Le petit TAG du dimanche…


J’ai repéré ce TAG chez ma copine Bianca. Il a été lancé par PKJ (Pocket Jeunesse) et comme j’aime bien les TAG, je m’en empare. C’est toujours un plaisir de s’interroger sur nos lectures, de faire travailler notre mémoire sur les lectures passées, présentes ou futures.

1) Quel est votre premier souvenir de lecture ?

Celui qui me revient immédiatement à l’esprit est ma lecture du Lion de Joseph Kessel. C’était un album en format BD avec de belles illustrations. Je me souviens de cette lecture, des larmes que j’avais versées et de ma lampe torche pour pouvoir poursuivre ma lecture en catimini.

2) Quel est le plus vieux livre de votre bibliothèque ?

Mon plus vieux livre est un roman de George Sand (ça vous étonne ?) intitulé Césarine Dietrich et que j’ai déniché dans une brocante pour la modique somme de 10 francs (oui, l’euro n’était pas encore passé par là) . Il date de 1871 et c’est une édition originale.

3) Avez-vous un genre de prédilection ? Si oui, quelle est votre dernière lecture du genre ?

Mon genre préféré est évidemment le roman, le genre le plus vaste, le plus varié, le plus indéfinissable. J’aime me glisser dans une histoire, vivre aux côtés des personnages, me laisser porter par une écriture. Si je lis parfois des romans policiers, pour me donner quelques frissons, je préfère les romans policiers historiques, de ceux qui se passent généralement au XIXe siècle. Je n’ai pas une grande passion pour les romances et je n’accroche pas du tout à la SF et encore moins à la fantasy. Je préfère les romans qui me parlent de mon époque, ou dont les personnages ont une profondeur psychologique. Mais j’aime aussi les romans qui me font voyager dans le temps ou dans le monde. Mon dernier coup de cœur romanesque : La Saga parisienne de Gilles Shlesser.

4) Avez-vous un auteur favori ? Si oui, quel est votre livre préféré de cet auteur ?

Vous dire que mon auteure préférée est George Sand ne vous étonnera pas. C’est mon pilier. C’est sans doute l’auteur que je connais le mieux pour avoir tant travaillé sur son œuvre et sur sa vie. Elle m’est familière, comme un membre de ma famille et, quand j’ouvre un de ses romans, je me sens comme chez moi. Pourtant il m’est difficile de me limiter à Sand. Joyce Carol Oates est sans aucun doute une auteure majeure pour moi tant elle a la capacité de me surprendre, tant son écriture m’épate. Et puis, il y en a tellement d’autres ….

5) Quel est votre dernier achat livresque ?

J’achète beaucoup moins de livres qu’avant, pourtant j’ai craqué dernièrement pour deux romans : Un personnage de roman de Philippe Besson et Les Cygnes de la cinquième avenue de  Mélanie Benjamin.

6) Quel est le dernier livre qu’on vous a conseillé ?

Généralement je suis les conseils de mes copines-blogueuses en parcourant leur blog. Il est rare que l’on me conseille directement, de vive  voix, un roman. Parmi mes connaissances, c’est plutôt moi qui conseille. Donc le dernier conseil (très bon conseil) donné le fut par Marion qui m’engagea à lire La Saga parisienne.

7) Quel est le dernier livre que vous avez conseillé ?

Comme je suis prof de français, je conseille toute l’année des livres à mes élèves. J’ai donc dernièrement conseillé à mes élèves de Première de lire La Servante écarlate de Margaret Atwood. A mes élèves de Quatrième : Un goût particulier pour les morts d’Ann Granger, L’Etrangleur de Cater Street d’Anne Perry ou encore Pars vite et reviens tard de Fred Vargas.

8) Quelle est votre lecture en cours ?

Depuis hier, je lis L’Archipel du chien de Philippe Claudel.

9) Quel est le livre de votre PAL qui vous fait le plus envie ?

Cette question soulève un vrai dilemme. Un dilemme qui me torture chaque fois que je finis un livre et qu’il me faut choisir ma prochaine lecture. Généralement je me plante devant mes étagères, je sors un livre, puis deux, puis trois… Ce qui renforce la difficulté en ce moment, c’est que je suis prise d’une frénésie de lecture et que j’ai envie de tout lire en même temps. Quoiqu’il en soit je me suis promis de lire, enfin, Les Misérables de Victor Hugo, mais cet été.

10) Citer un livre que vous avez relu.

Le dernier livre relu est La Servante écarlate. Je venais de finir de visionner le saison 1 de l’adaptation en série et il me fallait revenir au roman, prolonger, rafraîchir ma mémoire. Mais je me rends compte que j’ai relu plusieurs livres cette année et notamment des classiques : Chroniques italiennes de Stendhal ainsi que Le Colonel Chabert de Balzac.

A vous de jouer ! Vos réponses m’intéressent, alors n’hésitez à me laisser vos liens pour que j’aille voir vos réponses.

Publicités

« La Vie secrète d’Elena Faber » Jilian CANTOR


La Vie d’Elena Faber fait partie des quatre romans de la sélection du 41e Prix Relay des Voyageurs Lecteurs. L’intrigue se situe à deux époques et sur deux continents différents.

Kristoff, jeune apprenti graveur, est embauché par Frederick, père de deux filles, Elena et Miriam. Ils vivent en Austriche, à Grotsburg, petit village paisible. La famille est juive, nous sommes en 1939 et la menace nazi gronde de plus en plus fort.

Katie, journaliste culture, vit à Los Angeles en 1989. La séparation d’avec son mari est douloureuse, d’autant plus difficile qu’ils travaillent dans le même journal. Elle doit également s’occuper de son père atteint de la maladie d’Alzheimer et résidant dans une institution spécialisée. Le roman commence quand elle fait appel à Benjamin pour expertiser la monumentale collection de timbres de son père, en lui demandant de voir si, parmi eux, une perle rare se cache. Quelques jours plus tard, Benjamin la rappelle pour lui montrer une lettre non ouverte portant un timbre collé à l’envers sur l’enveloppe.

Continuer la lecture »

41e Prix Relay des Voyageurs Lecteurs


Cette année j’ai la chance d’avoir été contactée pour participer au 41e Prix Relay des Voyageurs Lecteurs. J’ai donc reçu toute la sélection :D. Quatre romans très différents que je vais découvrir au fur et à mesure :

  • Magda de Mazarine Pingeot chez Juliard
  • Séquoias de Michet Moutot au Seuil
  • L’Archipel du chien de Philippe Claudel chez Stock
  • La Vie secrète d’Eléna Faber de Jillian Cantor chez Préludes

J’ai commencé ma lecture par La Vie secrète d’Eléna Faber et c’est pour l’instant une belle découverte.

Vous pouvez vous aussi participer en votant pour le roman de votre choix et peut-être gagner des livres et même à voyage à Rome (enfin celui-là j’aimerais bien le gagner !!).

Si vous voulez suivre l’actualité de ce Prix vous pouvez vous abonner à sa page Facebook.

Les votes sont déjà ouverts et se refermeront le 15 juin. J’ai donc un mois pour lire ces romans dont je vous parlerai au fil de mes lectures en espérant être dans les délais.

 

 

« Power Club : un rêve indestructible » – tome 3/3 – Alain GAGNOL


Anna est enfin de retour dans ce dernier tome de la trilogie Power Club écrite par Alain Gagnol.  Anna est une super héroïne de 19 ans. Dans le premier tome, elle se fait offrir par ses parents des boosters surpuissants et entre un Power Club qui rassemble d’autres jeunes super héros. Après avoir apprivoisé ses super pouvoirs, la jeune fille va connaître l’envers du décors. Dans le tome 2, il se passe encore plein de trucs, mais non je ne vous spoilerai pas la suite. Par contre rien ne vous empêche d’aller lire mes chroniques sur ces deux premiers tomes. Et dans le troisième alors, me direz-vous ?

Continuer la lecture »

Bilan mensuel de lecture : Avril 2018 (mais est-il bien nécessaire ?)


La question mérite d’être posée puisque, durant ce mois d’avril, je n’ai lu qu’un seul livre même si celui-ci comportait en fait trois tomes. Et puis fait exceptionnel, surtout ces derniers mois, j’ai même rédigé une chronique dernièrement à son sujet.  Ainsi durant ce mois d’avril 2018 je n’ai lu d’un seul roman : La Saga parisienne de Gilles Schlesser.

Cette saga comporte donc trois tomes : « Un balcon sur le Luxembourg »; « D’une rive à l’autre » et « Au rendez- vous de l’Heure bleue ». Au total : 1 215 pages.

Après avoir passé un mois entier, à quelques jours près, avec les mêmes personnages, la question s’est posé du livre suivant. Que lire ensuite ? On se pose alors devant ses étagères, on pèse le pour et le contre, on écoute ses envies… Et puis, finalement, le choix se fait : un nouveau livre dans la BAL, une suite d’une série ado qu’on a bien aimée, une sorte de valeur sûre. Un roman totalement à l’opposé de ce que l’on vient de lire, un roman qui, on le sait, sera vite lu malgré son épaisseur. Alors on saute sur l’occasion sans plus se poser de question.

Donc, pour ouvrir ce mois de mai, j’ai commencé le tome 3 de Power Club d’Alain Gagnol aux éditions Syros :

Et c’est avec plaisir que j’ai retrouvé Anna et sa copine Lisa.

Mes chroniques sur les deux premiers tomes :

Power Club, tome 1

Power Club, tome 2

« Saga parisienne » Gilles SCHLESSER


Quand j’étais adolescente j’avais lu avec passion une trilogie de Henri Troyat : Les Eygletière. Je ne sais pas si on la lit encore aujourd’hui et même si elle est encore éditée. Les trois tomes étaient dans la bibliothèque de ma mère, elle et mon père les avait lus en son temps en se passant les tomes au fur et à mesure de leur lecture. Je les ai lus ensuite, ma sœur les a lus après moi et je les avais même prêtés à une amie du collège. Pourquoi je vous parle des Eygletière ? Parce que la saga de Gilles Schlesser m’a fait le même effet. J’ai enchaîné les trois tomes, les uns après les autres, je les ai fait acheter à ma mère qui les a lus en même temps que moi, ce qui nous a permis d’en parler bien souvent, je les ai recommandés à une amie.  Même si l’histoire est différente, les deux traitent d’une famille bourgeoise, habitant au cœur de Paris.

Continuer la lecture »

NEUF…


Il parait que les blogs n’ont plus la cote, il parait que les commentaires se font de plus en plus rares, il parait que de plus en plus de blogs ferment, il parait que le temps d’avant c’était le temps d’avant… il y a du vrai dans tout cela, je ne peux le nier. Et pourtant…

Continuer la lecture »

Bilan mensuel de lecture : Mars 2018 – avec des chroniques à l’intérieur…


N’ayant pas écrit ici depuis un mois, vous vous doutez bien que le nombre de chroniques en retard n’a pas baissé d’un poil (de lapin) et a même subi une certaine hausse. Mais, comme en février, j’ai essentiellement pioché dans ma PAL et plus exactement dans les classiques. En mars encore, un seul SP lu et fini ce matin, pile poil (de lapin) pour le bilan. Mais ne vous affolez pas, la PAL n’en a pas diminué pour autant, car le Salon du livre est passé par là, ainsi qu’une petite descente en librairie hier matin. Je suis donc au point mort de ce côté-là. Je cours donc toujours après le temps et après ma PAL, mais le mois de mars s’est achevé de la meilleure façon qui soit pour moi, professionnellement, puisque j’ai été titularisée vendredi. Un immense soulagement. Me voici donc professeur certifiée. Je peux enfin me sentir légitime dans mon métier et ça fait du bien à l’ego.

Bref… Ce bilan de lecture, comme celui du mois précédent, sera l’occasion de rattraper mon retard de chroniques.

Continuer la lecture »

Bilan mensuel de lecture : Février 2018.


J’ai un retard incommensurable dans mes rédactions de chroniques, mais tant pis, je vous présente quand même mon bilan de février et espère pouvoir écrire un peu autour de mes lectures de janvier et février… promis ! Car côté lecture, je me débrouille plutôt mieux que les années précédentes, même si je suis encore loin du nombre de livres que je lisais avant mon retour dans la vie active, il y a quatre ans. Mais qu’importe, le principal est que cette envie, ce besoin de lire ne me quitte jamais et qu’il est même de plus en plus essentiel pour moi, un moyen formidable de me retrouver, de couper un peu le flot continuel de pensées, de tracas qui parfois me submerge. Bref…

Continuer la lecture »

Premières Lignes #41 : « La Place », Annie ERNAUX.


premières_lignesMalecturothèque

Il y a des débuts de roman qui d’emblée vous attachent. Cet incipit de La Place a raisonné immédiatement en moi : le CAPES ; une ville, Lyon ; un quartier, la Croix-Rousse … et le récit de son inspection… C’était elle et c’était moi. J’avais déjà ressentie ça, cette proximité de vie et de sentiments dans certains passages de La Femme gelée ou encore dans L’autre fille… Dès que je lis Annie Ernaux, j’ai parfois l’impression de lire aussi en moi.

En voici donc les Premières Lignes…

Continuer la lecture »