« Nom de Code Komiko, dans la nuit de Hong Kong, tome 1 » de Naomi PAUL


Paul KomikoLian est une jeune lycéenne de 16 ans, fille modèle, respectueuse des traditions et  de sa famille, bonne élève, violoniste accomplie, elle appartient à la bonne société chinoise de Hong-Kong, grâce à son père qui occupe un poste important. Mais la petite fille modèle mène une vie parallèle sous le pseudo Komiko. Vraie hacker, elle appartient à un groupe dissident le 04/06 (date des évènements de Tian’anmen) qui se donne pour mission de faire tomber les entrepreneurs bafouant les droits de l’homme. Et justement quand Lian et son amie découvrent le corps d’une jeune fille sur une plage aux abords de l’usine de Harrison, américain qui vient de s’implanter à Hong-Kong, elle sent bien que quelque chose de louche est en train de se tramer.

Lors d’un repas professionnel avec son père, Lian va être amenée à rencontrer non seulement M. Harrison, mais également son fils, Matt. Quelle ne sera pas sa surprise quand, le lendemain, elle voit apparaître Matt dans sa classe au lycée !

Lian/Komiko m’a accompagnée durant tout le week-end. Voilà un roman à la fois plein d’action, de rebondissements et de coups de théâtre qui est vrai plaisir de lecture. Même si j’ai été moins naïve que Lian et ai découvert les dessous de l’histoire, j’ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui nous plonge dans Hong-Kong, dans ses rues et ses quartiers, ses traditions. Lian n’est pas un personnage lisse, malgré son côté bonne élève. L’univers des hackers est assez bien rendu et l’intrigue est bien ficelée. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants, et notamment le beau Matt qui réserve bien des surprises.

J’aurais juste un petit bémol sur un emploi étrange des points virgules et sur quelques coquilles disgracieuses, c’est un peu dommage surtout pour un roman jeunesse.

Ce premier tome d’une série est donc une belle mise en bouche et je crois qu’avec Penelope et Enola, Lian, vient de rentrer dans le cercle de mes amies littéraires. J’ai très envie de la retrouver dans la suite de ses aventures, car la fin de ce tome préfigure une suite que j’espère tout aussi passionnante. L’héroïne étant une fille, on peut supposer que ce roman s’adresse davantage à de jeunes lectrices. J’ai aimé aussi que le monde de l’informatique et des hackers ne soit pas présenté, comme souvent, comme uniquement masculin. Cette Komiko est une jeune fille courageuse, rusée et intelligente, elle mérite d’être connue !

Et pour vous faire saliver regarder cette petite bande annonce :

Roman lu dans le cadre du Challenge Dragon, du Challenge 1% Rentrée Littéraire cat. jeunesse et du Challenge Polar et Thriller.

challenge dragonchallenge 1% littéraire 2012Challenge thrillers et polars

Merci aux éditions Flammarion !