Un Livre dans la Boîte #10


Il ne surprendra personne si je dis que le mois de septembre est un mois particulièrement chargé : rentrée scolaire, reprendre le rythme, mais aussi et, en ce qui nous concerne, rentrée littéraire.

Pour ce dixième épisode d’Un Livre dans la Boîte, je vous présente donc les livres reçus durant ces 30 derniers jours. Il y en aura pour tous les goûts et font donc tous partie de la Rentrée littéraire (#RL2018). Les arrivages ont été groupés, et hier, notamment (et c’est bien tombé) j’ai reçu quatre livres d’un coup, belle surprise en rentrant chez moi !

(suite…)

Publicités

Bilan mensuel de lecture : Août 2018.


En ce premier jour de septembre, alors que la pré-rentrée a déjà eu lieu hier, il est temps de clore les vacances et de faire le bilan sur mes lectures du mois d’août. Le bilan n’est pas exceptionnel pour un mois d’août, disons que j’ai connu mieux, mais, dans le domaine de la lecture, nous savons bien que ce n’est pas la quantité mais la qualité qui compte avant tout et de ce côté-là je n’ai pas été déçue.

Ce mois-ci encore, j’ai alterné les livres de ma PAL et les romans reçus en SP. Côté PAL, je me rends compte que je n’ai lu que des polars, côté SP, les lectures furent beaucoup plus variées comme vous allez le découvrir.

(suite…)

« Signe particulier : Transparente » Nathalie STRAGIER.


Nathalier Stragier est l’autrice d’une série que j’avais beaucoup aimée : La fille du futur. Drôle, mais aussi intéressant puisque cette fameuse fille du futur venait d’une société matriarcale. En cette rentrée, Nathalie Stragier garde une veine fantastique, mais toujours ancrée dans la réalité, avec son nouveau roman Signe particulier : Transparente toujours publié aux éditions Syros. J’ai lu ce roman fin juin en épreuves corrigées, mais il ne paraît qu’aujourd’hui.

Esther est une jeune fille effacée à laquelle personne ne prête attention, lycéenne et amie de Romane depuis l’école primaire. Que ce soit donc à la maison ou au lycée, elle est transparente : on l’oublie, elle n’est jamais invitée aux soirées, les profs ne se souviennent jamais de son prénom, semblent même parfois la découvrir en fin d’année, et ne lui donnent jamais la parole en classe même quand elle lève la main. Cet état est douloureux pour Esther.

Un jour, elle se rend compte que, l’espace de quelques instants, elle devient réellement transparente, invisible. Le phénomène se répète de plus en plus souvent, et la jeune fille cherche à comprendre. Même si cette capacité lui permet de découvrir les lieux interdits (la salle des profs) ou d’écouter ce dont les autres lycéens parlent, une certaine inquiétude la gagne.

(suite…)

« Twist again » Sylvie ALLOUCHE


Twist again est un roman ado que j’avais reçu à sa sortie en 2016 et qui, suite à un pseudo rangement, s’était fait oublier. Or cette année, alors que je cherchais des titres de roman sur la ville pour mes classes de quatrième, une collègue m’en a parlé et quand elle a sorti son exemplaire, je l’ai reconnu. Aussitôt retrouvé, aussitôt lu.

L’intrigue se déroule entre une cité parisienne pas très bien réputée et Paris. L’histoire commence par la destruction d’une tour HLM dans la cité des Fleurs. Aziz, alias Twist, et son ami Mourad se sont donnés rendez-vous pour assister au spectacle. Aziz veut immortaliser le spectacle en prenant quelques photos. Mais il a aussi donné rendez-vous à sa petite amie, qui semble lui avoir posé un lapin. Pour prendre ses photos, Aziz, s’approche trop près, mais découvre une arme dans les décombres. Il s’en empare comptant la négocier avec les malfrats de la cité adverse, les Iris. Parallèlement, Bruno part passer quelques jours chez sa copine Juliette, fille de l’inspecteur Haroun Massouda, qui a passé le périphérique pour aller faire ses études de lettres. Bruno est heureux de retrouver son amie, mais craint la rencontre avec les nouveaux camarades de Juliette : que pourra-t-il leur dire à ces intellos parisiens ?

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Juin 2018.


Un des signes manifestes que les vacances ont bien commencé est que j’ai pu rédiger toutes les chroniques des livres lus ce mois-ci.  Le nombre de romans n’a pas beaucoup varié par contre. J’ai essentiellement lu des SP. Le seul roman de ma PAL lu n’a pas eu le temps d’y végéter bien longtemps puisqu’il fut lu seulement quelques jours après son achat.

(suite…)

Un Livre dans la Boîte #7


Je reprends aujourd’hui ce rendez-vous après un an d’arrêt. Il me faut donc réexpliquer son but. Comme je le disais dans ma précédente chronique, je reçois régulièrement des SP de plusieurs maisons d’édition, mais je mets parfois un peu de temps pour les lire, j’ai donc imaginé ce rendez-vous pour vous les présenter (et non pour me glorifier !), dire pourquoi je les ai choisis et vous permettre de les découvrir et pourquoi pas vous donner envie de les lire à votre tour. Je crois que certains appellent cela un book haul, alors soit, mais il ne s’agit ici pour moi que de vous présenter les SP reçus.

Cette rubrique manquant de régularité, je vais essayer de la rendre mensuelle. Les romans que je vais vous présenter aujourd’hui sont donc les derniers reçus.

(suite…)

« Power Club : un rêve indestructible » – tome 3/3 – Alain GAGNOL


Anna est enfin de retour dans ce dernier tome de la trilogie Power Club écrite par Alain Gagnol.  Anna est une super héroïne de 19 ans. Dans le premier tome, elle se fait offrir par ses parents des boosters surpuissants et entre un Power Club qui rassemble d’autres jeunes super héros. Après avoir apprivoisé ses super pouvoirs, la jeune fille va connaître l’envers du décors. Dans le tome 2, il se passe encore plein de trucs, mais non je ne vous spoilerai pas la suite. Par contre rien ne vous empêche d’aller lire mes chroniques sur ces deux premiers tomes. Et dans le troisième alors, me direz-vous ?

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Avril 2018 (mais est-il bien nécessaire ?)


La question mérite d’être posée puisque, durant ce mois d’avril, je n’ai lu qu’un seul livre même si celui-ci comportait en fait trois tomes. Et puis fait exceptionnel, surtout ces derniers mois, j’ai même rédigé une chronique dernièrement à son sujet.  Ainsi durant ce mois d’avril 2018 je n’ai lu d’un seul roman : La Saga parisienne de Gilles Schlesser.

Cette saga comporte donc trois tomes : « Un balcon sur le Luxembourg »; « D’une rive à l’autre » et « Au rendez- vous de l’Heure bleue ». Au total : 1 215 pages.

Après avoir passé un mois entier, à quelques jours près, avec les mêmes personnages, la question s’est posé du livre suivant. Que lire ensuite ? On se pose alors devant ses étagères, on pèse le pour et le contre, on écoute ses envies… Et puis, finalement, le choix se fait : un nouveau livre dans la BAL, une suite d’une série ado qu’on a bien aimée, une sorte de valeur sûre. Un roman totalement à l’opposé de ce que l’on vient de lire, un roman qui, on le sait, sera vite lu malgré son épaisseur. Alors on saute sur l’occasion sans plus se poser de question.

Donc, pour ouvrir ce mois de mai, j’ai commencé le tome 3 de Power Club d’Alain Gagnol aux éditions Syros :

Et c’est avec plaisir que j’ai retrouvé Anna et sa copine Lisa.

Mes chroniques sur les deux premiers tomes :

Power Club, tome 1

Power Club, tome 2

Bilan mensuel de lecture : Mars 2018 – avec des chroniques à l’intérieur…


N’ayant pas écrit ici depuis un mois, vous vous doutez bien que le nombre de chroniques en retard n’a pas baissé d’un poil (de lapin) et a même subi une certaine hausse. Mais, comme en février, j’ai essentiellement pioché dans ma PAL et plus exactement dans les classiques. En mars encore, un seul SP lu et fini ce matin, pile poil (de lapin) pour le bilan. Mais ne vous affolez pas, la PAL n’en a pas diminué pour autant, car le Salon du livre est passé par là, ainsi qu’une petite descente en librairie hier matin. Je suis donc au point mort de ce côté-là. Je cours donc toujours après le temps et après ma PAL, mais le mois de mars s’est achevé de la meilleure façon qui soit pour moi, professionnellement, puisque j’ai été titularisée vendredi. Un immense soulagement. Me voici donc professeur certifiée. Je peux enfin me sentir légitime dans mon métier et ça fait du bien à l’ego.

Bref… Ce bilan de lecture, comme celui du mois précédent, sera l’occasion de rattraper mon retard de chroniques.

(suite…)

« Un roman d’aventures (ou presque !) » Yaël HASSAN.


Hassan roman d'aventuresNathan, journaliste, vient d’être brutalement viré. Et si cet événement désagréable était enfin l’occasion de réaliser son projet : écrire un roman. Ayant obtenu le feu vert de sa femme et étant poussé par l’enthousiasme de son fils, Simon, l’écrivain en herbe se lance dans l’aventure du roman d’aventures. Sauf que, écrire n’est pas si simple que cela. Et puis, qu’est-ce qu’un roman d’aventures ?

(suite…)