« AGATHA : La vraie vie d’Agatha Christie » A. MARTINETTI, G. LEBEAU, A. FRANC (BD)

MMartinetti Agatha bioBDLa vie d’Agatha Christie pourrait faire l’objet d’un roman, mais c’est en BD qu’Anne Martinetti (responsable éditoriale aux Editions du Masque), Guillaume Lebau (spécialiste de littérature criminelle) et Alexandre Franc (dessinateur) ont décidé de la raconter. Cette BD, sortie en librairie en septembre 2014, me tentait depuis une émission de radio entendue cet été. Comme dans ses romans, la vie d’Agatha Christie présente une énigme autour de laquelle cette bio-BD est construite.

En décembre 1926, Agatha Christie disparaît mystérieusement pendant plusieurs jours. Cette disparition demeure une énigme. Son mari de l’époque, Mr Christie est interrogé par la police, envisagé comme suspect. On la pense morte : assassinée ou noyée par suicide dans le lac près duquel sa voiture a été retrouvée abandonnée. La vie de la Reine du Crime racontée dans cette BD débute par cette disparition qui va également structurer tout le récit.

Grâce à la consultation d’un médium par rien moins que Sir Arthur Conan Doyle, le lecteur a accès aux événements qui ont marqué la vie de la romancière jusqu’à sa disparition : la mort brutale de son père, l’écriture de son premier roman, ses voyages avec sa mère, et le succès grandissant. Puis le récit reprend en 1928 et le lecteur suit, dorénavant la vie d’Agatha sans l’intermédiaire du médium.

Bien que je connaissais déjà plusieurs événements de la biographie de la romancière, j’en ai découvert beaucoup d’autres, notamment les adaptations théâtrales de ses pièces et les nombreux voyages qu’elle a pu effectuer tout au long de sa vie.

Le récit de cette vie révèle une femme libre, décidée, aventureuse, devenue romancière un peu par hasard, mais qui s’est prise au jeu. Certains romans sont plus mis en avant, comment est née l’intrigue des Dix petits nègres, ou de Mort sur le Nil, par exemple. Certes ce sont les romans les plus connus mais ces anecdotes sur l’origine de leur inspiration demeurent intéressantes.

Ce fut une lecture très agréable pour cela mais également pour d’autres raisons. L’une d’elle est l’idée judicieuse de faire apparaître Hercule Poirot aux côtés de la romancière. Les interventions de la créature énervent de plus en plus la créatrice qui se sent harcelée et révèle comment cette dernière pouvait se sentir prisonnière de son personnage récurrent. Leurs dialogues sont souvent tendus : Hercule est jaloux des autres créatures d’Agatha Christie (Miss Marple ou Tommy et Tuppence); cherche à orienter les intrigues policières…

Christie BioBD planche

Les auteurs montrent également comment Agatha Christie a cherché à se débarrasser de son personnage mais c’est finalement par sa propre disparition qu’elle mettra fin à l’existence de Hercule comme en témoignent les dernières pages de la BD.

Enfin, il faut bien évidemment parler des dessins. J’ai beaucoup aimé ces dessins fins, cette façon de représenter la romancière au fil des années et de révéler son visage d’enfant ou de jeune femme. On imagine toujours Agatha Christie vieille, les photos de sa jeunesse ne sont pas très nombreuses, et en en cherchant sur internet on constate à quel point Alexandre Franc a su à la fois coller à la réalité et créer sa propre représentation de la romancière. Il y a dans le dessin, je trouve, quelque chose de Hergé, qui me plait. (oui, je suis très traditionnelle dans mes goûts en matière de BD).

Christie Agatha portrait jeune

Une BD qui me paraît incontournable pour les amoureux des romans d’Agatha Christie. On en ressort avec l’envie non seulement de se (re)plonger dans son oeuvre mais aussi de lire son autobiographie qui par ailleurs m’attend patiemment dans ma PAL.

BD lue dans le cadre du Challenge Agatha Christie et du Plan Orsec 2015.

challenge Agatha Christieplan orsec 2015

Publicités
Poster un commentaire

11 Commentaires

  1. Voilà une bd qui ne manque pas d’intérêt en effet, je note !

    Réponse
  2. J’ai également aimé même si les apparitions de Hercule Poirot m’ont finalement lassées. C’est une BD dans laquelle j’ai découvert une Agatha Christie que je ne connaissais pas, plein d’anecdotes … Et j’ai énormément aimé les dessins.

    Réponse
    • Les apparitions de Hercule ne m’ont gênées, c’est un peu sa conscience je trouve et ça montre bien comment elle était enfermée avec ce personnage durant toute sa vie.

      Réponse
  3. Houla ! Après une telle chronique, je sens que je vais la lire rapidement cette BD. Merci. 😉

    Réponse
  4. Ça me paraît bien sympa… mais de ce que je vois du dessin, je n’adhère pas trop. Faudrait que je la feuillette.

    Réponse
  5. J’ai repéré aussi cette bande dessinée. Ton avis positif me donne envie de l’acheter. Je lis actuellement la première encyclopédie sur Agatha Christie du même auteur

    Réponse
  6. estellecalim

     /  février 22, 2015

    Tu m’intrigues et j’ai bien envie de la lire. Je tâcherai de la trouver à la bibliothèque quand j’y retournerai 😉

    Réponse
  7. ça devrait me plaire… mais le dessin, on dirait Hergé (non?) !

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :