« Une Sacrée mamie » Shimada et Ishikawa, tome 9


Totalement accro à cette série, j’ai donc dévoré le tome 9 avec un plaisir renouvelé. J’avais par mégarde acheté le tome 10, avant le 9 (c’est le problème des acheteuses compulsives elles finissent par ne plus savoir ce qu’elles ont acheté ou non!), je vais donc me jeter sur le prochain sans devoir passer par la case librairie !

Dans ce nouveau tome, une petite nouvelle fort mignonne intègre la classe d’Akihiro. Pour cette nouvelle année, M. Aota, le professeur, a l’affreuse idée d’opérer un changement de place dans la classe. Après tirage au sort, Akihiro se retrouve placé à côté de la jolie Kômoto. Mais Kômoto se révèle être une rivale de taille à la course, seul point fort du petit garçon.

Dans ce tome Akihiro se montre digne des enseignements de sa mamie, à tel point qu’il devient maître en la matière. Comme dans les autres tomes, la sage philosophie de Mamie fait des merveilles, et est toujours aussi drôle. Certes parfois la leçon est un peu trop bien pensante, mais cela fait du bien aussi de rappeler les bonnes valeurs. Et cette mamie a le don de dispenser ses leçons avec toujours autant d’humour. L’anecdote avec le bonimenteur est d’ailleurs très savoureuse. L’émotion est toujours au rendez-vous grâce à la mère d’Akihiro, et à son drame d’être séparée de son enfant pour pouvoir nourrir sa famille.

Un tome donc très complet qui mêle humour, tendresse, découverte du sentiment amoureux et leçon de sagesse… ne pas perdre de vue aussi, que ce manga est parfait pour de jeunes lecteurs !