« La Petite barbare » Astrid MANFREDI – Rentrée Littéraire 2015 #2


Manfredi barbareAstrid Manfredi tient un blog dont le titre m’a toujours plu : Laisse parler les fillesDans ce premier roman, elle laisse parler une fille. Une fille belle à faire fantasmer les mecs, une gamine de 23 ans qui a poussé sur le bitume d’une banlieue, une fleur du mal, une femme fatale nouvelle génération. Elle a compris toute jeune que sa plastique était son meilleur atout, le moyen facile de boire du champagne et d’arpenter les Champs Elysée dans des robes à paillettes et des escarpins pointus. Elle est l’appât d’un gang dirigé par Esba, son ami, celui qui ne l’a jamais regardé avec des yeux avides de désirs sales, vicieux ou concupiscents : Lui, noir et prophétique, la taille prise dans des costumes hors de prix (p.72). Ensemble, ils détroussent les friqués, ceux pour qui tout a réussi, les tout-puissants qui tombent dans le panneau d’un sourire et d’une robe trop sexy.

(suite…)

« Anne F. » Hafid AGGOUNE – Rentrée Littéraire 2015 #1


Aggoune Anne FIl m’était impossible de passer à côté d’un roman parlant d’Anne Frank. J’ai trois icônes féminines dans mon musée personnel : George Sand, Marilyn Monroe et Anne Frank. Ce sont trois femmes très différentes mais qui m’ont construite, qui se sont présentées à un moment de ma vie et qui lui ont fait prendre un virage. Anne Frank fut la première. Je l’ai bien évidemment découverte par son journal. Un livre, qui avait appartenu à ma mère, un peu jauni par le temps, qui sentait le papier et dont la couverture était un peu déchirée. Ce fut tout d’abord une rencontre avec une jeune fille qui me ressemblait un peu, puis une prise de conscience du destin des juifs pendant la guerre, mais ce fut aussi une révélation littéraire, sans aucun doute l’un des livres qui ont fait la lectrice que je suis. Et outre cette révélation littéraire, ce fut un livre qui m’amena à l’écriture. Après la lecture du journal d’Anne Frank, j’ai commencé un journal que j’ai tenu jusqu’à mes années fac. Anne Frank, dont je partage le prénom, c’est tout ça à la fois pour moi.

Mais quand on s’apprête à lire un roman qui traite d’une de nos icônes, on est toujours un peu fébrile, un peu inquiet. La vision de l’auteur va-t-elle correspondre à la mienne ? Hafid Aggoune y parvient parfaitement.

(suite…)

« La Théorie de la tartine » Titiou LECOQ


Lecoq la tartineTitou Lecoq, avant d’être auteur, est une blogueuse, elle connait donc bien le sujet de son roman: Internet. Ce deuxième roman, sorti en mai 2015 après le succès des Morues, est divisé en deux parties, et évoque l’émergence du web en 2006 à travers trois personnages : Marianne, Christophe et Paul, et, dans la seconde partie, reprend les mêmes mais neuf ans plus tard, en 2015.

En 2006, Paul a 19 ans, il vit, dort, mange avec son ordinateur ; Christophe, marié, père d’un petit garçon, la trentaine, est journaliste et tente de faire émerger son site Vox ; Marianne, 26 ans, tente elle de finir son DEA et se remet mal d’un rupture. Ce qui va les faire se rencontrer, d’abord virtuellement, est une sextape mettant en scène Marianne et son ex. Cette sextape va décider de leur destin mais aussi de leur rapport à Internet.

(suite…)

« Le livre des Super Pouvoirs » X. MAUMEJEAN et R. GARRIGUE – Littérature Jeunesse.


Mauméjean super pouvoirs couvPar une après-midi caniculaire de juillet, Eliot et moi avons lu, sous le souffle du ventilateur et dans un salon plongé dans la pénombre, ce livre fort rigolo faisant état des super pouvoirs des enfants.

Le livre se présente à la fois comme un manuel et une présentation de plusieurs enfants possédant des super pouvoirs que les adultes ne soupçonnent pas.

Au commencement, il faut déjà savoir si on a un super pouvoir, puis essayer de reconnaître un super héros de la vie quotidienne, vient la nécessité d’avoir un bon costume et quelques gadgets essentiels, et pour finir, de trouver un nom !

Une fois que tout cela est bien défini, voyons un peu les portraits de quelques super héros et de super méchants, pour voir quelle catégorie nous allons intégrer.

(suite…)

« Là où se cache le diable » Benjamin Guéril – Roman ado.


guérif là où se cacheAdam, jeune lycéen, passionné par Le Seigneur des Anneaux de Tolkein, aime explorer les mystères de la nature. Ses parents déménagent tous les deux ans pour leur travail, un travail qui les accapare beaucoup. Adam ne voit plus l’utilité de nouer des liens amicaux dans les différents établissements scolaires qu’il fréquente, et puis, il se suffit très bien à lui-même. Les parents d’Adam viennent d’acheter une maison très isolée en pleine campagne. Lors d’une de ses explorations nocturnes dans les environs de sa maison, Adam aperçoit une lueur étrange. Curieux, il va chercher à savoir ce que celle-ci cache. Il va bientôt découvrir qu’un lieu désertique et hostile, là où la lueur s’est manifestée, porte l’étrange nom du Puits du Drac, qu’une petite maison apparemment abandonnée est surnommée la maison de la sorcière et que tout cela se situe dans une zone appelée L’Antre du Diable. Pourquoi avoir nommé ces lieux ainsi ? Que s’y est-il passé pour que les habitants de la région dissuadent Adam de s’y rendre?

(suite…)

Bilan mensuel de lectures : Juillet 2015.


logo-bilan-mensuel1Vous vous en doutez, ce bilan de Juillet va être plus conséquent que ceux de ces derniers mois. Après une année où j’ai été quelque peu frustrée par mon manque de temps dédié à la lecture, je me suis largement rattrapée lors de ce premier mois de vacances estivales et compte bien récidiver en août ! Plus de la moitié des livres lus ce mois-ci l’a été sur une période de 10 jours, c’est dire que à quel point ma boulimie de lecture était grande. Comme je le disais dans un précédent billet, j’ai voulu également reprendre le rythme : un livre de ma PAL, un livre reçu en SP, et je m’y suis bien tenue. Seul bémol, je n’ai pas encore eu le temps de mettre les billets en ligne mais tous sont rédigés sur un grand cahier Moleskine. Je n’ai pas voulu faire la même erreur que l’an dernier et il m’est trop difficile de rédiger un billet de lecture plusieurs jours après ma lecture. J’ai donc aussi retrouvé le plaisir d’écrire au stylo plume sur un cahier au papier doux comme du velours. Les billets apparaîtront donc sur le blog au cours de ce mois d’août. Je ferai sans doute de même pour mes lectures d’août.

(suite…)

Vive la PAL des vacances !


BB plage chapeauMe voilà partie avec mes hommes dans les Landes pendant une dizaine de jours. Les chats sont, comme chaque année, sous la bonne garde de notre gentille voisine, merci V. !

Je suis donc au moment où vous me lisez, un peu comme BB sur cette photo, le physique en moins (hélas!).

Comme chaque année, la grande question en dehors de savoir quels vêtements prendre, est la suivante : quels livres emportés ? Et comme chaque année, plantée devant mes étagères de livres, je suis hésitante : celui-ci ? Ah c’est vrai, il y avait celui-là aussi ! Pourquoi pas celui-ci ? Ou bien lui ? Bref, un vrai casse-tête. Car, outre les livres de la PAL, je me suis dit qu’il serait aussi temps de plonger le nez dans tous les SP reçus et non encore lus.

(suite…)

« Celle qui sentait venir l’orage » Yves GREVET


grevet orageJ’ai découvert Yves Grevet, non pas avec Meto (que je n’ai toujours pas lu), mais avec Nox, et ce fut une bien belle rencontre. J’ai depuis eu le plaisir de recevoir son dernier roman, Celle qui sentait venir l’orage, paru au début du mois de mai. Ce n’est que ces derniers jours que j’ai eu envie de le lire parmi une auto-sélection de trois SP ado. Il faut dire que la couverture de ce roman me plait énormément et que le sujet me paraissait convenir à mon envie du moment : Frida, jeune italienne au XIXe siècle, doit fuir sa région pour rejoindre Bologne après l’arrestation et la pendaison de ses parents accusés d’avoir assassiné des voyageurs.

(suite…)

« De cape et de mots » Flore VESCO


vesco cape et motsLe titre et la couverture sont les deux éléments qui ont attiré mon attention et donné l’envie de découvrir ce roman jeunesse voire ado. Le titre m’a immanquablement fait penser aux romans de Cape et d’épées mais aussi à la BD De cape et de crocs dont je venais de lire les deux premiers tomes. La couverture, avec cette jeune fille aux allures de Fantômette, fut donc, aussi, un élément décisif, moi qui ai lu tant d’aventures de cette dernière durant ma jeune adolescence.

(suite…)

« Le Pull » Sandrine KAO – Littérature Ado


Kao le pullSandrine Kao est une auteure d’une trentaine d’années, que j’avais déjà rencontrée grâce à son roman ado : Le Banc, paru, il y a deux ans, chez Syros dans la collection « tempo+ ». Elle y abordait le racisme d’une bande de collégiens envers un jeune taïwanais. Dans ce nouveau roman, Le Pull, sorti dans la même collection en janvier dernier, Sandrine Kao aborde une autre forme de harcèlement que l’on peut croiser dans les couloirs des collèges.

(suite…)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 5 537 autres abonnés