« Secrets.com » Florence HINCKEL (Rentrée Littéraire Jeunesse 2013).

Hinckel SecretsMona est une collégienne comme les autres, elle a des amies : Alice, Soizic ou encore Dounia. Elles se livrent leurs secrets, mais certains secrets sont plus difficiles à avouer que d’autres. Alors Mona a l’idée de créer un forum réservé aux 6èmes sur lequel chacun pourra se décharger de ses secrets sous couvert d’anonymat et pourra donc recevoir des conseils. La documentaliste du CDI supervisera le forum pour éviter les débordements ou les commentaires malvenus. Petit à petit, certains secrets anodins sont postés, jusqu’au jour où Mona et ses copines découvrent un secret plus lourd à porter que les autres.

Florence Hinckel est une auteure que j’avais découverte avec Ligne 15 : la métamorphose, puis plus tard avec Théa pour léternité. Dans ce roman jeunesse (à partir de 11 ans), elle aborde les risques liés à internet et notamment à l’anonymat sur internet. Mona, au début, est fière de son idée de forum, elle le crée dans une volonté de venir en aide à ses amis, mais Florence Hinckel montre bien les dérives de cet anonymat et les risques qu’il peut entraîner. Autour de ce thème, viennent s’ajouter ceux de l’adolescence : le premier amour, les rivalités entre copines mais aussi un sujet plus sérieux que je ne peux pas révéler ici car il ferait perdre l’intérêt de la lecture.

Et si avec ce forum, j’avais ouvert la boîte de Pandore ? (p.155)

Cette approche des risques d’internet et de l’anonymat pour des ado d’une dizaine d’années est assez intéressante, car elle révèle déjà ses dérives sans, cependant, créer des situations trop dramatiques. On peut regretter une vision un peu « gentille », mais je crois qu’il faut réellement prendre en compte l’âge du lectorat visé. Elle aborde également la modération des commentaires : ce qu’il est acceptable d’écrire ou non,  ce que l’anonymat permet ou pas, sans pousser trop loin là non plus, puisque modérer les commentaires c’est toujours un peu frôler la censure.

Mais le but premier de ce roman est surtout d’alerter sans faire peur et pour le coup Florence Hinckel y parvient parfaitement. Un roman intelligent donc, mais on retrouve aussi l’œil de Florence Hinckel sur l’adolescence, une vision juste et attachante.

Roman lu dans le cadre du Challenge Cartable et Tableau noir et du Challenge Amoureux Saison 3 (cat. Amours Adolescentes), sans oublier Challenge 1% Rentrée Littéraire 2013 (cat. jeunesse).

Challenge Amoureux saison 3challenge 1% littéraire 2013

Publicités
Poster un commentaire

12 Commentaires

  1. Un sujet très intéressant, je note !!

    Réponse
  2. Je trouve le sujet vraiment intéressant.
    J’avais beaucoup aimé la plume de Florence Hinckel dans Théa pour l’éternité et je suis curieuse de voir comment elle a traité cette thématique.
    Je note.
    Bonne fin de week-end!

    Réponse
  3. Il me tente beaucoup celui là! Je note, je note, c’est bientôt mon anni je peux faire une liste 😀

    Réponse
  4. Je ne dis pas non, je relève ce titre et vais de ce pas voir le site de ma bibli…

    Réponse
  5. Il est noté…je pense que c’est bien d’apprendre très jeune non seulement le pouvoir d’internet mais aussi tout ce qu’implique un prétendu anonymat…surtout quand tu vois des fillettes par encore ado déjà sur FB (avec toutes la cruauté qui est celle des cours d’école…).

    Réponse
  6. Moi aussi je trouve le sujet intéressant et je note.

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :