« Désaccords imparfaits » Jonathan COE – Nouvelles


Jonathan Coe avoue n’être pas un grand auteur de nouvelles, les quatre qui constituent ce recueil d’à peine 100 pages semble lui donner raison. Il s’en amuse en introduction :

Ce recueil représente toute ma production de nouvelles au cours de ces quinze dernières années, ce qui relève de la plaisanterie.

La première « Ivy et ses bêtises » est une histoire de fantôme, la seconde, « 9e et 13e » celle d’une histoire d’amour qui aurait pu avoir lieu, la troisième, « Version originale », nous embarque dans un festival de films d’horreur et enfin la quatrième, « Journal d’une obsession », raconte sa passion pour le film La Vie privée de Sherlock Holmes. Quatre nouvelles, donc, et quatre univers assez différents.

(suite…)

« Slinding doors » / « Pile et face » (Film)


Popile et faceur cette nouvelle participation au Mois Anglais, j’ai eu envie de vous parler d’un de mes films cultes, un film doudou que je me plais à revoir encore et encore.

Je l’avais découvert à sa sortie en 1998, je l’ai depuis acheté en DVD. A l’époque, comme beaucoup je crois, j’étais assez fan de Gwyneth Paltrow (n’est-ce pas Violette), mais aussi, depuis 4 mariages et un enterrement, j’avais un gros faible pour John Hannah. Enfin, il s’agit d’une comédie romantique se déroulant à Londres, dans les quartiers branchés de Londres.

Tout commence par un métro loupé ou pris de justesse.

(suite…)