« Les grandes jambes » Sophie ADRIANSEN.


adriansenJe suis une grande gigue. En primaire, je mesurais déjà un mètre soixante et j’ai fini ma croissance à un mètre soixante-dix-huit, autant vous dire que le titre de ce nouveau roman jeunesse de Sophie Adriansen a résonné en moi. Pourtant, contrairement à l’héroïne des Grandes jambes, Marion, je n’ai jamais été complexée par mes jambes et ma taille (je vous rassure, j’ai d’autres complexes.). Si Marion a du mal à trouver un jean à sa taille, qui tombe parfaitement sur ses chaussures et ne laisse pas voir ses chevilles, pour moi, c’est la longueur des manches qui m’a toujours posé un problème. Mais qu’importe, entre grandes, on se comprend.

(suite…)