Présentation de la Rentrée Littéraire 2014 chez Robert Laffont !

Robert-Laffont_9041Avec quelques autres blogueuses parisiennes, j’ai été conviée à une présentation d’un partie de la Rentrée Littéraire 2014 des Editions Robert Laffont, qui comprend également Julliard, et la collection Pavillons. Autour d’un petit déj’. savoureux et convivial, neuf romans nous ont été présentés et inutile de vous dire que nous avons eu toutes envie de les lire. Je voulais donc vous faire partager ces découvertes et, peut-être, vous donner l’eau à bouche, mais il faudra être patients, car tous ces romans ne seront en librairie qu’à partir de la mie-août, voire septembre pour l’un d’entre eux.

La présentation a commencé par les parutions de la collection Pavillons, collection de littérature étrangère, qui existe depuis 1947.

Boianjiu nous faisonsLe premier roman, Nous faisions semblant d’être quelqu’un d’autre, est celui d’une jeune femme israélienne, Shani Boianjiu, de 27 ans, qui, comme toutes les Israéliennes, a effectué son service militaire obligatoire de deux ans. Elle raconte dans son premier roman, écrit lors de ses études à Harvard aux USA, le destin de trois jeunes filles qui, comme elle doivent remplir leurs obligations militaires. Ce roman est le portrait d’une génération partagée entre l’insouciance de la jeunesse et la violence de la réalité de leur pays.

banville les étoiles mortesLe deuxième roman est de John Banville et porte un très beau titre qui, par lui-même donne déjà envie de le lire : La lumière des étoiles mortes. Banville est un auteur irlandais connu pour être un grand stylisticien et intello, mais dans ce roman, aux dires de l’éditrice, il semble lâcher du leste. L’intrigue met en scène Alex, un acteur qui ne tourne plus beaucoup, mais qui se voit tout à coup proposer un projet cinématographique aux côtés d’une célèbre actrice. Ce rôle inattendu et la fréquentation de cette actrice fragile, l’entraînent à repenser à son premier et grand amour vécu quand il avait 15 ans avec une femme plus âgée, mère de son meilleur ami. La fragilité de l’actrice lui rappelle également la fragilité de sa fille et le suicide de cette dernière, 10 ans plus tôt.

Atwood maddaddamDernier titre présenté dans la collection Pavillons, le dernier roman de Margaret Atwood, dernier opus de sa trilogie : Maddaddam, qui lui ne paraîtra que mi-septembre. Bien qu’étant un troisième tome, ce roman peut se lire indépendamment des deux précédents grâce à un petit récapitulatif des épisodes précédents dès les premières pages. Il s’agit d’une fiction spéculative, d’une dystopie qui a l’air passionnante, notamment autour d’une réflexion sur l’humanité.

Puis vint la présentation de trois romans chez Juillard, éditions spécialisées dans la littérature française contemporaine.

marty la merLe premier roman présenté fut La Mer à courir de Jean-Luc Marty. Un roman d’atmosphère, mélancolique qui traite de cette frontière qui existe parfois au sein de la société, et comment deux univers sociaux différents peuvent ou non se rencontrer pour aller vers un ailleurs. Ces deux univers sont incarnés par deux personnages, un homme et une femme, qui décident de passer la frontière.

brocas le cercleLe deuxième roman, Le cercle des femmes est un premier roman de Sophie Brocas. Roman sur la transmission féminine et un secret de famille qui a eu des répercussions sur plusieurs génération de femmes dans leurs relations aux hommes. Un roman qu’il me tarde de lire et que j’ai eu la chance de recevoir.

laroui tribulationsEnfin, le dernier roman de chez Juillard est Les tribulations du dernier Sijilmassin de Fouad Laroui, auteur déjà connu pour notamment son Une année chez les Français. Ce dernier roman se présente comme un conte philosophique, j’aurais tendance à dire à la Voltaire. Un cadre dynamique marocain décide de rompre le rythme infernal de sa vie pour revenir à des valeurs humanistes et pour redécouvrir sa propre culture.

Enfin, la présentation s’est terminée sur trois romans à paraître aux Editions Robert Laffont.

slocombe avisLe premier, Avis à mon exécuteur de Romain Slocombe me tente beaucoup, moi qui ai tant apprécié son roman ado : Qui se souvient de Paula ? Ce roman se situe dans les années 30, au temps du communisme et de l’utopie qu’il représentait. Romain Slocombe plonge son lecteur dans le milieu des services secrets soviétiques. Il prend appui sur une histoire vraie, l’histoire d’un homme qui croyait au communisme et qui se retrouve pris au piège.

tosseri le balLe bal des hommes de Gonzague Tosseri, est un roman à quatre mains qui là encore se situe dans les années 30 à Paris, le Paris homosexuel. L’intrigue prend aussi racine dans la Première Guerre mondiale grâce au personnage de l’inspecteur Blèche, homme de glace et hypermnésique. Les deux auteurs sont fortement inspirés par Céline et Tardi, ce qui rend compte de l’atmosphère qui règne dans ce roman.

murzeau il bougeEnfin pour finir, un roman plus intimiste : Il bouge encore de Jennifer Murzeau, premier roman qui se centre sur la crise actuelle et sur les répercussions qu’elle peut avoir sur un couple. Un peu comme dans le roman de Fouad Laroui, un jeune cadre qui donnait tout pour son travail, se trouve licencié du jour au lendemain. Alors que sa femme est prise dans la même spirale professionnelle, il se rend alors compte à tel point la société libérale aliène les hommes, les formate. Ce constat et sa nouvelle situation de chômeur entraînent une lente déliquescence du couple. Malgré un sujet sombre, l’éditeur nous a assurées de la présence de l’humour qui permet à la fois de souffler et de prendre du recul pour mieux considérer notre propre situation.

Cette présentations a suscité en moi une envie renouvelée de lecture. Comme je l’ai dit, j’ai déjà eu la chance de  recevoir le roman de Brocas, Le cercle des femmes qui d’après Miss Bouquinaix et Titine est tellement fait pour moi (sic), et j’ai empoché le Atwood ayant tellement aimé sa Servante écarlate que j’avais lu dans le cadre du Club des lectrices. Tous les romans n’étaient pas encore dispo en SP, mais j’ai déjà mis des options sur le Banville, auteur que je n’ai encore jamais lu, sur le Fouad Laroui pour son côté voltairien ainsi que sur le roman de Romain Slocombe et de Jennifer Murzeau. Je sais cela fait beaucoup, mais vous me connaissez, il m’est bien difficile de résister à l’appel des livres !

J’espère que ce compte-rendu vous aura permis de vous faire une petite idée sur ces neuf romans assez différents même si se dessinent des points communs forts. Et pour finir une photo de groupe !

DSCN3951

Publicités
Poster un commentaire

40 Commentaires

  1. Le premier me dirait bien, à l’occasion. Mais pourquoi parler des livres que tu n’as pas encore lu ? Je préfère lire tes billets !

    Réponse
  2. J’en ai reçu deux en SP….

    Réponse
  3. Merci beaucoup pour ton billet, y en a quatre qui me font vraiment de l’œil !

    Réponse
  4. Je retiens deux livres: « La lumière des étoiles mortes » de Banville et « il bouge encore » de Murzeau. J’aurais aimé avoir l’opportunité de découvrir ces livres avant tout le monde, veinarde! 😉

    Réponse
  5. Mais c’est vrai qu’il est fait pour toi ce livre !!! 😉

    Réponse
  6. Et bien tout ça est très tentant et comme toi j’aurai eu des difficultés à choisir parmi tous ces titres. Bonnes lectures !

    Réponse
  7. Je ne veux pas déjà penser à la rentrée, mais je vois qu’elle sera intéressante.
    Merci !

    Réponse
  8. Hâte de découvrir tes billets!

    Réponse
  9. Merci pour ce retour. J’ai déjà lu et aimé un roman de John Banville. Par contre, le sujet ici ne me tente qu’à demi. Par contre le premier roman israélien et Le cercle des femmes me tentent bien.

    Réponse
  10. Le Fouad Laroui me tente beaucoup, j’aime les contes philosophiques. Merci pour ce beau compte rendu!

    Réponse
  11. argali2

     /  juin 27, 2014

    Mais arrête ! Les vacances n’ont pas commencé que tu nous parles de rentrée !!
    Tentatrice ! J’ai noté trois titres, déjà.

    Réponse
  12. eimelle

     /  juin 27, 2014

    voilà qui promet de beaux moments de lecture!

    Réponse
  13. Rentrée alléchante ma foi. x)

    Réponse
  14. valmleslivres

     /  juin 28, 2014

    Rien ne me tente dans cette sélection, à la rigueur le Atwood mais je ne vais pas lire un tome 3 sans avoir lu les autres.

    Réponse
  15. Il y a deux titres qui me tentent, le cercle des femmes et les tribulations du dernier…mais à mon avis je ne suis pas prête de les lire, je n’ai pas encore lu les livres de cette rentrée littéraire, alors la prochaine attendra, à moins d’avoir une énorme tentation à cause d’un blog….

    Réponse
  16. Laurence (Lolotte)

     /  juin 29, 2014

    J’aurais adoré partager ce moment avec vous !! Tu as lu Mr Le commande de Slocombe ? C’est un très beau livre, je vais donc attendre celui ci avec impatience !!

    Réponse
  17. J’aurais adoré être parmi vous ! Merci pour le récap ! 😉

    Réponse
  18. Bien obligée de noter le Atwood vu que j’ai lu et beaucoup aimé les deux premiers tomes 🙂
    Certaines questions étaient restées sans réponse donc je vais enfin connaître le mot de la fin !

    Réponse
    • Je me souviens de tes billets sur les premiers tomes qui m’avaient d’ailleurs donné envie de les lire. C’est sans doute un peu dommage de ne pas les avoir lus avant pour attaquer celui-ci !

      Réponse
  19. Des sujets sympas, mais à mon sens toujours très sombres… Les auteurs doivent avoir la déprime pour écrire, ou trop regarder l’actu … Ou les deux !
    J’ai des romans de JC Lattès et d’Albin Michel pour cette rentrée, je regarderai les autres maisons d’édition plus tard 😉

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :