Bilan de lecture mensuel : Août 2016.


logo-bilan-mensuel1Ah le mois d’août semble déjà bien loin même si les températures restent encore hautes et nous font encore plus regretter d’avoir quitté la mer, la piscine, la farniente à l’ombre des eucalyptus et les lectures à gogo. Il me semble aussi bien loin après une semaine de reprise de cours sur les chapeaux de roue, mais, ne serait-ce que l’espace de ce bilan mensuel, replongeons dans mes lectures estivales qui furent nombreuses et majoritairement agréables voire mieux encore.

(suite…)

« La nuit avec ma femme » Samuel BENCHETRIT – Rentrée Littéraire 2016 #1


benchetrit la nuit avec ma femmeDans son nouveau livre, Samuel Benchetrit fait revenir celle qu’il a aimée et qui est le mère de son fils : Marie Trintignant. Treize ans après le drame, il livre sa tristesse, sa révolte, son manque, son amour éternel dans une écriture qui oscille entre violence et douceur, une phrase hachée qui martèle, interroge sans cesse, se souvient, fait revivre.

La nuit avec ma femme est avant tout une déclaration d’amour à Marie.

(suite…)

« Moins 2 » de Samuel BENCHETRIT, avec Guy BEDOS et Philippe MAGNAN – Théâtre.


MOINS 2Le rideau rouge cramoisi s’ouvre sur un décor sombre, plateau noir, fond noir, et au centre, deux lits d’hôpitaux sur lesquels dorment deux hommes aux cheveux blancs. Deux hommes en pyjama et charentaises aux pieds, le bras relié par un cathéter à une perfusion. L’un est atteint d’un cancer aux poumons, l’autre d’un cancer du rein, les deux sont condamnés, la fin est programmée : une semaine, pour l’un, deux semaines, pour l’autre.

Moins 2, pièce tragi-comique, écrite par Samuel Benchetrit en 2005, fut créée alors avec Jean-Louis Trintignant. Dix ans plus tard, le théâtre Hébertot accueille à nouveau cette pièce et voit le retour au théâtre de Guy Bedos. Un Guy Bedos, fringant, au regard toujours aussi à la fois malicieux et tendre. Il y a dans cette pièce, dans ce duo de vieux messieurs à qui il ne reste que quelques semaines à vivre, quelque chose de Vladémir et Estragon d’En attendant Godot de Beckett.

(suite…)