« Sexy » Joyce Carol OATES.


oates-sexyDarren fait partie du club de natation de son lycée. Très bon nageur, il en est la coqueluche d’autant que le jeune homme se fait également remarquer pour sa beauté et ce côté un peu maladroit et timide qui fait fondre les filles. Elève moyen, il apprécie cependant les cours d’anglais de Mr. Tracy, professeur érudit et quelque peu efféminé. Lowell Tracy, qui fait l’unanimité auprès des filles de sa classe, ne manque aucune  compétition de natation, et prend des photos des nageurs. Un soir d’hiver, il propose à Darren de le raccompagner chez lui en voiture, Darren accepte mais se sent mal à l’aise par cette proximité à tel point qu’il n’en parlera pas, comme pris en faute. Mais les choses vont se corser quand pour se venger du renvoi d’un de leurs camarades du club de natation pour mauvaise note en anglais, trois amis de Darren adressent un courrier anonyme au proviseur accusant Mr Tracy de pédophilie et d’homosexualité

(suite…)

Publicités

Bilan de lecture mensuel : Août 2016.


logo-bilan-mensuel1Ah le mois d’août semble déjà bien loin même si les températures restent encore hautes et nous font encore plus regretter d’avoir quitté la mer, la piscine, la farniente à l’ombre des eucalyptus et les lectures à gogo. Il me semble aussi bien loin après une semaine de reprise de cours sur les chapeaux de roue, mais, ne serait-ce que l’espace de ce bilan mensuel, replongeons dans mes lectures estivales qui furent nombreuses et majoritairement agréables voire mieux encore.

(suite…)

« Lettre d’une inconnue » Stefan ZWEIG


ZWEIG LETTRE« Lettre d’une inconnue » de Stefan Zweig est une nouvelle écrite en 1922. Cela fait des années que je me promets de la lire, mais vous savez comme toujours un autre livre à lire, une autre envie nous éloignent de nos décisions premières. C’est une conversation avec ma mère qui venait de voir le film Stefan Zweig, adieu l’Europe et un post d’Aude Le Coff sur Facebook qui m’ont finalement poussée à sortir mon exemplaire de ma PAL.

La nouvelle fait à peine une soixantaine de pages, je l’ai donc lue d’une traite hier dans une chaleur caniculaire, que ma lecture m’a fait un peu oublier.

(suite…)

« Les Heures lointaines » Kate MORTON


MORTON heures silencieusesEdith Burchill est une jeune femme d’une trentaine d’années, et travaille dans une petite maison d’édition à Londres. Un jour, où elle rend visite à sa mère, celle-ci reçoit une lettre, une lettre un peu spéciale qui s’était égarée depuis les années 40. A l’ouverture de cette lettre, Meredith pousse un cri désespérée et va s’enfermer dans sa chambre. Intriguée, Edith, qui entretient avec sa mère des rapports un peu superficiels, va chercher à savoir ce que contient cette lettre qui a ainsi bouleversé sa mère.

S’engage alors une longue enquête menée par Edith qui la mène dans le Kent,  à Milderhurst Castel, auprès des sœurs Blythe : Percy, Saffy et Juniper.

(suite…)

« Mr Brown » Agatha CHRISTIE


Christie Mr Brown 2Mr Brown est le premier roman que je lis mettant en scène le couple Tommy Beresford et Tuppence Cowley. J’avais dû lire une ou deux nouvelles, mais comme toujours avec les nouvelles, j’ai tout oublié. Ce roman est aussi le deuxième roman publié par Agatha Christie en janvier 1922 soit seulement quatre ans après la Première Guerre Mondiale et cela a son importance pour l’intrigue, il est aussi le premier roman qui met en scène le couple de détectives amateurs.

(suite…)

« Demain j’arrête ! » Gilles LEGARDINIER


legardinierLors d’une soirée arrosée, un jeune homme pose une question apparemment anodine à Julie : « Dis-moi, Julie, c’est quoi le truc le plus idiot que tu aies fait dans ta vie ? ». Celle-ci se lance alors dans le récit de sa rencontre avec Ric et de toutes les choses idiotes qu’elle a pu faire pour le séduire.

Julie vit dans une ville de province et plus exactement dans le quartier de son enfance qu’elle se refuse de quitter. Elle s’y sent chez elle, elle en connaît tous les commerçants, elle est amie avec ses voisins. C’est son monde. De retour de vacances désastreuses chez une amie et ses enfants, elle est contente de rentrer chez elle et c’est là qu’elle croise Ric, le nouveau locataire de l’immeuble.

(suite…)

« La Part des flammes » Gaëlle NOHANT.


photoCertains romans sont parfois choisis pour des éléments futiles : une magnifique couverture, un nom d’auteur qui s’annonce comme un clin d’œil. Voilà ce qui m’a fait choisir ce roman de Gaëlle Nohant. S’appelait Nohant me semblait improbable et en effet il s’agit d’un pseudonyme de l’auteur, choisi pour son affection pour George Sand, puisque, rappelons-le, la demeure de Sand se trouve dans un petit village du Berry nommé Nohant-Le-Vic. Ces deux éléments liminaires ont suffi pour me donner envie de découvrir l’histoire qui se cachait dans ces pages.

Nous sommes à Paris à la fin du XIXe siècle dans le milieu aristocratique. La duchesse d’Alençon, petite sœur de l’impératrice Sissi, participe activement à plusieurs œuvres de charité. Une grande vente de charité doit effectivement se tenir au Bazar de la Charité, une grande halle montée pour l’occasion. Là, les femmes de la haute société vont tenir des stands de vente. La Comtesse Violaine de Raezal, veuve depuis peu et qui traine derrière elle une petite réputation, obtient le soutien de la duchesse, elle sera à son stand. La jeune Constance d’Estingel les y rejoindra, poussée par sa mère qui n’a qu’une idée en tête marier sa fille. Ces trois femmes se connaissent à peine, mais l’incendie épouvantable qui ravagera le Bazar de la Charité va les unir à jamais et les transformer.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Juin 2016.


logo-bilan-mensuel1Je n’ai guère publié durant ce mois de juin et pourtant je n’ai cessé de lire. Autant vous dire que j’ai plusieurs chroniques de retard. Mais ne nous laissons pas abattre, juillet a déjà commencé et si je n’en ai pas encore fini avec les copies de bac, ce premier mois de vacances va voir refleurir le blog, enfin je l’espère.

Juin fut sous le signe des SP. La pile, ou plutôt les piles, montent dangereusement et je m’y suis attaquées mais toujours en privilégiant mes envies. Un seul livre de ma PAL a pris le soleil (enfin, façon de parler), mais un livre qui venait à peine d’y entrer, donc guère d’avancée dans le domaine de la PAL. D’autant que juin est un mois dangereux puisque se tient depuis plusieurs années maintenant Le Salon du livre de poche de Saint-Maur et que je n’ai guère pu résister aux achats après un sevrage de plusieurs semaines  et une fatigue de fin d’année scolaire qui m’a rendue bien faible. Donc, vous l’aurez compris, ce mois de juin a été catastrophique pour PALounette.

Toutefois, et c’est sans doute le plus important, mes lectures furent bonnes et, comme toujours, très variées.

(suite…)

« Dinky rouge sang » Marie-Aude MURAIL – Roman Ado.


Murail dinky rougeJ’ai découvert Marie-Aude Murail alors que je n’étais plus adolescente depuis bien longtemps, mais quand je lis ses romans j’ai l’impression d’avoir à nouveau 13 ans.

Dinky rouge sang est le premier tome de la série Nils Hazard chasseur d’énigmes. Comme souvent chez moi, je commence rarement par le début, donc j’avais déjà lu le tome 2 : L’Assassin est au collège et c’est une amie qui m’avait fortement conseillée de lire le premier opus, et elle n’avait pas tort, puisque dans ce premier tome, l’auteure nous présente son héros, son passé et sa particularité : résoudre des énigmes, ici, essentiellement familiales.

(suite…)

« Mariages de saison » Jean-Philippe BLONDEL


Blondel mariagesCorentin est vidéaste de mariage durant les beaux jours de printemps et d’été. Il aide son oncle, Yvan, en attendant de trouver mieux. Corentin, au temps du lycée, avait déjà tenu une caméra et avait le projet de filmer des portraits de ses camarades, mais ce projet n’a jamais vu le jour. Le roman court du 8 juin au 10 novembre 2013 : six mois durant lesquels, le jeune homme va murir et donner un sens à sa vie.

Dans ce nouveau roman, Jean-Philippe Blondel opte pour une narration mixte : le récit de plusieurs journées de mariage alternant, vers le milieu du roman, avec des confessions de différents personnages repérables par l’italique.

(suite…)