Du temps pour lire…

"La Liseuse", huile sur toile de Will BarnetQuand on demande à quelqu’un pourquoi il ne lit pas, on s’entend souvent répondre : « Parce que je n’ai pas le temps » (on entend aussi « Parce que je n’aime pas lire », mais ça pourra faire l’objet d’une autre chronique !). J’ai toujours été assez critique face à cette réponse et je me suis souvent défendue en disant que, pour ma part, je mettais mon réveil à 5h35 le matin, pour avoir le temps de lire une demi-heure en déjeunant avant de me préparer pour aller travailler. J’étais forte de ma réponse, prouvant par là que si on le voulait vraiment on pouvait trouver du temps.

Et puis, je suis tombée sur l’article d’un blog (je ne sais plus lequel) début janvier dans lequel la blogueuse listait ses lectures de 2018 : 250 et brouettes livres lus dans l’année. J’ai de nombreuses amies blogueuses qui affichent aussi un nombre similaire et j’en ai toujours été fascinée voire envieuse, me demandant comment elles faisaient, moi qui me réjouissais d’avoir atteint mon objectif de 50 livres lus. Or, dans l’article pré-cité, la blogueuse répondait justement à ma question, question que ceux qui la suivaient justement lui posaient. Sa réponse relève de l’évidence, mais, va savoir pourquoi, cette année elle a fait tilt en moi : en passant moins de temps devant l’ordi et devant la télé.

Alfred Lambart

J’ai alors réfléchi à ma propre pratique d’internet et de la télé, et je me suis rendue compte que bien souvent j’y passais des heures sans avoir la sensation que cela m’apporte quoique ce soit. Je me suis aussi rendue compte que pendant les vacances d’été, je lisais beaucoup plus à n’importe quel moment de la journée et pourtant, même le week-end, durant l’année, il était rare que je me mette dans le canapé pour lire. Pourquoi donc avais-je à ce point deux rythmes de lecture ? Plusieurs heures de lecture pendant les vacances d’été, seulement une trentaine de minutes le reste de l’année. Il y a des raisons évidentes : la vie de famille, le travail, la fatigue, les journées passées au travail… Mais, en y regardant de plus près, j’ai vu que malgré tout cela, il me restait encore largement le temps de lire si je changeais mes habitudes.

Que vous me compreniez bien, mon envie de lire plus ne vient pas d’un besoin de faire du chiffre, mais d’assouvir cette envie. En effet, je ressens souvent un certain sentiment de frustration vis-à-vis de la lecture : le plaisir d’acheter des livres se trouve souvent amoindri par le fait que je ne parviens pas à les lire rapidement, que je mets du temps à les ouvrir car la lecture d’un livre me prend souvent une semaine ou plus. Or quand j’achète un livre, j’ai l’envie de le lire immédiatement et c’est sans compter tous ceux qui m’attendent dans ma PAL.

LecturImatges: la lectura en imatgesDimanche dernier, donc je me suis lancée, j’ai éteint l’ordi, je me suis installée au chaud dans le canapé sous un plaid et j’ai lu deux heures l’après-midi. Dans la semaine, après ma journée de travail au lycée, j’ai encore travaillé jusqu’à 18h30, puis j’ai repris mon livre pendant une heure. En trois jours je l’avais fini.

Jusqu’alors je me mettais devant la télé, regardais des émissions plus ou moins intéressantes (plutôt moins d’ailleurs) et semblais combler mon temps avant de préparer le repas. Cette semaine, j’avais non seulement comme une impression de fierté, mais aussi le sentiment de ne pas avoir perdu mon temps. Cette après-midi encore, j’ai lu deux heures.

Pour prendre le temps de lire, il faut déjà réaliser le temps que l’on perd à faire des choses inutiles et vaines. Mais il faut aussi avoir conscience de l’attraction que peuvent avoir sur soi les réseaux sociaux et du peu d’efforts qu’ils demandent. Or j’ai réalisé que ce manque d’efforts m’entraînait de plus en plus et pouvait même m’enlever tout envie d’en faire… des efforts, même celui de lire. Ce qui est quand même effrayant pour une fille qui ne peut passer une journée sans tourner une page.

Sans doute cette chronique semblera quelque peu stupide ou trop évidente pour plusieurs d’entre vous qui depuis longtemps ont adopté ce rythme, mais peut-être que pour d’autres elle aura une quelconque utilité.

N’hésitez pas à me dire comment, vous, vous vous libérez du temps pour lire.

 

Sources images : http://fr.wahooart.com/@@/8XZ6TT-Will-Barnet-La-Liseuse – http://lalitoutsimplement.com/2016/03/page/2/ – http://bibliolectors.tumblr.com/tagged/Illustration/page/11

 

 

Poster un commentaire

50 Commentaires

  1. Ton article est vraiment bien ♥
    Je me suis moi aussi rendue compte que je passais pas mal de temps sur les réseaux sociaux, à faire des jeux sur mon téléphone… J’ai essayé de couper pendant une après-midi mais force est de constater que j’ai souvent du mal à rester ainsi concentrée sur une seule chose. Une heure, quand j’accroche vraiment au livre, c’est mon maximum. Alors il m’arrive de lire en mettant une série Netflix (déjà vue ou peu intéressante, juste histoire de lever la tête de temps et d’avoir autre chose sous les yeux – si je lis en français, le série est forcément en anglais). D’ailleurs, Netflix a commencé à remplacer les RS depuis quelques années et ce n’est que maintenant que je commence à me dire que c’est comme les livres, je ne pourrais jamais tout lire, tout voir, et il faut donc faire des choix, quitte à arrêter de regarder une série si elle ne me passionne pas (ou plus). Et souvent je vais lire sans rien faire d’autre mais, au bout de 30 ou 45 min, je vais regarder les RS ou quelques blogs, mais jamais plus de cinq minutes (enfin j’essaie mais c’est vrai que c’est chronophage!).
    Voilà. J’ai du mal, j’ai un problème de concentration, mais je trouve des parades (je l’avoue, pas des plus efficaces 😅).

    Réponse
    • J’évite de me lancer dans les séries en dehors des vacances car je sais à quel point c’est difficile de s’arrêter. Tout est trop chronophage : le net, les séries et tout cela demande peu d’efforts et j’ai l’impression que plus ça va moins je fais d’efforts et plus je perds en concentration. C’est bien quand après avoir beaucoup travaillé (prépa de cours, correction de copies) j’ai envie de me laisser un peu aller, mais j’essaie de lutter contre cette facilité.

      Réponse
  2. Mogador

     /  janvier 20, 2019

    Bravo pour ton article. C’est tout à fait ça la nécessité de se fixer des priorités pour avoir moins l’impression que le temps défile… tu as du courage déjà pour le lever 30 mn plus tôt. Pour ma part plus de tele le soir en semaine et du coup après le coucher des enfants une répartition qui ressemble plus ou moins à 1h/1h15 pour les réseaux sociaux et jeux, 30mn pour lire des magazines et 45mn à 1h pour la lecture d’un roman…et après plus facile de s’endormir en plus.. bonnes lectures a venir!

    Réponse
    • Quand j’étais étudiante j’avais pris ce rythme du matin, je l’ai repris quand j’ai constaté que je risquais de ne plus lire du tout si je ne le faisais pas. Et puis je suis une lève-tôt ! Le soir je suis trop fatiguée pour lire, je m’endors sur mon livre, c’est pour cela que j’ai choisi la fin de journée pour lire un peu plus. Le tout est que l’on trouve une solution qui s’adapte à notre rythme de vie.

      Réponse
  3. Moi c’est un peu l’inverse : avant, j’arrivais à lire 5h par jour en moyenne (note : je n’ai pas de mari, pas d’enfants, pas de chats, donc la gestion du quotidien est facilitée, je ne sors pas beaucoup et je suis une pro de la gestion du temps niveau boulot) mais depuis un an, je lis un peu moins parce que justement j’ai envie de faire d’autres choses (mais je continue à lire beaucoup hein)

    Réponse
  4. C’est quoi la TV ? 😉

    Réponse
  5. Je trouve ton article intéressant même si je suis dans l’optique inverse, moins lire pour prendre le temps de regarder des films/séries et jouer aux jeux vidéos… Mais ce qui est certain, c’est qu’en arrêtant la télé (pas un sacrifice, rien ne me plaît), j’ai véritablement augmenté mon rythme de lecture.

    Réponse
  6. Même constat. Je me rends compte que mon temps est pris par des choses inutiles. Le soir après le travail, je suis plutôt fatiguée et je regarde une série ou lis les réseaux sociaux. J’essaie de lire le soir avant de m’endormir mais au bout de quelques mots je m’endors. Je lis le weekend. Essentiellement le matin et aussi le mercredi car je ne travaille pas. J’aimerais me mettre à écrire plus sérieusement et là il va falloir que je coupe les écrans pour pouvoir le faire.

    Réponse
    • Ce que tu dis est exactement ce que je vis et ce que je cherche à remanier. Moi aussi le soir je m’endors rapidement, donc je finissais par ne lire que le matin et je traînais mes livres parfois pendant des semaines notamment les pavés, c’est pour cela aussi que j’en lis peu car je sais qu’ils vont me prendre trop de temps.J’ai aussi envie d’écrire depuis longtemps mais là c’est encore pire, je n’arrive pas à m’y mettre. J’espère que tu y parviendras.

      Réponse
      • Pour l’instant, je réussis à écrire une fois par mois durant 5 heures dans un atelier d’écriture mais j’aimerais entre deux séances continuer à écrire. On va y arriver.

        Réponse
  7. Je me dis la même chose régulièrement, d’autant plus en ce moment où je suis en arrêt. Parfois j’arrive à avoir un livre qui n’avance pas et un mal de crâne terrible… car je me rends compte que je perds un temps monstrueux sur mon portable (plus que la TV encore)
    On est tellement pollué par les technologies. Alors certes en ce moment je lis plus car j’ai du temps à la pelle,mais c’est une discipline à se fixer pour se garder de vrais moments à soi.

    Réponse
    • Je me souviens d’une émission dans les années 80 où un journaliste avait décidé de stopper la télé et chaque semaine il racontait ce qu’il avait fait à la place, les livres qu’il avait lu. Aujourd’hui avec toutes les sollicitations, c’est devenu encore pire.

      Réponse
      • C’est clair que c’est pire aujourd’hui. On est comme assujettis : on va regarder 15 fois la même info en boucle sur les chaînes en continu, rafraîchir 10 fois les actes FB, regarder les stories insta défiler… tout ça, sans se rendre compte du temps perdu. Et je ne parle pas des jeux sur téléphone ! Il est temps de déconnecter, même si on paraît à contre-courant

        Réponse
        • Voilà c’est exactement ça ! Il faudrait être capable de dire : stop ! Et c’est fou comme le temps file quand on est sur ces réseaux sociaux, pourtant je ne veux pas qu’on pense que je les rejette en bloc, j’aime poster des photos sur Instagram, des post sur FB, lire ou regarder ce que les copines postent, mais il arrive toujours un moment où on sent qu’on en a fait le tour et pourtant on reste quand même devant et c’est là qu’il faut arrêter.

          Réponse
  8. Je suis comme toi, assez agacée par les gens qui prétendent ne pas avoir le temps de lire. On peut ne pas en avoir envie, faire d’autres choix pour occuper son temps libre, mais si on le souhaite, on trouve du temps – plus ou moins, mais on en trouve. En ce qui me concerne, j’ai quasiment supprimé la télé de ma vie. Et je lis dès que j’ai un moment : le matin dans le métro, le midi en déjeunant et, bien entendu, le soir.

    Réponse
    • Je prends ma voiture pour aller travailler, mais l’an dernier j’étais presque heureuse de prendre le RER pour aller en formation juste pour pouvoir lire 😀 ! Dans la journée au boulot je n’ai pas trop le temps et puis j’aime bien passer du temps à discuter avec mes collègues sur l’heure du repas et puis j’ai toujours des photocopies à faire pour mes cours ou à corriger des copies.

      Réponse
  9. Merci pour ton article qui aborde un sujet qui me titillait aussi ces derniers mois. J’ai fini aussi par faire le même constat que toi. Je n’étais jamais satisfaite, toujours à me dire que je ne lisais plus assez. Quoiqu’avec 2 puis 3 enfants, j’ai toujours aussi entendu à contrario que je lisais encore énormément mais c’est encore une autre histoire. A l’identique, j’ai diminué les passages devant la télé et l’ordi pour consacrer mon temps libre à lire plus souvent. Et voilà au final, moins de frustration, j’ai pu découvrir en 2018 plus d’ouvrages que d’habitude aussi puisque dès que je peux, je lis un peu en journée (par contre incapable de lire sur le canapé, trop de tentations pour y faire autre chose) et je consacre au mini 1h en plus chaque soir.

    Réponse
    • Insatisfaite et frustrée, voilà bien les deux adjectifs que définissent ce que je ressens. Comme toi mes proches me disent que je lis beaucoup malgré tout le reste (boulot, enfants, maison) mais on a besoin de plus, il fallait bien trouver une solution. Ton constat me rend optimiste 😀 !

      Réponse
  10. saxaoul

     /  janvier 20, 2019

    Je ne regarde quasiment jamais la TV mais je passe beaucoup trop de temps devant les RS, surtout le soir quand je suis fatiguée. Il m’arrive régulièrement de poser le téléphone et d’avoir l’impression de perdre mon temps. Je me sens bien mieux quand j’ai passé ma soirée à lire. Ton article me fait réfléchir (même si c’est quelque chose dont j’avais déjà conscience) et je vais essayer de réguler.

    Réponse
    • Ravie que ce billet alimente ta réflexion. Quand j’ai lu deux heures, moi aussi je me sens bien mieux qu’après deux heures à avoir erré sur les RS.

      Réponse
      • saxaoul

         /  janvier 20, 2019

        Là, je suis en train de bloguer (en prenant bien soin de fermer les RS) et ça aussi ça fait un bien fou.

        Réponse
        • En fait j’aurais presque pu faire le même billet en l’intitulant : du temps pour bloguer 😉 ! car pour ça aussi j’en manque ou du moins je ne me libère pas assez de temps. Ce week-end j’ai pris le temps et oui ça fait du bien surtout quand on trouve des gens pour discuter !

          Réponse
          • saxaoul

             /  janvier 20, 2019

            Les échanges sont devenus rares, c’est vrai. Je m’aperçois qu’ils ont lieu uniquement avec un cercle rapproché de blogueurs que je fréquente depuis un moment et qui ont réellement ce désir d’échanger (plutôt que de proposer une vitrine !).

            Réponse
            • Les commentaires deviennent de plus en plus rares effectivement, il y a plus d’échanges sur FB, mais je préfère quand c’est sur le blog. Je suis ravie que ce billet ait suscité autant de commentaires, ça faisait que ce n’était pas arrivé.

              Réponse
  11. C’est vrai que le temps qu’on passe sur les blogs est souvent chronophage (mais en même temps c’est si bon ;0) Quand à la télé je ne regarde que ce qui me tente vraiment, j’adore La grande librairie et je suis aussi quelques séries et certains films, mais c’est vrai que c’est un temps perdu pour lire. Comme toi j’aimerais essayer de passer beaucoup plus de temps à dévorer !!! Bon dimanche Georges

    Réponse
    • Ce n’est pas sur les blogs mais plutôt sur les RS. J’aime aller lire les copines, c’est intéressant et ça donne envie de lire encore plus ;), je n’ai jamais l’impression de perdre mon temps quand je parcours les blogs, même si ça prend aussi beaucoup de temps ! Je regarde souvent des émissions en replay, celles qui passent trop tard ou qui finissent trop tard.

      Réponse
  12. C’est vrai que le scroll est franchement chronophage. Nous faisons défiler les réseaux sociaux presque sans en avoir conscience. Et d’un coup, on se rend compte qu’on a perdu un temps fou pour rien… J’aimerais aussi réduire ce temps d’écran afin de lire davantage. J’arrive à me consacrer 1h de lecture chaque jour en rentrant du travail. Le weekend, je prends mon petit-déjeuner tranquillement en lisant pendant que le quartier dort encore. Ce sont des petits moments ritualisés qui permettent d’avancer et surtout d’assouvir mon envie de lecture. J’aimerais tout de même aller plus loin.

    Réponse
  13. sd49

     /  janvier 20, 2019

    Vaste sujet 😉 pour ma part je ne regarde pas la télé le soir et je me force à éteindre mon téléphone à 21h30, ensuite je lis mais la fatigue aidant cela ne dure pas forcément très longtemps avant que je pique du nez, c;’est drôle car je lis ton billet jute après avoir lu une bonne heure devant le feu, c’est rare car je passe trop de temps sur mon téléphone avec les RS…. ma résolution de l’année et de m’éloigner un peu de mon téléphone…. pas facile

    Réponse
    • Non ce n’est pas facile, il faut faire preuve d’une certaine volonté pour ne pas se ruer sur la facilité. Ce qui nous aide est que nous avons cette soif de lire !

      Réponse
  14. Ton billet est loin d’être stupide ! Je fais partie des blogueuses qui lisent plus de 200 livres par an, non pour faire du chiffre mais pour assouvir mon appétit de lectrice qui est grand 😉 je regarde très peu la télévision, seulement le soir après dîner le temps d’un films , je passe tout de même du temps sur internet mais je grappille du temps deci delà, ce qui me permet de lire 2h chaque jour

    Réponse
    • Je pensais à toi justement quand je parlais de ces amies qui lisent plus de 200 livres par an et donc ton avis sur la question est important. Pour moi non plus ce n’est pas pour faire du chiffre et je sais bien que ce n’est pas ton cas aussi. Je constate donc qu’il n’y a pas de mystère si on veut lire plus il faut plus de temps.

      Réponse
  15. Un très bon article qui résume bien les mauvaises excuses que l’on se donne pour ne pas lire ! Je dois dire qu’avec les journées de travail qui bouffent pas mal le cerveau, j’ai envie de « me vider la tête », donc de sortir de l’intellectualisation. Sauf que, ayant repris plus sérieusement la lecture, j’avais oublié qu’un bon livre (si tant est que l’on en trouve un, merci les bons libraires !) était aussi divertissant que n’importe quelle autre activité, mais qu’ils apportent de la joie aussi, des réflexions, une envie d’écrire, une envie de lire plus encore.
    Et pour ce qui est de l’impulsion, c’est en entendant des personnes parler de leurs lectures et de l’épanouissement qui y était lié que j’ai repris un meilleur rythme de lecture.
    A bientôt !

    Réponse
    • Tu as tout à fait raison et j’en ai fait l’expérience, c’est un peu comme le sport, on n’a pas trop envie d’en faire, mais après une séance de sport on se sent mieux. Il faut se pousser un peu mais on le regrette rarement. Merci pour le partage de ton expérience.

      Réponse
  16. Je suis tout à fait d’accord avec ton article. Pour ma part, je suis au chômage depuis quelques mois, mais lorsque je bossais en librairie, je me servais de ma pause dejeuner pour lire. Je passais également le temps pour attendre mon copain le soir à lire. J’aime aussi beaucoup passer un dimanche après midi à regarder un film, mais après ou avant, je le laisse jouer sur son ordi ou telephone, pendant que je m’octroie du temps pour lire. Nous sommes ensemble sur le canapé, mais au lieu de ne rien faire devant la tv, nous faisons notre passion chacun de notre côté mais ensemble.

    Mais il est clair que si on ne se rend pas compte du temps perdu à faire des choses qui ne nous apporte rien, nous ne changerons pas nos habitudes. C’est une prise de conscience à faire…

    Réponse
    • Oui, c’est une prise de conscience, exactement.
      Dimanche dernier justement nous avons fait comme vous et c’était très agréable, je compte bien recommencer ce week-end (si mes copies me laissent un peu de temps !… car il faut aussi que je lutte contre la culpabilité de ne pas travailler 😉 !)

      Réponse
  17. Je me retrouve complètement dans ton billet, je traîne trop souvent devant la télé en début de soirée mais c’est un temps pour ne « penser à rien » qui m’est utile pour lâcher la pression de la journée. après je suis un peu plus libre pour replonger dans une lecture avant de me coucher mais souvent je m’endors assez vite. Par contre me lever plus tôt est juste impossible… J’ai donc toujours l’impression de ne pas assez lire et de passer à côté de beaucoup de lectures intéressantes que je vois sur les blogs mais j’arrive à ne pas être trop frustrée. Le tout est pour chacun de trouver l’équilibre qui lui correspond.

    Réponse
    • Chacun en effet doit trouver son rituel en fonction de sa vie familiale et de son travail. Le problème avec le métier de prof c’est qu’on a toujours un cours à préparer ou des copies à corriger même le soir et même le week-end, il faut donc lutter contre la tentation des RS et la culpabilité de ne pas travailler (ce qui n’est pas toujours facile surtout quand tu sens que les élèves attendent leur copie 😦 !)

      Réponse
  18. estellecalim

     /  janvier 25, 2019

    C’est marrant parce que ton billet arrive à un moment où je me demande aussi comment dégager du temps pour faire des choses pour moi. Elle est à l’étage et je ne la regarde quasiment pas. Mais je suis souvent sur IG. Et puis l’envie m’a un peu passé en janvier. Je poste, je regarde un peu le soir, mais je n’essaie plus de tout voir. Cela ne m’apporte rien, comme tu le dis et je crois qu’il faudrait que je fasse un tri dans les comptes que je suis. Cela me prendrait moins de temps et d’énergie.

    Réponse
    • Avec des petits à la maison c’est encore moins facile, je pense. Chez nous la tv est dans le salon et la cuisine est ouverte sur le salon, donc pas facile car très tentant, surtout si les enfants regardent des dessins animés ! Mais on y travaille !

      Réponse
  19. bookworm

     /  janvier 27, 2019

    Au collège où je suis, il y a un temps de lecture quotidien : à 13h30 c’est « lecture pour tous » pendant 1/4 d’heure : profs, élèves, vie scolaire et tous les personnels (administratifs et agents). Ok, on nous grignote 15 min de cours, mais les élèves sont plus calmes et certains demandent même à nous emprunter nos livres ! Pour moi, c’est aussi une façon d’avancer dans mes lectures et parfois je rouvre même le livre à la récré (bah oui, lire c’est mieux que les blablabli blablabla de la salle des profs).

    Réponse
    • Je trouve ça totalement génial cette lecture quotidien, j’en parle un peu dans avec mes collègues, il faudrait qu’on monte sérieusement le projet.
      Je m’entends très bien avec mes collègues alors la récré est sacrée pour papoter 😉 !

      Réponse
  20. Un billet très intéressant à lire ! Ici, pas de télé et pas de réseau sociaux. du coup, même avec un petitou de presque 2 ans et malgré les copies, avec une bonne organisation, j’arrive à bouquiner pas mal en journée. Plein de belles choses pour la suite de tes lectures!

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :