Bilan mensuel de lecture : Septembre 2015 (Spécial Rentrée Littéraire 2015)


logo-bilan-mensuel1Après un été où j’ai beaucoup lu mes propres livres, j’ai été emportée par la rentrée littéraire dès la fin du mois d’août (Anne F. – La vie de Florence Gordon (non encore chroniqué) – Les Gens dans l’enveloppe et La petite barbare) et j’ai continué sur ma lancée. Un mois de septembre dédié donc à la rentrée littéraire 2015. Mes choix de lecture ont été essentiellement guidées par des SP gentiment envoyés par des attachés de presse à l’écoute de mes envies. J’ai cette chance de pouvoir lire les romans de la rentrée sans débourser un centime. Mais cela n’entrave en rien mon jugement. Si mes lectures de la rentrée littéraire faites en août furent largement positives et passionnantes, certains livres lus ce mois-ci m’ont beaucoup moins passionnée, vous le découvrirez dans ce billet et dans ceux qu’il me reste à écrire et à publier sur le blog.

(suite…)

« U4 : Koridwen » Yves GREVET – Ado – Rentrée Littéraire 2015 #5


Grevet U4 KoridwenU4 est une tétralogie qui a l’originalité d’être écrite par quatre auteurs différents : Yves Grevet, Florence Hinckel, Carole Trébor et Vincent Villeminot, et d’être publiée par deux éditeurs : Nathan et Syros. Quatre auteurs pour raconter la même histoire vue par quatre personnages différents : Koridwen, Jules, Stéphane et Yannis. Mais l’originalité ne s’arrête pas là, car, comme le précisent les éditeurs, le lecteur peut lire les tomes dans l’ordre qu’il veut. Pas de tome 1, 2, 3 ou 4, tous les tomes peuvent potentiellement être le tome 1 comme le tome 4. Le chiffre 4 devient alors abyssale : U4, 4 auteurs, 4 personnages, 4 tomes, on aurait presque pu pousser le vice en allant jusqu’à 4 éditeurs !

(suite…)

Bilan mensuel de lectures : Juillet 2015.


logo-bilan-mensuel1Vous vous en doutez, ce bilan de Juillet va être plus conséquent que ceux de ces derniers mois. Après une année où j’ai été quelque peu frustrée par mon manque de temps dédié à la lecture, je me suis largement rattrapée lors de ce premier mois de vacances estivales et compte bien récidiver en août ! Plus de la moitié des livres lus ce mois-ci l’a été sur une période de 10 jours, c’est dire que à quel point ma boulimie de lecture était grande. Comme je le disais dans un précédent billet, j’ai voulu également reprendre le rythme : un livre de ma PAL, un livre reçu en SP, et je m’y suis bien tenue. Seul bémol, je n’ai pas encore eu le temps de mettre les billets en ligne mais tous sont rédigés sur un grand cahier Moleskine. Je n’ai pas voulu faire la même erreur que l’an dernier et il m’est trop difficile de rédiger un billet de lecture plusieurs jours après ma lecture. J’ai donc aussi retrouvé le plaisir d’écrire au stylo plume sur un cahier au papier doux comme du velours. Les billets apparaîtront donc sur le blog au cours de ce mois d’août. Je ferai sans doute de même pour mes lectures d’août.

(suite…)

« Celle qui sentait venir l’orage » Yves GREVET


grevet orageJ’ai découvert Yves Grevet, non pas avec Meto (que je n’ai toujours pas lu), mais avec Nox, et ce fut une bien belle rencontre. J’ai depuis eu le plaisir de recevoir son dernier roman, Celle qui sentait venir l’orage, paru au début du mois de mai. Ce n’est que ces derniers jours que j’ai eu envie de le lire parmi une auto-sélection de trois SP ado. Il faut dire que la couverture de ce roman me plait énormément et que le sujet me paraissait convenir à mon envie du moment : Frida, jeune italienne au XIXe siècle, doit fuir sa région pour rejoindre Bologne après l’arrestation et la pendaison de ses parents accusés d’avoir assassiné des voyageurs.

(suite…)

« Des Ados parfaits » Yves GREVET (Rentrée Littéraire 2014 #8 : Roman Ado)


grevet adosDans un futur imprécis, Anatole et Cléa sont des adolescents à part : sages, discrets, studieux et obéissants. Un peu trop lisses. Des enveloppes suspectes sont distribuées aux élèves du collège : vides pour la plupart, sauf pour sept lycéens, dont Anatole et Cléa. Les sept élèves sont désignés comme des Usurpateurs ! Anatole et Cléa s’interrogent. Les questions se font plus pressantes quand l’un des sept, Olaf, est retrouvé mort dans le lac.

(suite…)

Bilan de lecture mensuel : Septembre 2014 ou Bilan tout court.


logo-bilan-mensuel1Les semaines défilent et je ne parviens toujours pas à m’organiser correctement pour continuer à faire vivre régulièrement ce blog. Les billets en retard ne cessent de s’accumuler, il y a encore des lectures du mois d’août qui ne sont toujours pas chroniquées et d’autres sont venues s’y ajouter. Car, oui, je lis, beaucoup plus lentement certes, mais je lis.

(suite…)

« Nox : Ailleurs (2) » Yves GREVET


Grevet Nox 2Je n’ai pas attendu longtemps avant de commencer la suite de Nox : Ici-bas. Dans ce deuxième et dernier tome, Yves Grevet poursuit donc les aventures des trois principaux personnages du tome précédent : Lucen, Gerges et Ludmilla, mais ajoute une quatrième voix, celle de Firmie, fiancée de Lucen dont elle est séparée.

Comme il s’agit d’un billet sur une suite, il se peut que je révèle des éléments de l’intrigue qui risquent d’empiéter sur votre lecture, surtout si vous n’avez pas encore lu le premier tome.

(suite…)

« Nox : Ici-bas (1) » Yves GREVET


Grevet nox 1Il est étrange comme des livres d’à peine 150 pages peuvent prendre une éternité à être lus, et comme certains de plus de 400 pages peuvent se lire en à peine 4 jours. C’est bien l’expérience que j’ai vécue avec ce premier tome de Nox écrit par Yves Grevet, l’auteur également du célèbre Méto. Pour tout vous dire – puisque vous commencez à savoir que j’aime raconter la façon dont les livres sont parvenus jusque chez moi (n’en déplaise aux puristes) – j’ai reçu le tome 2, qui est sorti en librairie le 4 avril, grâce aux Éditions Syros. Difficile pour moi de donner mon avis sur une série en cours, j’avais donc réservé le tome 1 à la Bibliothèque Municipale, tome récupéré, enfin, mercredi. Je l’ai donc commencé jeudi lors d’un long trajet en RER et depuis j’ai eu bien du mal à le reposer avant de l’avoir terminé. Et là, au moment où je vous écris, je brûle de commencer le tome 2 tant je veux savoir ce qu’il va advenir des personnages !

(suite…)

A la Bibliothèque Municipale…


Marilyn bibliothèqueComme si quatre jours au Salon du Livre de Paris n’étaient pas amplement suffisants, je suis passée hier après-midi à la Bibliothèque Municipale.

L’objectif était de rendre les livres très en retard, de ce côté-là je ne progresse pas, heureusement les bibliothécaires sont très très compréhensifs et je n’ai pas été pénalisée. Je voulais emprunter le tome 1 de la nouvelle série d’Yves Grevet, Nox, ayant reçu, le matin même, le tome 2. Je trouve dommage de prendre une série en cours de route. J’ai donc rendu mes livres et en patientant jusqu’à l’heure d’ouverture de la salle jeunesse, j’ai eu la « mauvaise » idée de parcourir les étagères.

Un peu au hasard, j’ai fureté sans désir particulier, et ce qui devait arriver arriva, je n’ai pu résister à deux romans :

Livres biblio mars 2013

Cinquante ans passés de Jean-Marc Robert, décédé cette semaine. Je connais cet auteur et éditeur, mais je n’ai encore jamais lu ses romans. Bien sûr, il est toujours regrettable de découvrir la prose d’un auteur au moment même où il meurt, on a la sensation d’être passé à côté, d’avoir loupé le train. Mais ce serait encore pire si on ne le faisait pas. Cinquante ans passés était le seul roman de Robert encore disponible, je l’ai pris sans réfléchir et sans même lire la quatrième de couverture.

Concernant le roman de Lalumière, Front Russe, j’ai entendu parler de la sortie de son dernier roman, mais à chaque fois les critiques semblaient tous d’accord pour reconnaître que Front Russe était plus percutant et plus drôle. J’avais hésité à l’acheter ne le trouvant pas en poche, en le découvrant sur une des étagères je me suis dit que c’était là un bel hasard.

La salle jeunesse ayant enfin ouvert, je suis allée chercher le roman d’Yves Grevet qui apparaissait comme disponible sur le site de la Biblio le matin même, mais qui, finalement ne l’était plus l’après-midi venu. J’ai donc dû le réserver.

Bilan, j’ai bien rendu mes livres (un exploit), mais j’ai emprunté deux livres non prévus au lieu d’un qui lui était prévu. Ce sont les joies des Bibliothèques, on ne sait jamais vraiment avec quels livres on va en ressortir.