George Sand (et Musset) par Françoise Sagan

Avant tout merci à Delphine pour m’avoir prêté La Petite Robe noire et autres textes de Françoise Sagan, qui contient un texte sur la correspondance de George Sand et Alfred de Musset. Merci donc de m’avoir permis de lire ce texte, cette étude dans le style propre à Sagan.

Ce texte est une préface à l’édition de la correspondance des deux amants célèbres parue en 1985 aux éditions Hermann, et s’intitule : « Lettres d’amour, lettres d’ennui George Sand et Alfred Musset ».

Françoise Sagan avoue presque d’entrée : Qu’on ne s’y trompe pas : j’aime, c’est vrai, mille fois plus Musset que Sand […] Il n’empêche qu’à lire ses lettres, j’aurais préféré, je dois le dire, être l’amie de Sand que celle de Musset. (p.183) et pourtant, comme elle le révèle dans la deuxième partie de sa phrase, il n’y a pas d’impartialité dans l’analyse de Françoise Sagan.

Sa préface commence par une réflexion sur la célébrité des auteurs après leur mort, sur cette propension que nous avons d’aller fouiller dans les écrits intimes, d’avoir accès à ces textes qu’ils n’auraient peut-être pas voulu lus par tout le monde. Puis, et l’on sent que l’interrogation dépasse le cas propre de Sand et de Musset, pour devenir une interrogation sur sa propre gloire posthume, Françoise Sagan révèle les préjugés qui entourent ces auteurs : Quel souvenir classique nous en reste-t-il donc? Elle? Une femme un peu forte, un peu bas-bleu, qui, à Paris, s’habillait en homme, fumait le cigare et était excentrique et qui, à la campagne, redevenait la bonne dame de Nohant : croquis un peu paradoxal, il faut bien le reconnaître. (p.175). Même si Françoise Sagan ne fait pas état des fameuses confitures qui collent aux doigts de Sand, cette juste remarque sur les raccourcis que nous proposent trop souvent l’histoire littéraire n’en est pas moins juste. Car cette préface au-delà de la défense et de l’illustration de ce qui fait le génie de cette correspondance, s’interroge également sur la valeur de ces manuels scolaires (auxquels il faudra bien que je m’attaque un jour), qui synthétisent à excès, et selon la mode du moment, la vie de nos auteurs célèbres.

Mais ce qui m’a surtout intéressée dans cette préface est toute l’intelligence et la sensibilité de jugement de Françoise Sagan sur cette correspondance. Et malgré ce qu’elle affirme dans cette phrase que j’ai relevée au début de ce billet, elle rend un vibrant hommage (pour ne pas faire dans la formule traditionnelle) à George Sand, plus à la femme, il faut bien le reconnaître qu’à l’auteur, mais finalement la femme et l’auteur n’étaient pas si différentes.

c’est là que naît enfin, pour la première fois, cette fameuse femme moderne, cette fameuse femme libre, cette fameuse femme sujet et non plus objet (p.187)

Valorisation de la femme moderne, capable de prendre avec ironie et distance le jeu d’un homme à la plume tellement évocatrice qu’elle provoque les pires tourments, voilà ce que Françoise Sagan montre de George Sand. Loin de l’image éplorée de la romantique, ou de la mangeuse d’hommes, Sand perçue par Françoise Sagan devient une femme moderne.

Laissons à George Sand le soin de conclure :

Mais ton cœur, mais ton bon cœur, ne le tue pas, je t’en prie. Qu’il se mette tout entier ou en partie dans toutes les amours de ta vie, mais qu’il y joue toujours son rôle noble, afin qu’un jour tu puisses regarder en arrière et dire comme moi, j’ai souffert souvent, je me suis trompé quelquefois mais j’ai aimé. C’est moi qui ai vécu et non pas un être factice créé par mon orgueil et mon ennui.

Lettre du 12 mai 1834, à Venise.

Le monde n’y comprendra jamais rien, tant mieux, nous nous aimerons, et nous nous moquerons de lui. (lettre du 17 avril 1834)

Challenge George Sand

Challenge Françoise Sagan organisé par Delphine et George

Poster un commentaire

14 Commentaires

  1. Il est dans ma PAL, il est dans ma PAL, youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie !!! Ton billet me donne envie de l’en sortir tout de suite ! 😉

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 14, 2011

      chouette chouette chouette 🙂
      et en plus avec un livre j’honore deux challenges, trop forte !

      Réponse
  2. Delphinesbooks

     /  mai 14, 2011

    Absolument ravie d’avoir pu te faire découvrir ce texte !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 14, 2011

      oui merci vraiment ! j’ai lu cette préface dans le RER ce matin (il étais 7h30!!!!!!) ça m’a permis de bien commencer la journée 🙂

      Réponse
  3. quenotte

     /  mai 14, 2011

    Encore une fois merci pour cet appétit que tu déclenches dans tes commentaires.

    Réponse
  4. Miam miam, je confirme !! Je ne l’ai pas dans ma PAL celui-ci et c’est bien dommage !! Mais bon, un jour peut-être ?? Et la citation de la lettre « j’ai aimé souvent, je me suis trompée… » je la connais très bien, je m’en souviens très bien, donc je me dis que j’ai lu plus de George que je ne le pense !!^^

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 14, 2011

      cette phrase a été reprise par Musset dans « on ne badine pas avec l’amour »…. j’ai rendu à César ce qui appartient à César 🙂

      Réponse
  5. J’ai vu… D’ailleurs je voulais te demander un titre de Huysmans que tu as particulièrement aimé ?? Pour m’y remettre…

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 15, 2011

      grosse responsabilité !!!!! je dirais « Là-bas », sans doute celui que j’ai préféré !

      Réponse
  6. Ah… Encore un livre qui devrait rejoindre ma PAL d’ici peu… 🙂

    Réponse
  7. Lalyre

     /  juin 29, 2014

    Vous lire est un grand bonheur et je suis très impatiente de lire ce livre de Françoise Sagan!A très bientôt après ce premier commentaire que je vous laisse et au plaisir de lire vos fabuleux billets!

    Réponse
  1. Challenge Sagan : mise à jour 7 juillet | Delphine's books and more

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :