« Un roman d’aventures (ou presque !) » Yaël HASSAN.

Hassan roman d'aventuresNathan, journaliste, vient d’être brutalement viré. Et si cet événement désagréable était enfin l’occasion de réaliser son projet : écrire un roman. Ayant obtenu le feu vert de sa femme et étant poussé par l’enthousiasme de son fils, Simon, l’écrivain en herbe se lance dans l’aventure du roman d’aventures. Sauf que, écrire n’est pas si simple que cela. Et puis, qu’est-ce qu’un roman d’aventures ?

Le dernier roman de Yaël Hassan est un roman dans le roman, un peu comme Les Faux-Monnayeurs et le Journal des Faux-Monnayeurs, mais en un seul livre. C’est ce que l’on appelle de la métafiction : l’auteur, tout en écrivant son roman, rompt l’illusion de la fiction en intervenant par des réflexions sur ce qu’il est en train d’écrire. Et moi, la métafiction, j’adore ça !

Nathan se lance donc dans une histoire pleine de rebondissements, entraînant une bande de gamins dans une aventure folle, avec du dangers, de l’amour, de l’amitié, des bagarres… Sauf qu’il se heurte aux difficultés de la construction narrative. Toutes les réflexions de Nathan apparaissent en italique dans le texte, il y a même parfois des ratures. Mieux encore, Nathan glisse les sites qu’il a consultés pour que son roman d’aventures corresponde bien au genre en question. Le lecteur lit le roman en train de se construire, découvre les hésitations de l’auteur, les culs-de-sac de l’imagination. Parallèlement, son fils, Simon, son premier lecteur, fait ses commentaires ce qui entraîne forcément des réajustements. Page après page pourtant, l’intrigue se construit, le style lui-même devient plus convaincant et Nathan devient un écrivain.

Yaël Hassan aurait pu s’en tenir là, mais non. Roman gigogne, Un roman d’aventures ne désigne pas seulement le roman en train de s’écrire de Nathan, mais également les aventures de Nathan lui-même. Après un étrange cambriolage dans sa maison de campagne, Nathan s’y installe finalement pour écrire tranquillement et parer tout nouveau cambriolage, voire en percer le mystère : que cherche-t-on chez lui ? et qui cherche ?

Vous l’aurez compris, ce roman est une aventure en lui-même. Yaël Hassan parvient à nous intéresser à ses trois intrigues savamment imbriquées entre elles. C’est un petit délice de lecture voire d’écriture car il finirait presque par nous donner envie d’écrire notre propre roman !

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Yaël Hassan ou la valeur sûre !

    Réponse
  2. Pourquoi pas! J’aime les romans dans les romans dans les romans!

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :