« Signe particulier : Transparente » Nathalie STRAGIER.


Nathalier Stragier est l’autrice d’une série que j’avais beaucoup aimée : La fille du futur. Drôle, mais aussi intéressant puisque cette fameuse fille du futur venait d’une société matriarcale. En cette rentrée, Nathalie Stragier garde une veine fantastique, mais toujours ancrée dans la réalité, avec son nouveau roman Signe particulier : Transparente toujours publié aux éditions Syros. J’ai lu ce roman fin juin en épreuves corrigées, mais il ne paraît qu’aujourd’hui.

Esther est une jeune fille effacée à laquelle personne ne prête attention, lycéenne et amie de Romane depuis l’école primaire. Que ce soit donc à la maison ou au lycée, elle est transparente : on l’oublie, elle n’est jamais invitée aux soirées, les profs ne se souviennent jamais de son prénom, semblent même parfois la découvrir en fin d’année, et ne lui donnent jamais la parole en classe même quand elle lève la main. Cet état est douloureux pour Esther.

Un jour, elle se rend compte que, l’espace de quelques instants, elle devient réellement transparente, invisible. Le phénomène se répète de plus en plus souvent, et la jeune fille cherche à comprendre. Même si cette capacité lui permet de découvrir les lieux interdits (la salle des profs) ou d’écouter ce dont les autres lycéens parlent, une certaine inquiétude la gagne.

(suite…)

Publicités