« Les enquêtes d’Enola Holmes : Le mystère des pavots blancs » Nancy SPRINGER (T.3)

springer Enola Holmes T.3J’ai cherché ce roman pendant une matinée entière lors du Mois Anglais pour participer à une LC. Au bout de deux heures, non seulement je n’avais pas retrouvé ce roman, mais j’avais découvert que j’avais le tome 4 en double exemplaire. C’est finalement en me préparant ma PAL estivale que je l’ai miraculeusement retrouvé : EURÊKA !

J’ai donc retrouvé avec bonheur ma copine Enola Holmes, sœur cadette de Sherlock Holmes. Cherchant toujours à éviter d’être retrouvée par ses frères qui veulent l’enfermer dans une bonne institution pour jeune fille de bonne famille, Enola découvre en parcourant les journaux que le Dr Watson a disparu. Sherlock est sur le coup, mais l’enquête piétine. Enola décide de rendre visite à Mme Watson sous une identité fallacieuse. Un bouquet de pavots blancs va attirer sa curiosité.

Je n’avais pas lu cette série depuis avril 2011, et pourtant je me suis replongée dans l’atmosphère londonienne de la  fin XIXe et dans les intrigues d’Enola sans aucune difficulté. J’ai très vite repris mes marques. Ce tome met l’accent sur l’intrigue de la disparition de Watson, délaissant quelque peu les interrogations sur le départ de la mère d’Enola, l’intrigue centrale n’avance donc guère dans ce tome 3.

Nancy Springer parvient non seulement à monter un mystère qui se tient, mais également à recréer l’atmosphère sombre de l’époque, avec les quartiers mal famés de Londres, la misère, mais aussi la folie. Comme dans les autres tomes, Enola use de divers déguisements. Le travestissement est d’ailleurs un thème très présent dans cette série. Je n’ai pu m’empêcher de sourire à l’allusion au georgesandisme qui serait le fait, pour une femme, de s’habiller en homme et qui serait passible d’enfermement.

Ce que j’apprécie dans ces romans, outre le personnage d’Enola, est précisément les informations que l’auteur distille dans ses romans avec finesse, sans être trop didactique, mais par petites touches qui nous permettent d’en savoir un peu plus sur la vie à Londres à la fin du XIXe.

Comme dans les précédents tomes, on retrouve avec plaisir les messages codés.

Dans ce troisième tome, Enola s’émancipe un peu plus encore de ses frères et notamment de Sherlock, elle acquière également ses galons de détectives privées. Même si ce tome me semble un plus sombre que les précédents, il me donne envie de lire très vite les prochaines enquêtes.

En un mot, ce furent de belles retrouvailles.

Roman lu dans le cadre du Challenge I Love London, du Challenge Victorien, du Challenge British Mysteries du Challenge Polars et Thrillers.

challenge I Love Londonchallenge victorien 2013challenge thrillers et polars 2013challenge british mysteris cat. Wilkie Braddon

Publicités
Poster un commentaire

26 Commentaires

  1. C’est une série que je comptais découvrir cet été mais ça ne sera pas possible puisqu’elle est constamment empruntée à la médiathèque, je remets donc à plus part mais je compte bien lire Enola Holmes, ça c’est sûr !

    Réponse
  2. Je n’ai lu que le premier, il faut que je poursuive cette série très agréable!

    Réponse
  3. Cette série a vraiment l’air sympa !
    C’est de la LDJ ?

    Réponse
  4. Ben dis donc, aurais-tu autant de brol dans tes livres que moi ?? Bien que je n’ai jamais passé autant de temps à chercher un livre, mes piles sont ordonnées… enfin, tu vois l’affaire, du chaos naîtra l’ordre… 🙂

    J’ai fait tout durant mes vacances, pour le mois anglais, c’est de la bonne lecture pour la farniente et s’amuser.

    Ah, toi aussi tu te retrouves avec des doublons ?? Moi itou, malgré mes listes !

    Réponse
  5. Encore une série que je ne connais pas !

    Réponse
  6. Deux choses: Déjà, je trouve que votre chronique donne très envie. Et secondo, j’aimerais beaucoup lire les nombreux livres dérivés de l’histoire de Sherlock Holmes mais je m’y refuse car je veux d’abord lire l’intégrale de ces aventures dont tout le monde parle avec des étoiles dans les yeux. 🙂

    Mais je note cette série qui a quand même l’air d’être classé dans du jeunesse. Mais qui me donne envie. :=)

    Réponse
    • J’avoue que je regrette aussi de n’avoir pas lu plus d’oeuvres de Conan Doyle avec Sherlock et cette série donne aussi envie d’en savoir plus.
      Sinon oui, cette série est une série jeunesse.

      Réponse
  7. faelys

     /  juillet 19, 2013

    une série qui a du succès parmi mes zélèves. et je me rends compte que je n’ai pas lu tous les tomes qui sont pourtant sur les étagères! à la rentrée je m’y replonge! 😉

    Réponse
  8. novelenn

     /  juillet 19, 2013

    Il faudrait qu’un jour je rencontre cette Enola Holmes !

    Réponse
  9. Ce n’était pas mon tome favori mais les suivants sont excellents !

    Réponse
  10. Mais cessez de me tenter avec Enola Holmes ! Il en avait été beaucoup question durant le mois anglais et vous êtes toutes super enthousiastes, il faudra que je rencontre la soeur de Sherlock un de ces jours !

    Réponse
  11. J’ai un peu tendance à appuyer Titine, moi aussi je lutte pour résister à Enola Holmes vu l’état de ma PAL… Au passage si tu veux tu peux l’inclure dans le challenge British Mysteries comme tu y participes et que ce roman rentre dans ce cadre (il faut croire que mon flair de limier britannique m’a conduite ici ce soir, moi qui suis tellement en retard dans… euh à peu près tout ;))

    Réponse
    • Ah oui c’est vrai je n’y avais pas pensé, en vacances je n’ai pas toutes mes neurones de blogueuse 😉 ! je rajoute le logo et le lien et ça me permet d’enfin ajouter une pierre à ce hallenge ! j’ai acheté Pauvre Miss Finch de Wilkie Collins, je vais essayer de le lire cet été !
      Pour Enola, le 1er n’est franchement pas le mieux, mais ensuite les intrigues sont vraiment de mieux en mieux.

      Réponse
  12. C’est une bonne intrigue. Comme toi j’ai beaucoup aimé ce tome. Il va maintenant falloir que je trouve les suivants… Peut-être en occasion sur des sites de vente en ligne…

    Réponse
  13. Je n’arrivais pas à publier mon commentaire… je viens d’actualiser (seulement maintenant !) le billet recap en ajoutant cette participation, moi non plus mon cerveau n’est pas trop en état de marche 🙂

    Réponse
  14. Aiguillée ici par ton billet sur Agatha Doyle, pour le coup je le note celui-ci tiens ! 🙂

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :