaie de trier et de ranger un peu le bazar ambiant. Il me reste deux coins à faire : les polars et la jeunesse/ado, deux coins particulièrement en bazar et qui va nécessiter du temps. Donc j’ai fait une pause.

Quoiqu’il en soit voilà où j’en suis pour l’instant :

PAL Perso : 800 (tout pile)

Autant vous dire que la barre des 1 000 va être largement atteinte.

Et comme si cela ne suffisait pas, je continue à acheter des livres, mais c’est la faute du Mois Anglais. Donc ces dernières semaines, je me suis un peu laissé aller, mais c’est important de faire vivre les librairies qui ont beaucoup souffert pendant le confinent… je donne de ma personne, voyez-vous.

Je vous présente donc mes derniers achats :

📚 Anatomie d’un scandale de Sarah Vaughan dont j’avais lu et beaucoup aimé La meilleure d’entre nous.

📚L’Envol du moineau d’Amy Belding Brown.

📚 Depuis le temps de vos pères de Dan Waddell. Suite de la série des enquêtes du généalogiste dont le premier tome est Code 1879 que j’ai lu pour le mois anglais.

📚 La Moisson des innocents toujours de Dan Waddell puisqu’il s’agit du tome 3.

📚 La Vraie vie d’Adeline Dieudonné dont on a beaucoup parlé l’an dernier. Je suis curieuse de me faire mon opinion.

📚 Vox de Christina Dalcher. J’ai été ravie de le trouver en poche, je le reluquais depuis sa sortie.

📚 L’Espoir des Neshov d’Anne B. Ragde. J’ai les trois tomes précédents déjà dans ma PAL et depuis des lustres.

📚 Les Sept morts d’Evelyn Hardcastle de Stuart Turton. Typiquement acheter sous l’influence des participantes au Mois anglais. J’adore cette couverture;

Pour ce dernier ouvrage, une BD, il faut remercier Lou (et donc à travers elle le mois anglais) qui me l’a traîtreusement mis sous le nez :

📚 La Mystérieuse affaire Agatha Christie de Chantal Van Den Heuvel et  Nina Jacquin. J’ai déjà commencé à le feuilleter et il est magnifique.

Tous ces livres sont déjà entrés dans l’inventaire.

N’hésitez pas à me mettre un petit commentaire si vous en avez lus certains ou si vous avez envie de les acheter, de les emprunter.

« Code 1879 » Dan WADDELL – Polar


A Londres, un homme est retrouvé mort, les mains tranchées, dans le cimetière près de l’église St John’s. Sur son torse, des griffures laissent découvrir un code : 1A57 et on retrouve la trace d’un appel sur son téléphone venant d’un étrange numéro : 1879. Les inspecteurs Grant Forster et Heather Jenkeins sont chargés de l’affaire. Pour tenter de comprendre le code, ils vont faire appel à Nigel Barnes, jeune homme dont la profession est généalogiste. A l’enquête policière traditionnelle, une autre va donc être menée par Nigel dans les différents lieux d’archives.

Parallèlement, certains chapitres en italique, sont consacrés à des crimes ayant eu lieu au XIXe siècle, dans les quartiers de Kensington et de Notting Hill.

(suite…)

« Une avalanche de conséquences » Elizabeth GEORGE – Le Mois Anglais


Première découverte pour moi des romans d’Elizabeth George. Comme je ne fais jamais comme tout le monde, je commence par le tome 18 de la série mettant en scène les inspecteurs Thomas Linley et Barbara Havers. Mais qu’à cela ne tienne, j’ai découvert dans ma PAL abyssale que j’avais les trois premiers tomes, je vais donc pouvoir me rattraper. Alors Elizabeth George est américaine, mais, un peu comme Kate Morton, elle est diplômée de littérature anglaise et ça se sent. Aussi l’intrigue de ce roman se situe-t-elle entre Londres et le Dorset. Les deux inspecteurs appartiennent évidemment à Scotland Yard, sinon c’est moins drôle.

Toute la première partie du roman (jusqu’à la page 176 pour être exacte, sur 758), l’intrigue s’axe sur les membres de la famille Goldcare : les fils, William et Charlie, la mère, Caroline, son mari (mais non le père des garçons), Alestair et les copines des fils : Lily et Inda. Très vite, on voit que la mère Caroline est au centre de cette famille : mère possessive, désagréable, blessante (notamment avec ses futures belles-filles et son mari) et souvent insultante. Les fils semblent dépendants d’elle et notamment William qui fait des crises de logorrhées. Tout s’emballe quand ce dernier se jette du haut d’une falaise du Dorset. Parallèlement à cette famille, on fait rapidement la connaissance de Clare Abbott, féministe et écrivain dont Caroline est une sorte de secrétaire, et de son éditrice Rory. Mais, lors d’une campagne de dédicaces Clare est retrouvée morte dans sa chambre d’hôtel. Interviennent alors Linley et Havers.

(suite…)

« Les Indiscrétions d’Hercule Poirot » Agatha Christie – Le Mois anglais.


Un Moi anglais ne serait pas un vrai Mois anglais sans la lecture d’un Agatha Christie. Pour cette session, j’ai donc choisi : Les Indiscrétions d’Hercule Poirot. Même si, de plus en plus, j’ai une préférence pour les romans dans lesquels les stars de l’auteure laissent leur place à des personnages inconnus, j’avais envie de retrouver ce cher Hercule.

L’action se situe à Enderby Hall, demeure de Mr Richard Abernethie. Celui-ci vient subitement de passer l’arme à gauche, plus soudainement que l’on s’y attendait. Lors de la lecture du testament, qui réunit les frères et sœurs de Richard ainsi que ses neveux, sa sœur, Cora, qui a la particularité de parler à tort et à travers, lance de façon impromptue : « Il a bien été assassiné, n’est-ce pas ? » Le doute s’installe alors dans les esprits et notamment dans celui de l’avoué et ami de Mr Richard Abernethie, Mr Enthwhistle. Le doute fait d’autant plus son chemin que Cora est retrouvée assassinée le lendemain. Troublé par ses événements, Mr Entwhistle s’en va quérir Hercule Poirot.

(suite…)

Bilan de lecture du mois de mai 2020.


L’heure du bilan a sonné. Vous verrez que les lectures présentes dans ce bilan sont quasi exclusivement liées au Mois Anglais. Pour une fois que, cette année, je parviens à m’organiser en amont. Je vais donc rester très évasive puisque ces romans seront présentés beaucoup plus largement au cours du mois de juin.

Deux d’entre eux ont déjà été présentés dans mon précédent billet sur mes lectures du confinement, je les remets ici quand même.

(suite…)

Mes lectures durant le confinement.


En reprenant l’écriture du blog, j’ai envie d’y laisser une trace de ce confinement historique que nous avons vécu, que nous vivons encore et que nous allons sans doute vivre encore pendant plusieurs semaines voire mois même si notre liberté de nous déplacer, et celle de nous rencontrer ont été un peu étendues.

A l’annonce de ce confinement, passée la stupeur d’une telle mesure, j’ai réalisé que s’ouvraient devant moi des semaines de lecture. Contrairement à beaucoup d’amies qui écrivaient sur les réseaux sociaux leur difficulté à se concentrer et donc à lire, j’ai été prise d’une boulimie de lecture. Pourtant j’ai eu, moi aussi, des problèmes pour me concentrer : impossible de me remettre à mes cours, de corriger des copies, d’envisager des séances… Le blocage complet.

Alors j’ai lu.

(suite…)

Les livres que je n’ai pas chroniqués #1 : les romans ados.


Beautiful way to enjoy the day..... wild flowersBien qu’en vacances, je me retrouve à quelques jours de ma pré-rentrée avec des chroniques en retard. Même si j’ai évoqué mes lectures lors des bilans mensuels, j’avais envie de me mettre à jour avant de reprendre le rythme infernal du travail et parce qu’il serait dommage de ne pas évoquer un peu longuement avec vous ces lectures.

(suite…)

« Les Sœurs Mitford enquêtent : Le Gang de la Tamise » Jessica FELLOWES


Le Gang de la Tamise est le deuxième volume de la série policière de Jessica Fellowes, Les Soeurs Mitford enquêtent. Le premier, L’Assassin du train, paru l’été dernier, m’avait beaucoup plu et j’étais contente de retrouver les sœurs et Louisa pour cette nouvelle enquête.

Lors du dix-huitième anniversaire de Pamela Mitford, Nancy, sa sœur aînée a organisé une chasse au trésor costumée. Elle a réuni ses amis londoniens à Asthall Manor, résidence des Redesdale, parents des sœurs Mitford : Adrian et Charlotte Curtis,  Clara Fisher, actrice américaine en herbe, lord De Clifford et Dolly Meyrick, Phoebe Morgan et Sébastien Atlas. La jeunesse dorée est réunie pour un jeu anodin qui va finir en drame : Adrian Curtis est retrouvé mort au pied du clocher de l’église. Aux côtés du corps, la domestique des Curtis, Dulcie. Celle-ci est immédiatement désignée comme la coupable. Mais Louisa doute de sa culpabilité et est décidée à découvrir le vrai coupable.

(suite…)