Descente en librairie par temps de confinement…


Puisque que la plupart des magasins sont fermés, puisque les cinéma, les musées, les théâtres, les restaurants, les bistrots ont toujours porte close, il ne reste plus que les librairies pour accueillir nos déambulations, notre envie de sortir pour autre chose que des rendez-vous médicaux ou faire les courses de bouffe… Notre accès à la culture reste donc les librairies, Dieu merci… et la télé, certes, enfin Netflix ou Amazon Prime, c’est-à-dire les séries, mais c’est toujours rester chez soi. Alors hier, profitant du beau temps, mon fils et moi nous sommes embarqués dans une petite virée en librairie.

(suite…)

« Son espionne royale et le mystère bavarois » Rhys BOWEN.


Dans ce deuxième tome de la série « Son altesse royale », nous retrouvons Georgie à Londres. Le premier tome racontait son installation difficile à Rannoch House : comment vivre sans domestique, sans cuisinière et sans argent ? Le temps a passé et la jeune femme, trente-quatrième héritière du trône, s’est installée dans sa nouvelle vie. Toujours dépourvue d’argent, elle continue ses petits ménages. Mais les choses se compliquent quand la Reine lui demande d’héberger la jeune princesse Hanneflore de Bavière en visite à Londres. Il faut trouver rapidement des domestiques pour donner le change.

D’autant que la jeune bavaroise, qui vient de sortir d’un couvent, a bien l’intention de profiter de son séjour et de rencontrer des hommes sexy. Fan de films américains, elle use en plus d’un langage bien mal approprié à une lady. Georgie se dépatouille comme elle peut. Il faut dire que la Reine a une idée derrière la tête. La jeune Hanneflore est tout à fait charmante, ne pourrait-elle pas faire tourner la tête du Prince de Galles et ainsi faire en sorte qu’il rompe avec cette détestable américaine, Mme Simpson ?

(suite…)

« Son espionne royale mène l’enquête » Rhys BOWEN


Son espionne royale mène l’enquête est le premier tome d’une série que l’on a largement vu passer sur les blogs et les RS ces derniers temps. Comme je suis faible, j’ai donc fini par craquer.

Lady Victoria Georgiana est la fille du duc de Glenn Garry et Rannoch. Après la mort de ses parents, elle est hébergée en Ecosse chez son demi-frère. Mais le château est un vrai courant d’air et sa belle sœur une vraie harpie. Quand son demi-frère envisage de la marier à un prince roumain et de lui couper les vivres, elle part à Londres pour vivre seule et libre, sauf que la maison de son demi-frère qu’il consent à lui prêter, Rannoch House, n’est pas plus accueillante, et puis comment vivre sans domestique et sans argent. Il lui faut donc trouver un emploi, ce qui ne s’avère pas plus facile. D’abord vendeuse chez Harrod’s (oui quand même), elle se fait licencier le jour même. Elle crée alors une agence de nettoyage, dont elle est la seule employée, chargée de préparer les demeures des familles aristocrates venant passer la saison à Londres. Elle entrevoit un nouvel espoir quand la reine la convoque à Buckingham pour lui confier une mission : se renseigner sur cette Américaine dont semble s’être entiché le Prince de Galles.

(suite…)