« Penelope Green : La chanson des enfants perdus » de Béatrice Bottet

Penelope Green est une jeune fille de la bonne société anglaise de la fin du XIXème siècle. La mort de son père journaliste, la laisse seule au monde, mais non sans ressources. Penelope est bien décidée à reprendre le métier de son père et à vivre sa vie comme elle l’entend.

Béatrice Bottet nous offre une nouvelle série et une nouvelle héroïne anglaise, sorte de soeur jumelle de ma chère Enola Holmes, avec un fort esprit indépendant, abandonnant le corset à ses amies mariées et donc rangées. Penelope reprend donc une enquête de son défunt père concernant le meurtre d’un jeune musicien des quartiers populaires et donc mal famés de Londres. Sur son chemin elle croise un jeune marin français au nom prometteur : Cyprien Bonnaventure ; mais aussi un étrange professeur d’accordéon cul-de-jatte.

Béatrice Bottet est une merveilleuse conteuse d’histoires, le style est efficace, les évènements se succèdent pour relancer l’intérêt, l’humour n’est pas absent (Mrs Black est une cuisinière que tout le monde aimerait avoir à son service!!!), la tendresse non plus. Elle nous plonge dans le Londres de la fin du XIXème, au moment où les suffragettes commencent à faire entendre leur voix. Penelope a été élevée librement par son père, qu’elle aidait dans son travail, et est consciente des inégalités de droits entre l’homme et la femme. Offusquer la bonne société anglaise ne la dérange pas, malgré les hauts cris de sa cuisinière. L’enquête qu’elle va mener, aidée de son ami français, est bien ficelée, et Béatrice Bottet montre aussi les failles et les naïvetés de son héroïne. L’auteur, comme dans Le Grimoire au Rubis, plonge son lecteur dans un univers souvent cruel et sombre mais historiquement intéressant, et je n’ai pas trouvé, dans ce premier tome, les faiblesses que j’avais pu noter dans le premier tome des aventures de Enola Holmes. Certes, Enola et Penelope, comme je le disais, ont beaucoup de points communs, mais chacune finalement existe bien pour elle-même, et l’intérêt du roman de Béatrice Bottet réside aussi dans ce contexte féministe et journalistique qu’elle nous dépeint.

Lors du Salon du Livre, j’ai eu la chance de m’entretenir avec Béatrice Bottet, et elle nous réserve encore plein d’aventures. Il me tarde de retrouver Penelope, journaliste globe-trotter dans les prochains tomes (Béatrice Bottet m’en a annoncé six, c’est du méga scoop!!!).

Lu dans le cadre du Challenge Victorien.

Merci à Brigitte des éditions Casterman et à Béatrice Bottet.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Poster un commentaire

14 Commentaires

  1. Là tu me mets l’eau à la bouche ! 🙂 J’ai noté, j’ai noté… Je vais aller relire ton Grimoire au Rubis, je l’avais survolé à l’époque…

    Réponse
  2. Je note ce titre encore une fois, mais je retiens surtout le nom de l’auteur : dès que j’ai un oeil qui se pose sur un de ses romans en librairie je me précipite!!! ;-)… Apparemment, Enola et Pénélope, même si elles ont quelques points communs, n’ont pas forcément le même âge ni les mêmes motivations, non?… En tous les cas, cette héroïne là me plait bien…

    Réponse
  3. novelenn

     /  mars 29, 2012

    J’avais adoré ce tome, mon premier de Béatrice Bottet : les personnages avec Penelope une jeune femme de caractère et déterminée avec ce marin qui n’est pas vraiment le meilleur des gardes du corps ;).
    Lors de mon séjour à Paris, j’ai acheté Rose-Aimée le premier tome et je viens d’emprunter Le grimoire au rubis, tome 1, de belles lectures en perspective :).

    Réponse
  4. L’auteur a le goût de l’accordéon et situe ses héros dans la marine !
    Je note, ça m’a l’air bien.

    Réponse
  5. Décidément un auteur à découvrir!

    Réponse
  6. ce livre m’intéresse plus que le grimoire au rubis tu vois… ça doit être agréable à lire, assise en terrasse… 😉

    Réponse
  7. Mon coup de cœur lecture jeunesse de 2011 avec le tome 1 des Dolce !

    Réponse
  8. J’ai enfin pris le temps de le découvrir durant le dernier STAR de Liyah, j’aime beaucoup (http://lesptitscartons.canalblog.com/archives/2012/12/07/25619080.html)

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :