« Le Secret » Wilkie COLLINS.


Wilkie Collins et moi, c’est une histoire qui remonte à vingt ans. Je ne sais plus comment j’en suis venu à le lire, mais je me souviens très bien de l’effet que me firent Sans nom, puis Pierre de Lune, puis La Dame en blanc et le choc que me procura Armadale. Après, et plus récemment, il y a eu Pauvre Miss Finch et Passion et repentir, mais je n’arrivais pas à retrouver ce que j’avais tant aimé dans les premiers romans que j’avais lus. Et puis, lors du dernier mois anglais, j’ai ressorti tous les romans que je n’avais pas encore lus de Wilkie et qui étaient dans ma PAL depuis des lustres. C’est dans ceux-ci que, après de longues hésitations, j’ai choisi de lire pour ce mois février, dans le cadre du thème Roman Victorien du challenge A year in England, ce roman intitulé : Le Secret.

Et là, dès les premières pages tournées, tout est revenu. Cette langue ciselée, cette atmosphère sombre et mystérieuse, ces personnages troubles, ces grandes demeures perdues dans la lande, ces grandes familles à héritage, ces superstitions … S’en était fait de moi, Wilkie avaient encore user de son charme.

(suite…)