« Max et les poissons » Sophie ADRIANSEN (Roman Jeunesse)

Adriansen MaxMax est bon élève, il vient d’ailleurs de recevoir un prix d’excellence : un joli poisson qu’il rapporte chez  lui avec précaution dans un sac en plastique. Le 16 juillet, il va avoir 8 ans et se dit que ce serait l’occasion de donner un copain à Auguste, son poisson, parce qu’on s’amuse mieux à deux dans un bol. Max vit à Paris, en 1942, et si le 16 juillet est la date de son anniversaire, c’est aussi une date qui pour nous renvoie à un événement indicible : la rafle du Vél’ d’Hiv’.

Sophie Adriansen choisit de raconter cet événement du point de vue innocent de ce petit garçon, à travers ses yeux, sa conscience. On pense à La vie de belle de Roberto Benigni, on pense à Anne Franck, au début de son journal qui commence aussi par le jour de son anniversaire. Les poissons pour Max, c’est un peu comme le journal pour Anne Frank, le lien avec la vie d’avant l’horreur. Comme Anne abandonnera son cher journal dans l’annexe, Max n’aura pas le temps d’emporter Auguste, mais il trouvera d’autres poissons sur sa route. Car Max est juif, il ne sait pas vraiment ce que cela signifie, et si son étoile jaune peut lui donner l’impression d’être un shérif, il comprend pourtant qu’elle lui porte malheur.

 Sophie Adriansen, entre innocence et horreur, parvient à raconter ce que furent ces deux jours terribles. Max, petit garçon joueur, espérant toujours son gâteau d’anniversaire, pensant rentrer vite chez lui pour avoir ses cadeaux, sent plus qu’il ne comprend ce qu’il vit, il le sent à l’air inquiet de sa mère, il le sent, comme un animal, par instinct. Mais à huit ans, quand on a toujours connu la guerre ou presque, la vie, même si elle parait un peu bizarre, reste la vie d’un enfant : il retrouve ses copains, aime jouer aux billes, etc. L’horreur paraît alors encore plus violente. Le monde des adultes est incompréhensible : pourquoi ce sont des Français qui les arrêtent et pas des Allemands puisque ce sont eux les méchants ? Pourquoi recontrôler leur identité, puisque cela a déjà été fait et pourquoi les emmener dans ce grand stade ?

Destiné aux enfants à partir de 9 ans, ce roman permet aux enfants d’aujourd’hui de découvrir la répression des juifs pendant la seconde guerre mondiale en se mettant à la place d’un des leurs. Pédagogique, Sophie Adriansen évoque le couvre-feu, les tickets de rationnement et une annexe donne des informations pour mieux comprendre, pour aller au-delà du texte, donne un éclairage historique aux éléments romanesques. Mais peut-être plus encore que d’éclairer le passé, ce roman pourrait permettre d’éclairer le présent, malheureusement, faire comprendre pourquoi les écoles juives à côté de chez soi sont gardées par des CRS et si ce ne sont plus les Allemands qui sont menaçants, leur dire que les juifs, eux, sont toujours menacés.

 Enfin, j’aimerais finir ce billet pour parler des très belles illustrations de Tom Haugomat qui reflètent tellement bien l’innocence, la délicatesse du texte.

Advertisements
Poster un commentaire

7 Commentaires

  1. Je ne connaissais pas ce roman mais il a l’air très intéressant, je le note ! Merci pour la découverte et bon week-end !

    Répondre
  2. Je le note. Merci pour cette chronique qui m’a donné envie de découvrir ce livre.

    Répondre
  3. Oui, c’est un magnifique livre, très juste !

    Répondre
  4. Ce genre de lecture est toujours utile, maintenant plus que jamais… Merci de la découverte

    Répondre
  5. Je crois que je ne vais pas pouvoir passer à côté…!

    Répondre
  6. Je viens de le noter pour l’avoir à la bibliothèque de mon village.

    Répondre
  7. très jolie livre qui se lit très vite. Je pense que ce livre va inciter les enfants à se poser tout pleins de questions 🙂

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Envie de savoir qui se cache derrière l'écran?

  • Blog Stats

    • 1,289,702 hits
  • Follow on WordPress.com
  • Facebook

  • Mon Instagram

    #Grenoble #téléphérique #lesbulles #Kusmi #bluedetox #infuseurchat #teatime
  • Social

  • « Les livres de George » cité dans Livres Hebdo Août 2015

  • Catégories

  • Articles récents

  • Plan Orsec 2016

  • Archives

  • Un livre dans la boîte !

  • Challenge Femmes de Lettres

  • Antoine et le chat qui lit

  • RSS Antoine et le chat qui lit (blog jeunesse)

  • href="https://www.goodreads.com/user_challenges/widget/2544310-leslivresdegeorge-tessier?challenge_id=5493&v=2">https://www.goodreads.com/user_challenges/widget/2544310-leslivresdegeorge-tessier?challenge_id=5493&v=2
  • Protected by Copyscape Web Plagiarism Detection
  • Samedi Sandien : Récapitulatif

  • Challenges de George

  • Commentaires récents

    topobiblioteca sur « George …
    Antigone Héron sur « George …
    noukette sur « George …
    eimelle sur Challenge Femmes de Lettres…
    les Livres de George sur Bullet Journal…
  • RSS Un blog, des livres : un Journal

    • 22 Janvier 2014
      En ce mercredi, une avant-première presse (merci mon blog de lecture !) pour le dessin-animé Tarzan qui sortira mi-février ! J’ai embarqué mes enfants avec moi évidemment sinon c’est pas drôle ! Photo prise dans le cadre du défi « 365 … Lire la suite →
  • RSS Marilyn and my Books

  • Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
  • hellocoton

    Suivez-moi sur Hellocoton
    Retrouvez george sand sur Hellocoton
  • stats for wordpress
  • my read shelf:
    LesLivresdeGeorge's book recommendations, favorite quotes, book clubs, book trivia, book lists (read shelf)
  • Pages

  • D’autres liens utiles

  • Suivez-moi sur Twitter

  • %d blogueurs aiment cette page :