«  »L’Hôtel Stancliffe » Charlotte BRONTË

brontë HôtelEn ouvrant ce billet, je suis bien incapable de vous dire de quoi je vais vous parler. J’ai lu ce livre, d’un peu plus de 100 pages, sans en retenir grand chose, mon esprit, volage, n’étant pas parvenu à faire le tri des personnages et à comprendre réellement non seulement les enjeux de l’intrigue, mais l’intrigue tout court.

Il est assez troublant de passer ainsi totalement à côté d’un roman, de ne pas en saisir l’intérêt, de n’en retenir rien et de n’avoir donc pas grand chose à vous dire.

Il s’agit d’un roman de jeunesse, écrit en 1838, Charlotte a alors 22 ans. (Oui, Charlotte est née en 1816 et non en 1826 comme il est écrit dans le livre présenté!). Il prend appui sur un pays imaginaire, l’Angria, que la fratrie s’était créé dans ses jeux, et à partir desquels chacun a écrit des récits rassemblés sous le titre de Juvenilia.

Dans ce récit de Charlotte Brontë, le narrateur, Charles Townshend, va être amené à rencontrer plusieurs personnages, jusqu’à son arrivée à l’hôtel Stancliffe. L’action se déroule à Zamorna, dirigée par le duc du même nom. Composé de plusieurs chapitres ou saynètes, le roman se présente davantage comme un assemblage, les personnages croisés ne réapparaissant pas toujours dans les chapitres suivants. Seul Charles Townshend fait le lien. Il sera question donc d’un soulèvement populaire, bientôt réprimé, mais aussi de séduction, de discussions de voyageurs de commerce, de personnage sous l’emprise d’opium, de retrouvailles assez drôles entre deux amis, etc.

Plus qu’une histoire, il semble que Charlotte Brontë dresse ici le portrait de personnages types de la société anglaise de XIXème, car, il est évident qu’Angria tient beaucoup de l’Angleterre, et surtout de l’Angleterre nouvellement industrialisée.

Nous sommes donc ici assez éloignés de Jane Eyre, même si, bien sûr certains portraits contiennent, sans doute, certains traits des personnages qui viendront peupler son œuvre plus tard.

Un roman qui est intéressant comme le sont souvent les oeyvres de jeunesse, mais qui sans doute demanderait une contextualisation et une explication plus large et plus claire des Juvenilia. Je sais, pour l’avoir commencé et pas encore achevé, que Daphné Du Maurier dans son livre : Le Monde infernal de Branwel Brontë, s’intéresse particulièrement à ces jeux et sans doute aurait-il fallu que je finisse le livre de Daphné Du Maurier avant de lire celui de Charlotte Brontë.

Une lecture donc un peu ratée.

Roman lu dans le cadre du Challenge God save the livre, du Challenge Histoire de Famille et du Challenge Victorien.

challenge-god-save-the-livrechallenge Histoires de famillechallenge-victorien

Publicités
Poster un commentaire

36 Commentaires

  1. Je ne savais pas que Charlotte Brontë était l’auteur de plusieurs romans, pour ma part je suis plongée dans Jane Eyre et j’éviterais donc celui-ci. J’espère que ton prochain livre te réserve une belle surprise et que tu vas prendre beaucoup de plaisir à le lire !

    Réponse
    • Ces textes s’intègrent dans une sorte de recueil, chacun avait écrit des textes, mais il faut vraiment en savoir plus long sur ce monde imaginaire pour y comprendre quelque chose. Ce sont des écrits assez personnels qui ne sont pas forcément faciles à aborder.

      Réponse
  2. J’avais tenté de lire leurs écrits de jeunesse mais je ne suis jamais rentrée dedans. C’est intéressant à titre documentaire mais ils n’étaient pas tellement faits pour un véritable public.

    Réponse
  3. L’avantage de ta chronique est de nous faire connaitre ce livre que personnellement je ne connaissais pas 🙂 à bientôt pour je l’espère une lecture qui t’aura plus emballée 🙂

    Réponse
  4. Je ne connaissais pas ce livre non plus. Un jour peut-être…

    Réponse
  5. Bien qu’ayant lu Jane Eyre dans mon adolescence, je ne me suis, depuis, jamais réellement penchée sur les tenants et les aboutissants des écrits des soeurs Brontë. Aussi, ton article m’apprend pas mal de chose qui me donnent envie d’aller farfouiller plus avant… Et ce même si tu dis être passé à côté de ta lecture! 😉

    Réponse
  6. Grumph, ton avis mitigé me mitige… Je voulais le lire…

    Réponse
  7. Je pense que je passerais mon tour pour ce livre. J’ai encore un souvenir très fort de Jane Eyre! 😉

    Réponse
  8. Dommage !!!

    Réponse
  9. Ah oui, finir un livre sans rien en retirer, ça m’a fait ça 1-2 fois et c’est vraiment bizarre. Je planifie une relecture de Jane Eyre depuis des mois (devrais-je dire années) et je pense m’en contenter pour le moment vu ton billet.

    Réponse
    • J’avais adoré « Jane Eyre » ! C’est très frustrant de lire et de ne rien retenir, quand je pense que ce texte est proposé pour des élèves de lycée, je les plains !

      Réponse
  10. C’est pas par celui-là que je commencerai, un autre m’attend dans ma PAL
    J’espère que ta prochaine lecture sera meilleure 😉

    Réponse
  11. Je ne connaissais pas du tout cette œuvre de Charlotte Brontë. Mais ce que tu en dis ne me donne pas forcément envie de m’y plonger. Je note le titre et on verra bien si je le trouve en bibliothèque.

    Réponse
  12. J’ai terminé le Daphné du Maurier et s’il y a quelque chose que j’en ai retiré avec certitude, c’est qu’elle a eu bien du courage de se coltiner tous leurs écrits de jeunesse qui ont l’air bien complexes et pas toujours intéressants. Pour ma part, je crois que je n’aurai pas le courage de les lire (même en version de 100 pages).

    Réponse
  13. Les écrits de jeunesse sont assez particuliers, j’avais été frappée par l’écart qu’il y a entre ce récit dans un monde imaginaire et « Jane Eyre » complètement ancré dans le concret. Leurs jeux étaient extrêmement élaborés et le « roleplay » de nos jours n’a rien à leur envier.

    Réponse
  14. La lectures d’écrits de jeunesse n’est pas toujours concluante… je passe mon tour sur le sujet, et préfère me concentrer déjà sur les grandes références que je n’ai pas encore lu !

    Réponse
  15. Je n’ai pas trop envie de le lire, alors je ne vais pas noter cette histoire.

    Réponse
  16. Je ne connaissais pas ce livre et tu ne me donnes pas envie de le lire. Pour une fois ma PAL sera épargnée 😉

    Réponse
  17. Dommage ! Mais il est toujours bon de savoir quels sont les livres à éviter !

    Réponse
  18. A rajouter sur ma LAL, histoire de se forger son propre avis mais j’ai une préférence pour les livres de sa soeur Anne

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :