Descente en librairies parisiennes


Dimanche, en promenade dans Paris, je me suis arrêtée dans deux librairies. La première en face de la Comédie Française, librairie Delamain au 155 rue St Honoré. Une librairie à l’intérieur cosi, tout en bois, avec des tables qui regorgent de livres. J’ai trouvé trois Folio 2€ que je n’avais pas vus ailleurs :

Une belle librairie à l’ancienne dans un quartier culturel entre le Louvre et la Comédie Française, et ouverte le dimanche, quoi de mieux. J’ai donc acheté les trois livres suivants :

– Blixen, L’éternelle Histoire

– Dickens, L’embranchement de Mugby

– Wharton, Les Lettres.

La deuxième librairie qui a croisé mon chemin est celle du MK2, avenue de France. Librairie plus moderne qui jouxte le cinéma du même nom. En dehors des livres traitant du cinéma et des acteurs, on y trouve aussi un large éventail de romans, et souvent j’y ai trouvé des livres peu vus dans d’autres lieux. Là encore cette librairie est ouverte le dimanche.

Je cherchais à l’origine la sortie en poche de 1Q84, le tome 2, mais visiblement il n’est pas encore sorti. Par contre j’ai trouvé le Jane Mansfield 1967 de Simon Liberati que j’avais très envie de lire depuis sa sortie en librairie l’an dernier, et un essai de Geneviève Brissac intitulé La Marche du cavalier, noté aussi quelque part, et qui aborde la façon de penser le monde chez Blixen, Austen ou Virginia Woolf.

Dorénavant, vous avez deux adresses de librairies ouvertes le dimanche… c’est juste pour info !