« Le Coupeur de mots » Hans Joachim SCHÄDLICH – Jeunesse.


Schadlich coupeur de motsEn ce dernier week-end avant le retour sur les bancs de l’école, voici une jolie idée lecture pour nos enfants. Je l’ai acheté hier pour le faire lire à mes petits mecs, et ils m’ont avoué l’avoir déjà lu en classe. Il faut dire que ce n’est pas une nouveauté. Ce petit roman a été publié en France en 1990 et il semble que les institutrices aient bien compris l’intérêt ludique de cette histoire.

(suite…)

« Super Louis et l’île aux 40 crânes » Florence HINCKEL (Rentrée Littéraire 2014 Jeunesse #3)


hinckel super LouisLouis est un jeune garçon qui la nuit se transforme en Super-Louis, un super héros qui combat les méchants. A l’école, il a quelques amis et bien sûr quelques ennemis, mais il ne doit pas révéler sa nature de super-héros nocturne. Toutefois les choses vont devenir bien plus compliquées pour Louis, sa copine Vanessa et son ennemi Brutus. Ils se font enlever par un homme patibulaire et armé, Nubuck, qui les balance dans un bateau, destination l’île aux 40 crânes sur laquelle règne une légende épouvantable : une piratesse cruelle, Balafre-à-dents-d’Or, y vit recluse, protégeant son trésor et assassinant toute personne cherchant à l’approcher.

(suite…)

« Meurtre au Salon du livre » Martine DELERM


Delerm martine Meurtre au SDLL’un des grands avantages d’organiser des challenges de lecture sur mon blog est que cela me permet de découvrir des romans que je ne connaissais pas sur des thèmes qui me sont chers. C’est ainsi que, grâce Lali, j’ai eu très envie de lire ce roman jeunesse de Martine Delerm. Le titre explique de lui-même ce qui a pu éveiller mon intérêt et comme le Salon du Livre de Paris se profile gentiment, j’ai sorti de ma PAL ce roman jeunesse pour me mettre déjà dans l’ambiance.

Elsa aime les livres et adore les romans policiers publiés par la maison d’édition Garnassière dirigée mollement par Gérard Lefloch. Une amie de sa mère, qui travaille chez Garnassière, lui propose un stage sur le stand de l’éditeur durant le Salon du Livre. Elsa est folle de joie et touche du doigt son rêve : devenir libraire. Mais elle ne se doute pas du drame qui va avoir lieu.

(suite…)

« Charly Tempête : On déménage » A. HEURTIER et CLOTKA -Rentrée Littéraire 2013 (jeunesse).


heurtier charly t1Charly doit déménager pour se rapprocher de son papy. Ce déménagement est un déchirement pour sa mère qui aimait surtout son jardin qu’elle avait surnommé son « Céleste refuge ». Son père a déniché une nouvelle maison avec une surprise dans la chambre de Charly. Le petit garçon est donc à la fois impatient de découvrir sa nouvelle chambre, mais un peu triste aussi de quitter sa maison.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Août 2013.


Ce mois-ci encore ce billet de bilan mensuel ne comportera pas tous les liens puisque je n’ai pas récupéré mon retard, loin de là et que le nombre de billets en attente s’élève à présent à six au lieu de deux le mois dernier. N’ayant pas l’habitude d’avoir autant de billets de retard, cette situation a un petit quelque d’angoissant, mais, une fois que les enfants auront retrouvé les bancs de l’école (c’est-à-dire demain), j’aurai le temps de m’y mettre.

Bref.

(suite…)

« Dépêche-toi , Tonton » Roland FUENTES


Fuentès TontonDépêche-toi, Tonton est une aventure de Tonton Zéro, héros sympathique de Roland Fuentès auteur dont je vous ai déjà parlé à propos d’un autre roman jeunesse que j’avais beaucoup apprécié : L’écrivain dans le jardin.

(suite…)

« Les animaux de Lou : Tu es libre Petit Elephant ! » Mymi DOINET et Mélanie ALLAG


les animaux de louAujourd’hui je laisse un peu les manettes à Eliot qui a lu un roman et qui aimerait vous en parler. Eliot a 7 ans, nous avons écrit ensemble d’après ces impressions. A toi Eliot.

Lou est en vacances en Afrique chez Badou. Elle a rencontré un éléphanteau. Il est têtu et désobéissant. Il va se mettre en danger, Lou et Badou vont l’aider.

J’ai trouvé que l’éléphanteau était rigolo parce qu’il trouvait sa mamie trop sévère et qu’il faisait des bêtises. J’ai découvert qu’il y avait des gens qui chassaient les éléphants, je trouve que  c’est méchant.

Lou est une petite fille gentille, elle comprend les animaux. J’aimerais bien savoir parler aux animaux comme elle.

 Dans cette histoire, il y a plusieurs animaux : les éléphants, une girafe, un zèbre et des babouins. Ce sont des animaux qui vivent en Afrique, dans la Savane. Grâce à cette histoire, j’ai appris que les animaux sont très gentils.

Je n’ai pas eu beaucoup de mal à lire cette histoire. J’aimerais bien lire d’autres histoires avec Lou.

ELIOT

Ce roman appartient à la collection « Premières Lectures » de chez Nathan. Il peut donc se lire à partir de 6 ans, en classe de CP. La police d’écriture est grande et claire. Le texte est composé de deux parties : le récit et de très courts dialogues dans des bulles. L’enfant peut tout lire ou ne lire que le contenu des bulles. Il n’y a pas de lexique, mais en fin de livre, on trouve deux pages sur l’animal principal de l’histoire, ici l’éléphant. Les explications sont claires et abordables pour les petits lecteurs.

L’histoire est assez simple mais permet de découvrir quelques éléments de la vie en Afrique : la chaleur, les braconniers, le commerce de l’ivoire, par exemple. Le vocabulaire employé est relatif à l’Afrique : baobab, tam-tam, une réserve, la savane, ainsi que le nom des bébés animaux (éléphanteau et girafon).

LOGO bibliothèque d'Eliot

« Histoire du chat et de la souris qui devinrent amis » Luis SEPULVEDA


sépulveda histoire du chatDe Luis Sepulveda, j’avais lu Le vieux qui lisait des romans d’amour, roman offert par mon mari qui n’était pas encore mon mari, mais mon tout nouvel amoureux. Ce cadeau était comme un message subliminal qui m’avait beaucoup touchée. Donc entre Luis Sepulveda et moi, c’est déjà toute une histoire.

Quand les Éditions Métailié m’ont proposé de découvrir ce roman jeunesse, j’ai donc accepté avec grand plaisir, pour la raison ci-dessus, mais aussi parce que quand un livre prend pour sujet un chat, il m’est bien difficile de résister, et puis j’ai pensé aussi qu’Antoine, si amoureux de son propre chat, le bel Alfred, serait sans doute heureux de lire cette douce histoire d’amitié.

(suite…)

Bilan de lecture mensuel : Janvier 2013.


logo-bilan-mensuel1

Janvier fut un mois résolument sous le signe de la lecture. L’année 2013 a commencé comme je le souhaitais. Lors de mon bilan annuel, j’avais fait le souhait de renouer avec des lectures personnelles, des lectures « valeur sûre » et je dois dire que j’ai été bien servie en ce mois de janvier. Je crois que ma dernière lecture de 2012 avait donné le ton.

Autre résolution 2013, faire baisser ma PAL SP. Ce mois-ci j’en ai sorti deux :

Tout d’abord Les Variants de Robinson Wells, paru chez MSK, collection jeunesse des éditions du Masque. Voilà un roman dystopique au suspens haletant. Comment un jeune adolescent se retrouve enfermé dans un collège totalement géré par des adolescents violents. Un premier tome prometteur.

Le second est également un roman jeunesse paru chez Flammarion : Code Komiko : dans la nuit de Hong Kong, tome 1 de Naomi Paul. Komiko est une hackeuse qui pourfend les industriels peu soucieux des droits de l’homme. Avec ses amis, elle vit une double vie : jeune fille rangée, violoniste de talent, une fois seule elle est la reine du clavier et se révèle une justicière courageuse. Une héroïne comme je les aime.

wells les variantesPaul Komiko

Ma participation au Club des Lectrices m’a permis de découvrir deux auteurs que je ne connaissais que de nom. Le premier roman pour le Club en lui-même, le second pour le Prix des lectrices, prix créé par le Club. Ces deux lectures sont malheureusement les deux seules lectures qui m’ont un peu déçue ce mois-ci. Le premier, Dans la villes des veuves intrépides de James Canon, s’il aborde le sujet intéressant d’une société matriarcale, m’a semblé répétitif et un peu excessif dans ses élucubrations. Le second m’a résolument ennuyé : La Folie du Roi Marc de Clara Dupont-Monod n’a pas suscité en moi beaucoup d’intérêt. La réécriture de la légende de Tristan et Iseult du point de vue du Roi Marc, mari d’Iseult, ne m’a pas paru pertinent, même si le point de vue pouvait être intéressant.

canon les veuvesdupond-monod folie du roi marc

Mon amie Charlotte souhaitant récupérer les deux romans qu’elle m’avait prêtés, j’ai enfin pris le temps de les lire. Deux romans sur le milieu de l’édition. Le premier fut un vrai petit bonheur d’humour : Petits bonheurs de l’édition : journal de stage de Bruno Migdal. Le narrateur est engagé comme stagiaire dans une maison d’édition célèbre, il raconte ses six mois de stage et nous révèle les dessous de l’entreprise. Le second m’a moins convaincu essentiellement à cause du portrait d’un éditeur que j’ai trouvé désenchanté. Cependant, là encore, l’auteur soulève le voile et nous fait vivre la vie d’une maison d’édition à l’heure des nouvelles technologies : La Liseuse de Paul Fournel.

migdal petits bonheursFournel la liseuse

Cette année, j’ai décidé de lire des romans un peu conséquents à mes enfants avant de les mettre au lit (je m’en suis expliqué sur mon journal, si vous voulez en savoir plus). Nous avons donc lu deux romans. Le premier, Le Roman d’Ernest et Célestine de Daniel Pennac, nous a beaucoup plu. J’ai retrouvé avec plaisir le style léger, fin et drôle de cet auteur que j’aime beaucoup. Les enfants ont adoré à tel point qu’Antoine est en train de le relire pour lui. Le deuxième fut une lecture un peu plus mitigé : Stuart Little de E.B White. Un classique de la littérature jeunesse américaine qui nous a un peu laissé sur notre fin.

pennac ernest et célestineWhite Little Stuart

La lecture du Roman d’Ernest et Célestine ayant entraîné la création du Challenge Daniel Pennac, j’ai lu, après une descente en librairie gargantuesque en compagnie de Miss Bouquinaix, le premier tome de la série Kamo : Kamo, l’idée du siècle. Un petit roman jeunesse sur l’angoisse de l’entrée en sixième mais qui, traité par Daniel Pennac prend une saveur particulière.

Pennac kamo l'idée du siècle

Enfin, mes lectures « valeur sûre » et là je me suis vraiment fait plaisir. Tentée par Titine et consoeur, j’ai enfin lu un roman d’Elizabeth Gaskell, Les Confessions de Mr Harrison. Un petit roman jouissif (oui le mot est lancé!), une vision drôle et décalée d’un homme convoité par tout un village. Un roman décisif qui m’a donné encore plus envie de lire les autres romans de cette grande auteure.

J’ai également renoué avec Joyce Carol Oates que j’avais trop délaissée ces derniers temps. Je vous emmène est un roman profond, sans doute quelque peu autobiographique, mais qui dépasse l’autobiographie pour rendre compte d’une conscience en formation.

Enfin je suis allé saluer ma copine Agatha Christie, tout d’abord avec la lecture de Le Couteau sur la nuque et ensuite avec une adaptation BD du célèbre Crime de l’Orient-Express. Avec le premier, j’ai été embarquée dans une enquête qui, comme toujours, m’a égarée en fausses pistes. Le second fut moins convainquant, mais m’a cependant donné envie de relire le roman.

gaskell les confessionsoates je vous emmènechristie le couteau sur la nuqueChristie le crime de l'Orient BD

Un mois de janvier donc bien rempli, avec 13 livres lus, dont une BD, et 2991 pages tournées. Des lectures, pour la majorité, qui m’ont portée, m’ont fait rire, réfléchir, amusée… répondant ainsi parfaitement à mes envies pour cette  nouvelle année. J’espère que février sera aussi riche.

Bonnes lectures à vous.

Descente en librairie salvatrice !


books

Depuis mercredi, ma vitalité s’en était un peu allée. Rhume, chat dans la gorge (*miaou*), oreille droite un peu bouchée, et du coup lassitude, plus envie de rien, déprime (*j’suis vieille, je sers à rien, etc.*). Vendredi matin cependant, une petite voix s’est fait entendre… une gentille petite voix, caressante, qui me disait N’oublie pas que Jean-Philippe Blondel vient de sortir un nouveau roman (*oui, Oates commence à me déteindre dessus, je transcris mes pensées en italique*)… Et tout à coup, j’ai senti une petite flamme se rallumer dans mes yeux. La nécessité de posséder ce nouveau roman est devenue irrépressible et m’a fait sortir de mon lit et de ma torpeur. Après des courses nécessaires donc peu intéressantes, mais la découverte de la bio de Louis de Funès par Sophie Adriansen dans les rayons, je suis rentrée chez moi, ai avalé mon plat de spaghetti-ratatouille et suis repartie en direction de la Griffe Noire.

Il faut croire que les éléments étaient avec moi puisque à peine devant la librairie, un gentil jeune homme a repris sa voiture et m’a laissé sa place aux portes de la librairie, je n’ai même pas eu besoin de faire deux fois le tour du pâté de maisons pour trouver une place ! Miracle ! Une fois rentrée, j’ai bondi sur 06h41, rassurée, rassérénée… Je pouvais faire mon petit tour.

Ce fut une descente comme je les aime sans doute parce que j’ai pu papoter avec la responsable jeunesse, toujours souriante et avec laquelle j’ai des discussions toujours intéressantes non seulement sur la littérature jeunesse, mais aussi sur d’autres livres et sujets. Hier donc, nous avons parlé de Jane Austen et Anne Brontë, du roman Les Variants et de son auteur, de Marc Levy et de 50 nuances de Grey, et des jeunes et de la lecture. Elle m’a ensuite conseillé un roman jeunesse que j’ai saisi, une fois entre mes mains, il était bienheureux. Se sont ensuite rajoutés deux autres romans dont un thriller supposément destiné à mon homme, mais que je compte bien lire aussi.

Avec mes quatre livres en mains, je me sentais à nouveau dans mon assiette, joyeuse… bref j’étais guérie !

Oui, je l’affirme, les librairies aident à aller mieux !

achat livres 25 janvier 2013achat livres 25 janvier 2013 2

De bas en haut, nous avons donc :

Wonder de R.J Palacio

06h41 de Jean-Philippe Blondel

Les Mille et une vies de Billy Milligan de Daniel Keyes (auteur aussi de Des Fleurs pour Algernon)

Les Revenants de Laura Kasischke (oui, voilà ça y est je l’ai acheté !)

Une descente raisonnable mais salvatrice.