Bilan mensuel de lecture : Mars 2018 – avec des chroniques à l’intérieur…


N’ayant pas écrit ici depuis un mois, vous vous doutez bien que le nombre de chroniques en retard n’a pas baissé d’un poil (de lapin) et a même subi une certaine hausse. Mais, comme en février, j’ai essentiellement pioché dans ma PAL et plus exactement dans les classiques. En mars encore, un seul SP lu et fini ce matin, pile poil (de lapin) pour le bilan. Mais ne vous affolez pas, la PAL n’en a pas diminué pour autant, car le Salon du livre est passé par là, ainsi qu’une petite descente en librairie hier matin. Je suis donc au point mort de ce côté-là. Je cours donc toujours après le temps et après ma PAL, mais le mois de mars s’est achevé de la meilleure façon qui soit pour moi, professionnellement, puisque j’ai été titularisée vendredi. Un immense soulagement. Me voici donc professeur certifiée. Je peux enfin me sentir légitime dans mon métier et ça fait du bien à l’ego.

Bref… Ce bilan de lecture, comme celui du mois précédent, sera l’occasion de rattraper mon retard de chroniques.

(suite…)

Publicités

« Les Délices de Tokyo » Durian SUKEWAGA


sukewaga les délicesSentarô travaille dans une échoppe. Il prépare et vend des dorayaki, pâtisserie japonaise à base de pâte de haricots rouges. Mais il ne fait guère recette et n’en peut plus de transpirer devant la plaque chauffante. Un jour, une vieille femme se plante devant sa boutique et demande à être embauchée. Au-delà de son âge avancé, les doigts de ses mains sont étrangement repliés. Sentarô se méfie, mais la vieille femme insiste et Sentarô finit par accepter quand il constate qu’elle maîtrise la confection de la pâte d’haricots azuki avec brio.

(suite…)

« Les Loyautés » Delphine DE VIGAN.


Processed with Rookie CamDelphine de Vigan et moi, je l’avoue, avons quelques différends. Bien que j’aie lu Les Heures souterraines et cet été No et moi et que ces lectures furent assez positives, il demeure malgré tout un petit bémol qui tient, pour moi, à une trop forte tendance de l’auteure à multiplier les rythmes ternaires. Pourtant ce dernier roman m’a fait envie essentiellement pour son sujet, car je dois le reconnaître ses sujets attisent toujours ma curiosité.

Le roman s’ouvre sur un texte expliquant le titre. Et je dois dire que ce texte m’a mise dans de très bonnes conditions de lecture. J’ai aimé cette idée que nous nous donnons des devoirs, des règles auxquels nous nous tenons sans trop savoir pourquoi et qui peuvent au final nous nuire. Ce texte donne donc l’angle, et le roman apparaît alors comme son illustration.

(suite…)

« Christmas pudding » Nancy MITFORD.


Processed with Rookie CamLe roman s’ouvre sur une présentation des personnages du roman. Chacun est évoqué rapidement, mais suffisamment pour être saisi par le lecteur.  Seize personnages qui ont tous un lien entre eux et qui vont tous se croiser chez Amabelle Fortescue, ancienne demi-mondaine qui a loué une maison pour Noël dans le Gloucestershire, en pleine campagne. Cette galerie de personnages, appartenant soit à la bonne société anglaise soit gravitant autour, va, sous la plume cyniquement drôle de Nancy Mitford, vivre des vacances quelque peu mouvementées.

(suite…)

Premières Lignes #40 : « Les Loyautés » D. de Vigan.


premières_lignesMalecturothèque

Premier Premières Lignes de l’année avec un roman qui vient de sortir en librairie : Les Loyautés de Delphine de Vigan. Je projette de le commencer aujourd’hui, puisque je viens de terminer Christmas Pudding de Nancy Mitford. J’ai un rapport un peu compliqué avec Delphine de Vigan. J’ai déjà lu deux de ses romans  (Les heures souterraines et No et moi), j’aime ses sujets mais j’ai quelques réserves concernant son style (une forte tendance au rythme ternaire qui parfois me porte un peu sur les nerfs). Je n’ai pas lu les derniers, ceux qui ont eu tant de succès, c’est donc avec cette nouvelle lecture que je vais enfin savoir si j’accroche ou pas… J’avoue que cette première page est de bon augure cependant.

En voici donc les Premières Lignes…

(suite…)

« Ma Cousine Rachel » Daphné Du Maurier.


ma cousinePhilip Asley vit avec son oncle Ambroise. Orphelin, il fut adopté et élevé par cet homme fort et généreux qui lui a servi de père et de modèle.  Leur vie d’hommes célibataires est réglée comme du papier à musique. Ils s’occupent de leur maison, mais surtout du parc, son aménagement, s’intéressent aux plantes, à leur disposition. Depuis quelques années, Ambroise part quelques semaines en Italie à la fois pour son soleil mais aussi parce que ces voyages lui donnent l’occasion de ramener de nouvelles plantes, arbustes. Pourtant cette année-là, Ambroise tarde à rentrer. Bientôt il informe Philip qu’il a fait la connaissance de Rachel, une cousine lointaine, qu’il vient d’épouser. Mais les lettres deviennent plus rares, puis inquiétantes : Ambroise est grièvement malade. Philip décide de partir pour Florence où il découvre que son oncle est mort et Rachel partie. Une haine grandit en lui pour cette femme qui lui a pris son mentor. Que s’est-il réellement passé ? Et qui est cette femme ?

(suite…)

« Origine » Dan BROWN


Processed with Rookie CamOrigine est le troisième roman de Dan Brown qui me passe entre les mains. Mes lectures du célèbre Da Vinci code et de Anges et démons remontent avant l’ouverture de ce blog, soit sans doute à une petite dizaine d’années. Malgré tout ce qu’on peut en dire, j’avais trouvé les intrigues efficaces et c’est sans doute pour cela que j’ai eu la curiosité de découvrir cette cinquième aventure de Robert Langdon.

(suite…)

« Un roman d’aventures (ou presque !) » Yaël HASSAN.


Hassan roman d'aventuresNathan, journaliste, vient d’être brutalement viré. Et si cet événement désagréable était enfin l’occasion de réaliser son projet : écrire un roman. Ayant obtenu le feu vert de sa femme et étant poussé par l’enthousiasme de son fils, Simon, l’écrivain en herbe se lance dans l’aventure du roman d’aventures. Sauf que, écrire n’est pas si simple que cela. Et puis, qu’est-ce qu’un roman d’aventures ?

(suite…)

Mon top 5 – 2017.


pinterest pile de livres dessinLa fin de l’année, c’est le moment de faire un bilan sur les lectures qui ont ponctué mes douze derniers mois. Je consulte mes listes de livres lus, je constate que je n’ai pas atteint mes objectifs (comme l’an dernier), j’ai (comme toujours) l’impression d’avoir bien peu lu, mais pourtant (comme souvent) quelques romans demeurent ancrés en moi, ont su laisser leur trace.

Pour l’année 2017, je retiens particulièrement cinq romans, des romans assez différents et qui illustrent assez bien, je crois, la lectrice que je suis. Ils sont présentés par ordre chronologique de lecture.

(suite…)

Premières Lignes #38 – « Ma Cousine Rachel » Daphné DU MAURIER.


premières_lignesMalecturothèque

Voilà bien longtemps que je n’avais lu un roman de Daphné du Maurier. Que ce soit Rebecca, L’Auberge de la Jamaïque ou le très étrange Maison sur le rivage, tous ses romans ont été à chaque fois des lectures passionnantes. Après plusieurs hésitations, j’ai même acheter sa biographie écrite par Tatiana de Rosnay. Daphné Du Maurier fait donc partie de mes auteur-es phares. C’est la sortie de l’adaptation de Ma Cousine Rachel au cinéma (que je n’ai pas vue) et la quête désespérée de ma mère pour mettre la main sur un exemplaire au moment où le film était en salle, qui ont ravivé mon envie de me replonger dans un de ses romans. Ma Cousine Rachel se trouvait dans ma PAL depuis sans doute des années…

En voici les Premières Lignes…

(suite…)