Premières Lignes #38 – « Ma Cousine Rachel » Daphné DU MAURIER.


premières_lignesMalecturothèque

Voilà bien longtemps que je n’avais lu un roman de Daphné du Maurier. Que ce soit Rebecca, L’Auberge de la Jamaïque ou le très étrange Maison sur le rivage, tous ses romans ont été à chaque fois des lectures passionnantes. Après plusieurs hésitations, j’ai même acheter sa biographie écrite par Tatiana de Rosnay. Daphné Du Maurier fait donc partie de mes auteur-es phares. C’est la sortie de l’adaptation de Ma Cousine Rachel au cinéma (que je n’ai pas vue) et la quête désespérée de ma mère pour mettre la main sur un exemplaire au moment où le film était en salle, qui ont ravivé mon envie de me replonger dans un de ses romans. Ma Cousine Rachel se trouvait dans ma PAL depuis sans doute des années…

En voici les Premières Lignes…

(suite…)

Publicités

« Les Filles de Brick Lane – 2. Sky » Siobhan CURHAM.


Processed with Rookie CamLes filles de Brick Lane sont quatre londoniennes de 16 ans, quatre jeunes filles avec des rêves et pas mal de soucis à résoudre, mais elles ont un atout majeur : leur amitié. Si le premier tome était consacré plus spécifiquement à Ambre, le second met le projecteur sur Sky. Je l’attendais avec impatience ayant littéralement dévoré le premier en décembre dernier. J’ai donc retrouvé Rose, Maali, Ambre et Sky la veille du jour de l’an. Comme chaque année, elles réunissent leur club et cette année, en plus de leur rêve, elles ont toutes une nouvelle à partager. Rose a une révélation de taille à faire, Maali se fait du soucis pour son père, Sky s’inquiète de sa prochaine rentrée au lycée, elle qui a toujours pris ses cours à la maison, elle souhaite aussi que la poésie devienne le centre de sa vie, enfin Ambre aimerait retrouver sa mère biologique pour enfin savoir qui elle est et débloquer sa panne d’écriture.

(suite…)

« Ma vie de bolosse » Dominique SOUTON


Processed with Rookie CamDans un collège, il y a les populaires, peu nombreux mais très influents, les normaux, les plus nombreux, et les bolosses, ceux qu’on ne voit pas et qu’on opprime.

Félix rentre au collège Nicolas-Hulot, mais il traîne derrière lui une réputation de bolosse depuis la primaire, autant dire qu’il n’y a pas des raisons que les choses s’améliorent une fois entré au collège. Pourtant Félix n’a pas dit son dernier mot et compte bien se faire enfin des amis. Comment passe-t-on de bolosse à « bogosse » ?

(suite…)

« Grupp » Yves GREVET


Yves Grevet est un des auteurs de la littérature ado que j’apprécie particulièrement. J’ai dû lire la plupart de ses romans dont le fameux Nox ou encore Méto, sans parler de Celle qui sentait venir l’orage ou encore U4. Bref, je suis fan. Grupp donc est son dernier roman paru, comme tous les autres, chez Syros. C’est un bon gros pavé d’un peu plus de 500 pages mais qui se dévore littéralement.

Yves Grevet place son intrigue au sein d’une société sécuritaire et sanitaire. Grâce à des implants, créés par l’entreprise Longlife, chaque matin les hommes ont un bilan de santé complet et sont pris en charge à la moindre défaillance. Idem pour la sécurité. Pour les enfants et les adolescents, les parents peuvent également limiter leur zones de déplacement et ainsi leur éviter de s’égarer ou de fréquenter des quartiers plus risqués. Donc dans cette société on peut espérer vivre jusqu’à cent ans en toute tranquillité. Sauf que Scott, le frère de Stan, ne l’entend pas cette manière. Pour lui, cette société sécuritaire et sanitaire est une société carcérale. Il aspire à la liberté, aux risques, il veut se sentir vivant. Stan, quant à lui, vit dans cette société de façon paisible, jusqu’au jour où son frère aîné est arrêté et mis en prison pour faire partie d’un groupuscule secret nommé Grupp. Intrigué,  Stan va chercher à en savoir plus…

(suite…)

« Petits secrets, grands mensonges » Liane MORIARTY + Big Little Lies (série)


Je trouve toujours passionnant la façon dont on se décide à lire un roman, c’est pourquoi je prends souvent soin de vous en parler au début de mes chroniques. Pour celui-ci, c’est en regardant une émission de télé sur les séries et notamment sur une série que je ne connaissais pas : Big little lies. Quand le journaliste a annoncé le titre du roman dont cette série est une adaptation, je me suis rappelé que j’avais reçu ce roman. J’ai donc fouillé dans mes piles de livres et assez rapidement (oh miracle !) je l’ai retrouvé. Aussitôt sorti de sa pile, aussitôt commencé.

Petits secrets, grands mensonges se situe à Pirrewee en Australie et plus précisément autour de son école publique. L’intrigue romanesque est construite sur une analepse (un retour en arrière) : un meurtre a été commis, mais le lecteur ignore qui a été tué, par qui et comment. Tout le roman va donc être un long compte à rebours jusqu’au moment du drame.

(suite…)

Bilan de lecture mensuel : Août – Septembre et Octobre 2017.


Tiens un nouveau logo (* source) !!! Et oui,  j’ai eu envie de changer d’image pour ce rendez-vous mensuel (ou presque) qui est présent sur ce blog depuis sa création. C’est bien de changer et cette peinture est tellement proche de moi, de mes livres et de ma relation à eux.

Donc, dans cette chronique, un petit (du moins je l’espère) résumé de mes lectures sur les trois derniers mois. Ne craignez rien je vais essayer de faire court. Toutes les lectures dont il va être question n’ont pas encore été chroniquées, il faudra être un peu patients.

(suite…)

« Paysage perdu » Joyce Carol OATES – Rentrée Littéraire 2017


Il me fallait bien un livre de Joyce Carol Oates pour rompre le silence de ce blog. Pourtant durant ce mois et demi d’absence, j’ai lu de bons romans dont je vous parlerai sans doute dans les jours à venir car ce serait dommage de n’en pas parler, mais pour Paysage perdu en parler est un besoin.

Joyce Carol Oates est l’écrivain contemporain qui tient une place centrale dans mon musée personnel. Je l’ai découverte à peu près en même temps que j’ai ouvert ce blog et c’est d’ailleurs grâce aux blogs que j’ai commencé à la lire avec le roman Nous étions les Mulvaney qui fut un réel choc littéraire. Depuis j’ai lu plus d’une dizaine de ses œuvres (romans et nouvelles) et il m’en reste sans doute plus du triple à lire tant elle est prolixe. Paysage perdu n’est pas un roman, mais n’est pas non plus réellement une autobiographie comme elle s’en explique dans la postface :

« Le premier principe pour écrire des souvenirs est la « synecdoque ». Une partie symbolique est choisie pour représenter le tout. » (p.413) ; « nos vie ne sont pas des romans, et les raconter comme des récits revient à les déformer. » (p.411).

(suite…)

Concours Forum Fnac Livres


A l’occasion du second Forum Fnac Livres (#ForumFnacLivres) qui se tiendra à partir de Vendredi 15 septembre à la Halle des Blancs Manteaux, la Fnac et Les Livres de George s’associent pour vous faire gagner 3 Kobo avec un bon pour télécharger le dernier ouvrage de Leïla Slimani : Sexe et mensonges.

L’auteur, Goncourt 2016, sera l’invitée d’honneur de l’événement.

Le concourt se tiendra sur mon compte twitter :  @George1804.

N’hésitez pas à retweeter, à liker et en parler autour de vous en conviant vos amis.

Vous pouvez aussi participer à notre « blog tour » en jouant sur Instagram avec le compte « Le Studio littéraire » (@lestudiolitteraire), des BD sont à gagner ou chez Bric a Book sur Facebook pour remporter l’ouvrage de Leïla Slimani.

Le concours prendra fin dimanche 17 septembre à minuit.

Vous pouvez suivre le concours avec #ForumFnacLivres.

Bonne chance à tous !

 

 

Ma douce étoile – 15 ans.


Mon Bullet Journal de prof – 2017-2018.


Les vacances ont pris fin et ce matin sonne la pré-rentrée. On retrouve les collègues, on se raconte nos vacances, c’est un moment que j’aime. Qui dit rentrée dit Bullet Journal de prof. Je vous avais déjà présenté celui de l’an dernier et comment la pratique l’avait fait évoluer cinq mois plus tard. Forte de cette expérience, j’en ai donc créé un nouveau pour cette nouvelle année. J’ai repris les fondamentaux mais je l’ai aussi pas mal allégé, supprimant ce qui ne m’avait pas servi ou ce que je trouvais peu fonctionnel.

(suite…)