« Chambre 128 » Cathy BONIDAN


Il est indéniable que ce qui m’a tout de suite attirée vers ce roman est en premier lieu sa couverture. Une femme qui lit entourée de livres et d’un chat, je ne pouvais que m’y reconnaître. Puis j’ai lu la 4ème de couv. et là j’étais conquise :

Anne-Lise découvre, dans la table de nuit d’un petit hôtel breton, un manuscrit. A l’intérieur, l’adresse de l’écrivain. Après l’avoir lu, elle décide de le renvoyer à son propriétaire. Commence alors une correspondance avec Sylvestre, l’auteur, qui lui apprend qu’il avait perdu son livre en 1983 à l’aéroport de Montréal. Anne-Lise commence alors une enquête : quel voyage a bien pu faire ce manuscrit entre 1983 et 2016 ? Et par quels chemins est-il passé pour, depuis le Canada, se retrouver en Bretagne ?

(suite…)

Un Livre dans la Boîte #12


Il est temps de vous présenter les SP que ma BAL a accueillis ces dernières semaines. Vous pourrez constater qu’il y en a pour tous les goûts, avec une belle égalité entre littérature ado et littérature générale. Ce sont des romans que j’ai choisis, sauf un, mais l’attachée de presse qui me connait bien, ne s’est pas trompée et ce roman est arrivé à point nommé, je vous dis pourquoi plus loin dans la chronique.

Voici donc les huit romans reçus :

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Août 2018.


En ce premier jour de septembre, alors que la pré-rentrée a déjà eu lieu hier, il est temps de clore les vacances et de faire le bilan sur mes lectures du mois d’août. Le bilan n’est pas exceptionnel pour un mois d’août, disons que j’ai connu mieux, mais, dans le domaine de la lecture, nous savons bien que ce n’est pas la quantité mais la qualité qui compte avant tout et de ce côté-là je n’ai pas été déçue.

Ce mois-ci encore, j’ai alterné les livres de ma PAL et les romans reçus en SP. Côté PAL, je me rends compte que je n’ai lu que des polars, côté SP, les lectures furent beaucoup plus variées comme vous allez le découvrir.

(suite…)

« Mademoiselle, à la folie! » Pascale LECOSSE – Rentrée Littéraire 2017.


Si je fais paraître ma chronique sur ce premier roman aujourd’hui, je l’ai lu cependant fin juin. Il faisait partie des romans reçus dans le cadre du comité de lecture Cultura auquel j’ai eu la chance de participer. Ce qui est grisant quand on participe à une telle opération, c’est que rien n’est paru, on ne sait rien, parfois même pas le sujet du roman. On est un peu comme un premier lecteur, on arrive vierge de toute opinion, de toute influence. C’est parfois aussi un peu déstabilisant.

Pascale Lécosse, dans Mademoiselle, à la folie, nous entraîne dans les pas et surtout dans la tête de Catherine, star du cinéma à qui tout réussit et qui semble tout avoir. Elle est la maîtresse de Jean, ministre marié, et assistée de Mina, ancienne journaliste de télévision, totalement dévouée au bien-être de l’actrice. Mais depuis quelques temps, Catherine a des absences, des blancs, certains visages lui semblent inconnus : « J’ai un mal gourmand qui me transforme en rosier stérile », dit-elle (p.74).

(suite…)