« Le dernier visiteur de George Sand » de Rodolphe Marc-Renier (BD)


En ce retour du samedi sandien, je voulais présenter une BD sur George Sand, que j’ai découverte lors de mon voyage dans le Berry.

Nous sommes en juin 1876, George Sand est alitée, malade depuis plusieurs jours, sa famille et ses amis s’inquiètent de la santé de la romancière. Pourtant, dans la matinée, après le passage des médecins, elle semble aller mieux et accueille un mystérieux visiteur, qui lui rappelle vaguement quelqu’un. Ils décident de se promener dans le parc, Sand évoquant les souvenirs de sa vie.

Cette BD, éditée par les éditions du patrimoine, est intéressante car elle évoque les évènements importants de la vie personnelle et littéraire de George Sand. Les dessins sont précis, reproduisant fidèlement le jardin, le bosquet du parc de Nohant. Certes la coiffure de Sand n’est celle de la fin de sa vie, mais est celle qu’elle avait à l’époque des photos de Nadar plus de dix ans auparavant :

Vers 1870, elle ressemblait plutôt à cela ! Photo de Nadar que l’on connaît moins, et qui ne la montre pas sous son meilleur jour. Je vous avoue d’ailleurs que je ne parviens pas à l’imaginer ainsi, pour moi, elle a toujours gardé le visage des photos des années 1864 et c’est sans doute aussi ce qui explique le choix du dessinateur :

Son père, la parution d’Indiana, Alfred de Musset, Chopin, son engagement socialiste, ses amitiés littéraires, son fils, Maurice, et ses marionnettes, ses petites-filles sont évoqués, autant de faits bien choisis et de souvenirs qui surgissent au fur et à mesure de la promenade. Cette BD, dans sa construction, m’a beaucoup fait penser au roman d’Ella Balleart qui repose un peu sur le même principe. Mais dans la BD, le mystère qui entoure le personnage, jeune homme alerte, blond et charmant, intrigue le lecteur : qui est-il ? est-il réel ? est-il une projection de l’esprit de Sand ? A la fin, le mystère est résolu, mais j’avoue que pour les non initiés, cette résolution du mystère peut décevoir car il fait appel à un évènement peu connu de la vie de Sand. D’autre part, pour les initiés, pas sûr que cette représentation soit fidèle.

Le scénario de cette BD permet également de nous plonger dans la vie littéraire et politique du XIXème siècle et donc de côtoyer les auteurs romantiques qui ont partagé la vie de Sand. Le rappel de la parution d’Indiana, en 1832, renvoie bien sûr au mouvement du romantisme, dont Sand, fut l’une des principales représentantes.

Quoiqu’il en soit, cette BD m’a beaucoup plu car elle rend vivante Sand, elle la met en mouvement et le dessin étant assez juste, George Sand nous semble alors très proche. Ce fut donc une belle découverte que j’avais envie de vous faire partager.

BD lue dans le cadre du Challenge George Sand, du Challenge Romantique et des rendez-vous sandiens (n°34) :