« Les Carnets de cuisine de George Sand : 80 recettes épicuriennes » M. LACROIX et P. PRINGARDE


sand carnets de cuisineLes Éditions du Chêne ont eu la très bonne idée de rééditer ce livre épuisé depuis longtemps. Cette réédition a été l’occasion d’enrichir son contenu par des textes racontant la vie de George Sand à Nohant, mais aussi de donner des conseils pour nous permettre de réaliser ces recettes aujourd’hui. La première édition avait été créée en 1988 par madame Christiane Sand, épouse du fils adoptif de la petite-fille de George Sand.

(suite…)

Samedi Sandien #31 : « L’Album George Sand »


Paru en 2004 pour le bicentenaire de la naissance de George Sand, cet album se propose de mettre en images la vie de George Sand. Alliant photographies (de Christine Fleurent) et textes (de Jean-Yves Patte), ce beau livre nous fait découvrir George Sand intime. Cinq chapitres se succèdent allant de la jeunesse à la « bonne dame de Nohant », évoquant les grands moments de la vie de George Sand : sa famille, ses principaux amours (Jules Sandeau, Musset, Chopin, Michel de Bourges et Alexandre Manceau), ses amis, ses engagements politiques et enfin sa vie à Nohant et à Gargilesse.

En tournant les pages de cet album, on se retrouve chez George Sand, dans sa chambre, dans sa cuisine, au milieu de ses papiers et de ses livres, dans son cher Berry, et l’on s’y sent bien.

Outre les textes et les photos, plusieurs citations ponctuent les pages de ce livre. Des citations de la correspondance de Sand ou de son autobiographie, mais aussi de personnes l’ayant connue, ayant écrit sur elle. On le feuillette comme  un album de photos de famille, George Sand nous devient plus proche.

Nohant, sa maison, son théâtre de marionnettes, son jardin, sont sublimés ici, immortalisés même, et l’on est presque surpris de ne pas voir Sand assise dans quelque fauteuil, ou en train de casser des noix dans sa cuisine.

Bien sûr, l’écrivain est bien là aussi, à travers des photos de ses manuscrits, de ses plumes, et de son fameux placard dans lequel elle aimait écrire :

Pour qui a déjà visité Nohant, cet album est une belle façon de se souvenir. Bien sûr on peut regretter certains clichés (ahhhh les confitures !!!), mais cet album montre aussi, ce qui est plus rare quand on évoque George Sand, son engagement auprès du peuple, les unes des journaux auxquels elle collabora ou qu’elle créa.

Cet album est donc un bel hommage à la fois à la femme et à l’artiste que fut George Sand.

Roman chroniqué dans le cadre du Challenge George Sand et de Samedi Sandien : “En 2012 : George lit Sand.