« Notre Mariage » Christophe MOUTON

Mouton notre mariageÉtait-ce un hasard ? Ce roman m’a été prêté par Audrey du blog Appelez-moi Madame lors du salon du livre de Paris, en mars. Roman idéal pour le nouveau challenge que j’ai lancé dernièrement : Marry me !. Roman court, une petite centaine de pages, lu hier après-midi.

Le narrateur est invité au mariage de son ex historique. Il s’y rend, sans trop savoir pourquoi, ou plutôt si pour la voir dire oui à un autre et pouvoir la faire sortir de sa vie. Le roman est partagé en deux parties : le récit de la cérémonie à la Mairie et de la soirée ; et le retour à Paris qui est aussi l’occasion de revenir sur leur histoire passée.

C’était ton mariage, je n’étais pas venu gâcher la fête, j’étais venu pour y croire et je venais de le voir. (p.19)

Dans la première partie, on sent le personnage revanchard, là par nécessité pour continuer sa vie, mais affichant un sourire de façade. Tout le monde est gentil avec lui, des amis sont là pour l’épauler. Il boit, beaucoup, il fume, beaucoup, il envisage de « se faire » la petite sœur, histoire de punir celle qui a tourné la page. Petit à petit, cette jeune femme, cet amour perdu, apparaît comme la femme parfaite : belle, intelligente, pensant à tout, aimée de tous. Cette perfection a quelque chose d’énervant et le narrateur lui-même le reconnait. Aucune prise pour faire tomber l’idole du socle.

Le marié est juste un costume blanc, un peu ridicule, une non couleur, sans contour et sans épaisseur, à tel point que le titre prend alors tout son sens. C’est leur mariage, mais sans lui.

Dans la deuxième partie, le personnage se lance dans une introspection : Mon programme de ce soir est, je ne l’oublie pas, d’en finir avec toi (p.89). Il revient alors sur les 10 ans de leur relation. Une relation conflictuelle avec des ruptures à répétitions, des infidélités, toujours de son côté à lui. C’est que, pour le narrateur l’image du couple est négative, sclérosante. Il vit pour ses amis, sa bande, une bande formée par lui, menée par lui, des garçons intelligents ayant fait l’ENA et voulant vivre sans contrainte, et surtout pas une contrainte féminine. Les femmes, ou plutôt les filles, sont des êtres frivoles, des jambes fines, des yeux que l’on croise, des corps qu’on touche, mais vivre avec elles est non envisageable, car les femmes séparent les amis et enferment les hommes dans un ronron de vie commune. Vision assez machiste de la femme et qui va se retourner contre lui. Car les amis, au fil des années, ne répondent plus au téléphone, la bande s’est réduite à deux, dont lui. Le mythe de l’adolescente insouciante libérée de toutes entraves a fait son temps et le mariage de son ex le lui fait prendre conscience.

Un roman pas si léger que cela, qui pose le problème de la rencontre parfaite mais qui ne se fait pas au bon moment, cette rencontre avec l’être qui était fait pour soi mais que l’on n’a pas su reconnaître au moment où il le fallait. Comment faire alors pour aimer à nouveau quand on a conscience d’avoir laisser passer sa chance ? Comment laisser une place à une autre femme, quand la précédente envahit encore trop les pensées ?

On peut regretter un style un peu répétitif, mais ce roman construit comme une comédie romantique (Le mariage de mon meilleur ami) est finalement un drame amoureux.

L’avis d’Audrey pour en savoir plus.

Roman lu dans le cadre du Challenge Amoureux saison 3 (cat. Amours contemporaines) et du Challenge Marry me !

Challenge Amoureux saison 3Challenge marry me

Publicités
Poster un commentaire

24 Commentaires

  1. je ne pense pas l’acheter, mais je vais voir si je peux l’emprunter en bibli !

    Réponse
    • C’est une amie qui me l’a prêté, je ne l’aurais pas forcément acheté, mais je ne suis pas déçue de l’avoir lu.

      Réponse
  2. Sa vision des femmes est particulière. Je l’avais trouvé très jeune, très immature, voir même égoïste au départ de son « introspection », il murit au fur et à mesure de sa prise de conscience, de son analyse. Je suis contente que ce livre t’ait plu.

    Réponse
    • Oui, comme tu le dis dans ton billet c’est adulescent, c’est une mentalité qui m’a toujours fait fuir quand j’étais « jeune » mais sa prise de conscience est intéressante et plutôt bien faite. Merci pour ce prêt, il faut que je te le renvoie.

      Réponse
  3. Et bien voilà ! Tu t’es officiellement lancée dans le challenge grâce à ce court texte !
    J’en retiens le titre car j’aime bien découvrir le point de vue d’un narrateur masculin sur l’amour et les femmes. C’est souvent très instructif.

    Réponse
  4. Je ne pense pas que je le lirai… mais bon sinon je sais sur quel blog venir pour trouver des titres 😀
    Bonne journée !

    Réponse
    • SI tu as des idées de titres n’hésite pas à me les donner pour que je les rajoute à la liste sur la page du challenge.
      Bon week-end !

      Réponse
  5. Pourquoi pas… Belle journée!

    Réponse
  6. Lu une nouvelle dans ce genre, mais la fin était tragique, impossible de me rappeler le titre de ce livre

    Réponse
  7. C’est typiquement le genre d’histoire qui ne m’attire pas, mais ton billet me fait changer d’avis. Les questions que se pose le narrateur m’interpellent.

    Réponse
  8. Ca a l’air triste à souhaite cette affaire! Typiquement le genre de destins ratés qui me rend super mélancolique…

    Réponse
  9. pas trop dans mes goûts, je pense

    Réponse
  10. Il est intéressant ton challenge Marry me. Enfin, toujours est-il que je lis le journal de Carol Oates pour enfin mettre quelques choses dans ton challenge Oates. Je ne suis pas douée pour l’organisation.

    Réponse
  11. comme dit La Lyre, le genre d’histoire de destin raté qui va me foutre le cafard, mais que j’aimerai bien lire quand même, au risque de le regretter par la suite… certains sujets sont évocateurs

    Réponse
    • Oui c’est vrai que ce n’est pas très gai de se dire qu’on est passé à côté de l’amour de sa vie, mais ça lui fait les pieds à ce personnage 😉 !

      Réponse
  12. Tu m’as donné envie de lire ce petit roman…je l’ai emprunté à la bibliothèque hier!

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :