« Velvet » Mary HOOPER (Mois Anglais #3)

Hooper VelvetVelvet Grooves est orpheline et blanchisseuse à Londres. Son père, tyrannique, s’est noyé en la poursuivant un soir d’ivresse. La jeune fille a fui, a changé de nom avec au fond une certaine culpabilité de n’avoir pas secouru son tyran. Le travail à la blanchisserie est épuisant et entraîne des évanouissements. Velvet parvient à convaincre sa responsable de la changer de poste : dorénavant elle s’occupera de la garde de robe de clients riches. C’est ainsi que Mme Savoya, célèbre voyante en vogue, et le beau George vont entrer dans la vie de Velvet.

Mary Hooper crée une intrigue au tournant du XIXe et du XXe siècle, dans un Londres qui commence à se moderniser mais où la misère règne encore et touche notamment les femmes. A travers le destin de Velvet, l’auteure montre une situation sociale : le travail harassant dans les blanchisseries, le destin des enfants illégitimes  la nécessité de trouver n’importe quel emploi pour ne pas mourir de faim ou d’échapper à sa condition en se mariant. Alors que l’électricité ou le téléphone entrent dans les maisons riches, le peuple vit encore dans une grande pauvreté et cherche par tous les moyens à survivre.

Au-delà de cette réalité sociale principalement orientée sur la situation des femmes, Mary Hooper rend compte de la vogue du spiritisme en Europe. Comme Hugo en France qui faisait tourner les tables, Mme Savoya fait parler les esprits. Cette vogue du spiritisme est née des travaux de Mesmer à la fin du XVIIIe début XIXe, ce que l’on a appelé le Mesmérisme et dont les auteurs romantiques de Lamartine à Balzac en passant par Gautier et Hugo se sont emparés. Mesmer voulait donner une explication aux phénomènes surnaturels par le biais du magnétisme ou de transes. Dans le roman, l’auteur rend compte de nombreuses séances évoquant les esprits. Mme Savoya exerce son don de voyance soit en comités restreints chez elle, soit de façon plus large dans des salles de spectacle.

Il y a à mon goût un peu trop de récits de ces séances dans le roman, non seulement assez rapidement les dessous de l’intrigue apparaissent aux lecteurs, mais aussi certaines n’ont pas toujours un grand intérêt, d’autant qu’en plus des séances réalisées par Mme Savoya, Velvet assiste à d’autres séances effectuées par d’autres voyantes. Cette multiplication de récits tend à nous faire comprendre ce que l’on a déjà compris depuis belle lurette. Du coup, il m’a semblé que l’intrigue avait tendance à stagner, sans cesse repoussée par ces récits. C’est le point qui m’a un peu déçue dans ce roman.

Mais, si je dépasse cette petite déception, le roman reste très intéressant notamment pour l’aspect social dont j’ai parlé plus haut et pour la mise en avant de ce phénomène du spiritisme qui a enthousiasmé les auteurs de l’époque. Conon Doyle apparaît d’ailleurs dans les pages du roman lors d’une de ces séances.

Ce roman jeunesse présente beaucoup de qualité : une écriture efficace qui m’a permis de le lire en 2 ou 3 jours, une héroïne à la fois naïve, forte et intelligente et quelques rebondissements finaux assez bien orchestrés.

Une lecture donc plutôt positive malgré tout et qui me donne envie de lire les autres romans de Mary Hooper dont j’ai découvert le nom sur les blogs amis. Enfin, mention spéciale pour cette maison d’édition Les Grandes personnes  dont j’aime le format de leurs livres aux angles arrondis.

Lecture commune avec les participantes du Mois Anglais : Titine Lili Alice MirontaineSylNovelen Anne – 

Roman lu dans le cadre du Mois Anglais Juin 2014 et du Plan Orsec 2014.

mois anglais saison 3 logoPAL Orsec 2014

Publicités
Poster un commentaire

17 Commentaires

  1. novelenn

     /  juin 12, 2014

    Ces séances de spiritisme ne vont pas m’emballer si je lis ce livre.
    May Hooper a le don pour nous plonger dans une époque.

    Réponse
  2. Mary Hooper semble s’intéresser à tous les sujets victoriens comme si elle les avait listés et qu’elle barrait au fur et à mesure. J’ai moins aimé cette histoire, peut-être parce qu’elle me rappelait Grace dans « Waterloo Necropolis ». Je vais lire « La messagère… ».
    Mais on est bien d’accord… ce sont de bonnes lectures.

    Réponse
  3. Je ne connais pas celui ci mais du coup…forcément…je suis tentée ^^

    Réponse
  4. Je l’ai lu l’an dernier et comme j’avais aimé le volet social mais nettement moins les séances de spiritisme. Je te conseille Waterloo Necropolis de Mary Hooper, un très bon roman

    Réponse
  5. Le sujet du spiritisme pourrait m’intéresser mais à voir, effectivement, si les scènes s’étalent trop… Je le lirai sans doute parce que j’ai aimé les deux précédemment lus de l’auteure, pour continuer à découvrir son travail !

    Réponse
  6. Une auteure à découvrir donc 🙂

    Réponse
  7. Après « Waterloo necropolis », je vais forcément relire Mary Hooper qui m’a enchantée. Peut-être ne choisirai-je un autre roman puisque celui-ci t’a un peu déçu.

    Réponse
  8. devenirecrivain

     /  juin 13, 2014

    Envie de découvrir l’auteur. 🙂 Dommage pour ces scènes répétées, l’intrigue en elle-même me paraît intéressante.

    Réponse
  9. Je suis contente que tu gardes une impression positive malgré tout. Personnellement, j’ai légèrement préféré « Waterloo Necropolis » et « L’infortune de Kitty Gray ». Et si tu aimes les coins arrondis et les bons romans jeunesse historiques, je te conseille « Dans la nuit blanche et rouge » qui te fera voyager pendant la révolution russe.

    Réponse
  10. J’adore cette période je l’avoue et notamment tout ce qui touche la condition des femmes à l’époque.

    Réponse
  11. chaplum2

     /  juin 15, 2014

    J’ai noté cette auteure mais je pense que je la découvrirai plutôt avec un autre titre.

    Réponse
  12. Je note cette auteure mais je commencerais probablement par un autre titre

    Réponse
  13. J’ai lu Waterloo Necropolis de cette auteure, et je lui repproche la même chose que toi à Velvet. J’avais trouvé l’intrigue un peu trop facile et cousue de fil blanc…
    Par contre, j’avais trouvé intéressant la description de l’époque, des moeurs, coutumes etc.
    Je serai tout de même curieuse de lire Velvet pour les points positifs que tu cites 🙂

    Réponse
  14. J’ai bien envie de découvrir l’auteur. J’ai un truc en jeunesse dans ma pile mais ça me tente juste so-so… du coup, je vais attendre de trouver autre chose.

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :