« Agatha Raisin : Remède de cheval » M.C BEATON.


Remède de cheval est le tome 2 des enquêtes d’Agatha Raisin. J’ai découvert cette héroïne décalée l’été dernier en lisant le premier tome qui m’avait bien plu par son originalité. J’étais donc contente de la retrouver et de poursuivre ses aventures avec cette nouvelle enquête.

Nous retrouvons donc Agatha rentrant de vacances. Vacances ratées puisque, partie aux Bahamas à la poursuite de son séduisant voisin, elle a finalement appris, une fois sur place, qu’il avait changé ses plans et s’était envolé pour le Caire. C’est donc un peu dépitée qu’elle regagne son petit cottage de Carsely, quinze jours plus tard. De retour, elle découvre qu’un nouveau vétérinaire vient de s’installer, un vétérinaire séduisant dont tout le village parle : Paul Bladen. Mais quant celui-ci succombe à l’injection d’un tranquillisant pour cheval, Agatha sent que ça cache quelque chose. Elle se lance donc dans une nouvelle enquête qui devient encore plus intéressante pour elle quand, le colonel James Lacey, le fameux voisin, partage son point de vue et compte lui donner un coup de main pour démasquer l’assassin.

(suite…)

Publicités

Premières Lignes #37 – « Intrigue à Giverny » Adrien GOETZ.


premières_lignesRendez-vous initié par Malecturothèque

 

Ces derniers jours j’ai retrouvé ma copine Pénélope. Je l’avais quittée à Bayeux et je la retrouve entre Paris, Monaco et Giverny. Ce roman est le quatrième d’une série. Pourquoi lire le 4ème sans être passée au préalable par le tome 2 et 3 ? Pour raison professionnelle. Mais cela n’est pas trop gênant, car chaque tome a sa propre intrigue. Ce qui lie les tomes entre eux est la progression de la relation amoureuse entre Pénélope et Wandrille, journaliste et fils de ministre. Dans ce tome-ci, donc, Goetz et ses personnages s’intéressent à Monet, au « mystère Monet » et avec cet auteur, professeur d’histoire de l’art, on est certain de sortir plus instruit en refermant le roman.

En voici donc les Premières Lignes :

(suite…)

« Docteur Voltaire et Mister Hyde » Frédéric LENORMAND.


Durant le mois de juillet, j’ai rendu visite à Voltaire par l’intermédiaire de Frédéric Lenormand et de son nouveau roman : Docteur Voltaire et Mister Hyde qui est paru en poche dans les éditions du Masque en mai dernier. Ce polar s’ancre dans une série policière dont le principal protagoniste est le célèbre philosophe des Lumières : Voltaire himself. J’avais déjà eu l’occasion de lire un roman de cette série il y a déjà deux ans : La Baronne meurt à cinq heures. Ici, Voltaire est accueilli dans la résidence de son amie Emilie du Chatelet à Cirey. Il a dû fuir Paris depuis que ses Lettres Philosophiques, écrites pendant son exil à Londres, circulent sous le manteau dans la capitale. Lui rend alors visite un étrange personnage, un anglais paysagiste alors même que Voltaire a entrepris de rendre plus vivable la demeure d’Emilie en entreprenant de grands travaux. Dans le même temps, un apothicaire parisien meurt et on redoute une épidémie de peste à Paris. Voltaire parvient à échapper à Hyde, se rend à Paris où il occupe l’appartement de son frère Armand, son plus fervent adversaire janséniste, et se fait passer pour lui en endossant une tenue (celle de la couverture) sensé protéger de la peste. Toujours accompagné de l’abbé Lignant, Voltaire est chargé par l’officier de police, Hérault, de mener l’enquête de cette épidémie suspecte.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Juillet 2017.


Déjà juillet s’en est allé, et il est l’heure de faire le traditionnel bilan de lecture mensuel. Durant ce mois de juillet, j’ai voyagé entre mer et montagne, traînant mes livres avec moi. Début juillet, je vous avais parlé de mon mini-bujo consacré exclusivement à mes lectures, mes livres et mon blog, j’ai donc pu le mettre à profit et j’en suis ravie. Il est d’ailleurs à mes côtés pour la rédaction de ce billet.

Ce bilan sent les vacances : depuis juin, le nombre de livres lus a quelque peu augmenté, et juillet le prouve encore. Mais je sens que le mois d’août le confirmera encore davantage.

(suite…)

« Jeux de miroirs » E.O CHIROVICI


jeux-de-miroirs Quand Peter Katz reçoit les premiers chapitres d’un manuscrit signé Richard Flynn, et intitulé Jeux de miroirs, il flaire immédiatement le best-seller de l’année. Dans une longue lettre, l’auteur affirme avoir été le témoin privilégier du meurtre du professeur Wieder, grand spécialiste de psychologie cognitive, retrouvé mort dans son salon à la fin des années 80. Son roman permettrait de faire des révélations sur ce crime. Sauf que Flynn est mort et le reste du manuscrit est introuvable. Peter engage alors un journaliste, John Keller, qui se lance tête baissée dans une enquête minutieuse mais difficile.

(suite…)

« Un Noël à New-York » Anne PERRY


perry-noel-new-yorkAnne Perry, et avant elle Agatha Christie, publie chaque année à noël un petit polar de circonstance. J’avais lu en 2015, Le Condamné de Noël et cette année j’ai eu envie de réitérer l’expérience avec Un Noël à New-York.

Jemina, fille du célèbre couple Pitt, est désignée pour accompagner son amie Delphina Cardew à New-York durant l’hiver 1904. Celle-ci doit en effet épouser le riche aristocrate Brent Albright. Mais le mariage risque d’être entaché par la présence non désirée de la mère de Delphina, Maria, à la vie contestée. Avec le frère du futur marié, Harvey, elle se met à sa recherche pour la convaincre de rester loin de sa fille. Mais voilà que Maria est retrouvée assassinée et que Jemina se retrouve en mauvaise posture.

(suite…)

« Cognitum » Stefan PALK – Rentrée Littéraire 2016 – #9


palk-cognitumCognitum nous plonge dans un futur qui ne serait pas si loin du nôtre. Dans cet avenir proche, les technologies se sont développées et de nombreuses recherches sont faites sur le cerveau et son extension. Tout commence par la mort d’une jeune femme. Son cerveau a explosé alors qu’elle jouait à jeu en trois dimensions. Le lieutenant de la PJ, Yann Braque est chargé de l’affaire. Parallèlement, Maxime Barelli, capitaine des forces spéciales, est envoyée en mission en Afrique : un commando de l’armée a été dessimé de façon extrêmement violente, voire barbare.

(suite…)

« Watertown » GÖTTING – BD – Sélection Prix SNCF du Polar 2017.


gotting-watertownUne fois n’est pas coutume, je vous présente aujourd’hui une BD : Watertown de Götting, paru chez Castermann, et qui fait partie de la sélection pour le Prix SNCF du Polar 2017. Ce prix, dédié exclusivement aux polars dans trois genres différents : la roman, la BD et le court-métrage, est 100% public. Il commence en octobre par le dévoilement de la sélection et s’achève fin mai. Tout le monde peut voter en se rendant sur le site de la SNCF, mais aussi lors de diverses manifestations autour des livres, comme Angoulême, le Salon Livre Paris ou le Quai du Polar de Lyon, mais aussi tout simplement lors d’un voyage en train. Les enseignes Cultura vont, cette année, proposaient des rencontres avec les auteurs, les dessinateurs et les réalisateurs dans leurs magasins.

La sélection des œuvres est élaborée par des experts du polar, chacun dans leur genre. Elle présente 5 romans, 5 BD et 8 courts-métrages.

prix-sncf

Dans le cadre de ce Prix, je vous présenterai également ultérieurement un roman : Pur d’Antoine Chainas paru chez Folio ainsi que les courts-métrages. Mais commençons par Watertown de Götting…

(suite…)

Bilan de lecture mensuel : Septembre – Octobre 2016.


logo-bilan-mensuel1Vous aurez droit ce matin à deux bilans mensuels pour le prix d’un. Septembre m’a emportée dans son flot de la rentrée, des premiers cours, des réunions, des premières copies, à tel point que j’ai réalisé il y a quelques jours que j’en avais oublié mon bilan de septembre. Je profite donc de ces derniers jours de vacances pour rattraper mon retard, même si je n’ai pas encore pu chroniquer toutes mes lectures.

Comme souvent en cette période de l’année, mes lectures ont essentiellement été orientées par la Rentrée Littéraire. Mon double bilan est donc marqué par la lecture des nombreux SP que je reçois toujours avec envie et plaisir. Seuls deux livres de ma PAL sont sortis de mes étagères durant ces deux mois.

(suite…)

« Un coupable presque parfait » Robin STEVENS – Rentrée Littéraire 2016 – #6


stevens-couplable-presque-parfaiteDaisy Wells et Hazel Wong sont élèves dans la prestigieuse institution pour jeunes filles anglaises : L’Ecole de Deepdean. Hazel est nouvelle et devient assez vite amie avec Daisy, prototype de la petite fille anglaise qui fascine Hazel originaire de Hong Kong, envoyée en Angleterre par son père, lui même fasciné par la culture anglaise. Daisy est charismatique, très intelligente et adore Sherlock Holmes, c’est comme cela que lui est venu l’idée de créer « Le Club des détectives », dont elle devient la présidente et Hazel, la secrétaire. Elles en sont les deux seuls membres. Jusqu’à présent, nos apprenties détectives se sont limitées à enquêter sur une étrange disparition de cravate, mais , un soir, Hazel découvre, dans le gymnase de l’école, le corps sans vie de Miss Bell, leur professeur de sciences. Le temps de donner l’alerte, le corps avait disparu. Qui a tué Miss Bell ? Pourquoi ? Où est passé son corps ? Voilà un mystère passionnant à résoudre pour le « Club des détectives » !

(suite…)