« Un écrivain, un vrai » Pia PETERSEN


Petersen un écrivainGary Montaigu, quand s’ouvre le roman, se prépare à recevoir le prestigieux International Book Prize pour son dernier roman. Dans une atmosphère étouffante de canicule, à New-York, il se prépare à la consécration, à la reconnaissance de son travail, épaulé par sa femme, Ruth qui gère son écrivain de mari comme on gère une entreprise. Pour Ruth, le prix est une première étape, mais le meilleur reste à venir : une téléréalité autour de Gary intitulé Un écrivain, un vrai. Pendant plusieurs mois, l’émission se propose de suivre Gary au jour le jour dans la rédaction de son prochain roman. Les téléspectateurs, en interactivité, pourront donner leur avis. Gary a accepté, il y perçoit la possibilité de promouvoir la littérature et le lecture.

(suite…)

Premières lignes… #1


premières_lignesLundi dernier j’ai découvert un nouveau rendez-vous littéraire chez Moka. Ce rendez-vous est une belle initiative du blog Ma Lecturothèque. Elle consiste à partager l’incipit d’un roman. Ce rendez-vous hebdomadaire permet de mettre en avant ces toutes premières lignes ou premiers paragraphes qui vont nous donner envie de continuer notre lecture, de nous plonger dans une histoire juste ébauchée, de nous lancer dans une nouvelle aventure littéraire. J’aime les incipit, les phrases qui accrochent dès le début, les ambiances qui se mettent en place, j’aime aussi les hésitations, les interrogations qu’ils suscitent, les mauvaises pistes qu’ils nous font parfois prendre, voire les faux départs. Un roman se joue souvent sur ces premières phrases…

J’avais envie de retrouver un rendez-vous de ce genre sur le blog, j’avais envie d’avoir rendez-vous chaque semaine avec mon blog, mais bien évidement aussi avec vous qui me suivez.

Mon choix d’incipit se fera essentiellement dans mes lectures de la semaine : soit le roman que je viens de commencer, soit celui que je viens de finir… Et peut-être que mes choix vous donneront envie d’en lire plus.

(suite…)

Bilan mensuel de lecture : Mars 2016.


logo-bilan-mensuel1Nous voici déjà en avril ! Même si le printemps a du mal à pointer son nez, mon cerisier, lui, ne se trompe pas et depuis hier s’est couvert de petites fleurs blanches. Avant de profiter de la douceur du soleil printanier, il est temps de tirer le bilan de mes lectures de mars.

Contrairement aux deux mois précédents, je ne suis pas parvenue à chroniquer tous les livres lus. Deux billets de retard qui devraient voir le jour, ce week-end, si les copies amoncelées m’en laissent le temps. Je jetai ce matin un petit coup d’œil sur mon carnet de lecture mensuel et je constate que cette année pourtant je m’en sors mieux, sans doute parce que je parvient à mieux m’organiser dans mon travail et aussi parce que je parviens à me garder un peu de temps pour moi. Je suis moins dans la course.

(suite…)

Challenge 1% Rentrée Littéraire : bilan de 2013


challenge 1% littéraire 2013Le Challenge 1% Rentrée Littéraire créé par Hérisson est un challenge incontournable ! Chaque été, depuis 2009, je renouvelle mon inscription avec plaisir.

Mais avant de parler des modalités, dans un prochain billet, (pour celles ou ceux qui vivraient dans une grotte et ne connaîtraient pas ce challenge), je vais faire mon bilan pour 2013, déjà persuadée de n’avoir pas lu le quart de ce que je m’étais promis de lire.

(suite…)

Salon du Livre de Paris 2014 #3 (deuxième et dernière partie).


exlibris couvertureSuite…

L’après midi était déjà bien entamé, quand j’ai découvert, grâce à Sophie, un fabriquant de papeterie, Leuchtturm et notamment un Journal privé de lecture du style du Book Journal de Moleskine mais en mieux. Car le  carnet de Moleskine a le défaut de se présenter uniquement sous forme de répertoire et avec un nombre assez réduit de pages par lettres.

(suite…)

« Instinct Primaire » Pia PETERSEN – Rentrée Littéraire 2013.


petersen instinct primairePia Petersen adresse une lettre à l’homme qu’elle aime encore mais qu’elle a refusé d’épouser. Ce refus du mariage est un choix profond, consubstantiel quitte à renoncer à cet homme dont elle pensait cependant qu’il la comprenait. Dans cette longue lettre d’un peu plus de cent pages, elle livre à la fois sa conception du mariage, de la maternité, de l’adultère et du féminisme. Une lettre qui tente d’expliquer l’amour, le vrai, et qui ne peut être que libre, pour l’homme comme pour la femme. Ici, en l’occurrence, l’homme est marié et la femme est donc la maîtresse. Il s’agit d’une lettre à l’homme qu’elle aime encore, et avec lequel elle avait de longs débats.

(suite…)