Descente en librairie(s)… au mois d’août.


Je sais, le mois d’août n’est pas encore terminé et j’ai déjà fait quelques achats de livres. C’est sans doute parce que j’avais hâte de vous montrer mon nouveau logo… Faut bien se trouver une raison.

Je n’ai pas tout acheté en même temps, je vous rassure. J’ai glané ces nouveaux ouvrages dans trois librairies différentes, mais suis-je plus excusable pour autant, je ne le crois pas. Certes ma PAL a baissé ces dernières semaines, mais, chez moi, c’est toujours la bonne vieille histoire des vases communicants.

(suite…)

Publicités

« La Fille d’avant » JP DELANEY.


Je ne suis pas une grande lectrice de polar, mais j’ai toujours l’habitude d’en lire un en période estivale. Quand j’en achète, je les choisis les moins sanguinolents possible. Je suis davantage portée sur les polars historiques, du type Anne Granger ou Anne Perry, ou les polars plus psychologiques. J’ai acheté La Fille d’avant un peu par hasard, attirée par la 4e de couv. et par le fait que je ne cessais de le voir sur les tables des libraires.

Jane, après la perte de son bébé mort-né, a besoin de changer son cadre de vie. A Londres, les appartements sont chers, mais quand on lui propose la location de One Folgate Street, une maison du célèbre architecte : Edward Monkford, homme charismatique et mystérieux, elle est séduite. Pourtant, de nombreuses conditions sont à remplir pour obtenir le privilège d’y vivre : passer des tests, puis, s’ils sont réussis, avoir un entretien avec le propriétaire. Si le loyer est modeste, c’est que le locataire doit entretenir cette maison exceptionnelle, modèle du genre minimaliste en architecture. Aussi doit-elle se plier à tout un tas de contraintes : pas d’objets superflus (dont les livres !!!!) ; pas d’animaux ; entretenir scrupuleusement et minutieusement la maison ; répondre régulièrement à des questionnaires ; accueillir la visite d’étudiants en architecture. One Folgate Street est en effet un modèle de maison technologique. Peu de temps après son installation, Jane apprend que l’ancienne locataire, Emma, la fille d’avant, a été retrouvée morte au bas de l’escalier sans rampe : suicide ? meurtre ? Jane va donc tenter d’en savoir plus.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Juillet 2018.


Mes lectures d’été ont commencé doucement, mais surement. La différence notable, par rapport aux autres mois, réside essentiellement dans la lecture de pavés et dans le fait que je sois à jour dans mes chroniques. Pendant les vacances, mais nous sommes plusieurs dans ce cas, j’aime me lancer dans des romans plus conséquents en épaisseur, ils me font alors moins peur que durant les autres mois de l’année. J’ai donc sorti deux romans de ma PAL et deux SP. J’ai également commencé un roman de Zola, que je lis en parallèle et que je finirai sans doute courant août. Enfin, vous remarquerez que je me suis amusée à peaufiner le logo de ce rendez-vous auquel je tiens particulièrement, j’espère qu’il vous plaira.

Bref…

(suite…)

Descente estivale en librairie… et pourtant j’avais dit que….


Déjà quinze jours que je profite des vacances. Nous sommes rentrés hier du Sud, pour une petite escale de deux jours chez moi avant de repartir pour la Normandie pour une semaine. J’en profite pour vous montrer les livres que j’ai achetés et que je n’aurais pas dû acheter parce que j’avais dit que je n’achèterais pas de livres durant mes vacances…

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Juin 2018.


Un des signes manifestes que les vacances ont bien commencé est que j’ai pu rédiger toutes les chroniques des livres lus ce mois-ci.  Le nombre de romans n’a pas beaucoup varié par contre. J’ai essentiellement lu des SP. Le seul roman de ma PAL lu n’a pas eu le temps d’y végéter bien longtemps puisqu’il fut lu seulement quelques jours après son achat.

(suite…)

Descente en librairie… le grand retour !


Ma PAL se porte toujours aussi bien, je vous remercie, d’ailleurs quelques petits nouveaux sont venus l’alourdir un peu. Elle n’avait pas besoin de ça, me direz-vous, mais quand l’été et les vacances arrivent l’envie de lire se fait pressante et la frénésie d’achat reprend de plus belle. C’est un peu comme si j’oubliais que j’avais des centaines de livres dans ma PAL… Il faut dire aussi que je suis toujours très optimiste en début de vacances, il y a en moi  la certitude que je vais parvenir à lire 100 livres en deux mois alors qu’en fait si j’en lis 20, ce sera bien le bout du monde, et que surtout je ne lis même pas 100 livres par an. Mais bon, je fais fi de tout cela.

Alors quoi de neuf ?

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Janvier 2017.


logo-bilan-mensuel1A croire que décidément les mois passent trop vite. Je viens de me rendre compte que mon dernier bilan mensuel remonte à septembre. Il est donc grand temps de reprendre les bonnes habitudes. Il faudrait d’ailleurs que je me décide à changer mon logo, je commence à m’en lasser. Bref, pour ce premier mois de l’année 2017, mes lectures furent variées et toutes, dans leur genre et style différents, m’ont plu. Pourtant, je regrette de ne pas plus extraire de livres de la PAL qui, pourtant, ne cesse de s’étendre.

(suite…)

« Pique-nique à Hanging Rock » Joan LINDSAY.


lindsay-pique-niqueL’intrigue se situe au début du siècle dernier, en Australie, dans un collège de jeunes filles dirigé par l’imposante et autoritaire Mrs Appleyard. En ce beau dimanche de février estival, les pensionnaires se préparent pour un grand pique-nique à Hanging Rock. Escortées par plusieurs professeures, les jeunes filles, ravies, ont hâte de vivre ce moment de liberté loin de leur austère directrice. La journée se déroule normalement, jusqu’à ce que quatre d’entre elles décident d’escalader l’immense rocher.

(suite…)

« Lettre d’une inconnue » Stefan ZWEIG


ZWEIG LETTRE« Lettre d’une inconnue » de Stefan Zweig est une nouvelle écrite en 1922. Cela fait des années que je me promets de la lire, mais vous savez comme toujours un autre livre à lire, une autre envie nous éloignent de nos décisions premières. C’est une conversation avec ma mère qui venait de voir le film Stefan Zweig, adieu l’Europe et un post d’Aude Le Coff sur Facebook qui m’ont finalement poussée à sortir mon exemplaire de ma PAL.

La nouvelle fait à peine une soixantaine de pages, je l’ai donc lue d’une traite hier dans une chaleur caniculaire, que ma lecture m’a fait un peu oublier.

(suite…)

« La cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde » Robert Louis STEVENSON


stevenson JekyllTout le monde connaît ce roman de Stevenson que l’on lit généralement à l’adolescence, et pourtant j’avoue que pour ma part, pour une raison qui m’échappe, je ne l’avais pas encore lu. Voilà chose faite. Je me souviens cependant avoir vu l’adaptation cinématographique avec Spencer Tracy. En lisant, il me semblait revoir certaines scènes. Ceci pourrait expliquer pourquoi j’ai finalement attendu si longtemps pour le lire.

Est-il besoin de résumer l’intrigue ? Un célèbre médecin, le Dr Jekyll, met au point une potion lui permettant d’exprimer sa part sombre et de changer d’apparence en devenant le terrifiant et criminel Mr Hyde. Bientôt la créature échappe à son créateur et prend le pouvoir.

(suite…)