Après le « Mois Anglais » voici venir « A Year in England » !


Mois anglais juin 2015 logo 2C’est avec 10 jours de retard que j’entame ce billet récapitulatif de mon « Mois Anglais ». Il me fallait un peu de temps pour prendre le rythme des vacances et revenir traîner par ici.

Le Mois Anglais a donc tiré sa révérence le 30 et, avant de vous annoncer une bonne nouvelle, il me fallait faire un petit bilan rapide de mes lectures anglaises.

(suite…)

« Meurtres au manoir » Willa MARSH – Le Mois Anglais #4


marsh meurtre au manoirVoilà un mois que j’ai fini ce roman lu dans le cadre du Mois Anglais, mais je voulais absolument vous en parler même si, je l’avoue, certains détails de l’intrigue se sont un peu effacés de ma mémoire. Ce billet se basera donc davantage sur les impressions de lecture qui me restent un mois plus tard.

Willa Marsh est une auteure anglaise vivant dans le Devon, elle a commencé à écrire à 50 ans (ce qui me laisse encore du temps pour m’y mettre 😉 !). J’en ai entendu parler la première fois sur le blog de Cynthia et c’est grâce à son avis que je m’étais acheté ce roman en 2013, oui les livres chez moi savent attendre leur tour patiemment. Depuis, j’ai glané chez Boulinier (ahhhh Boulinier !!!) Meurtres entre sœurs, que je lirai sans doute cette année, ou pas !

(suite…)

« La Curiosité est un péché mortel » Ann Granger – Le Mois Anglais 2015 #3


granger péché mortelUne fois achevé le tome 1 de cette série d’Ann Granger, je n’ai pu m’empêcher de commencer dans la foulée ce tome 2 intitulé : La Curiosité est un péché mortel. J’avais envie de retrouver les deux héros, Lizzie Martin et Benjamin Ross, de vivre une nouvelle aventure en leur compagnie.

Dans ce nouvel opus, Lizzie, qui ne pouvait demeurer plus longtemps chez sa tante Parry, a trouvé un nouvel emploi à New Forest, entre Southampton et l’île de Wight. Elle doit s’occuper d’une jeune fille, Lucy Craven, qui vient de perdre son bébé. Lucy est bien évidemment très perturbée par la mort de son bébé mais ne cesse de répéter qu’on le lui a enlevé et que celui-ci ne serait pas mort. Mise sous la tutelle de deux vieilles tantes sévères, la jeune fille, dont le mari a été envoyé en Chine par l’entreprise familiale de soierie, ne peut rester seule. Durant le voyage, Lizzie fait la connaissance du Dr Marius Lefebre qui se rend également à Shore House.

(suite…)

« Un intérêt particulier pour les morts » Ann GRANGER – Le Mois Anglais 2015 #2


granger intérêt particulierLizzie Martin, après la mort de son père, médecin humaniste, arrive à Londres en 1864. Orpheline, elle est accueillie par une tante par alliance. Elle vient prendre la place de la dame de compagnie qui a justement faussé compagnie à Mrs Parry. Seule au monde, Lizzie n’a trouvé que cet emploi pour subvenir. La capitale anglaise est en plein travaux : plusieurs quartiers insalubres sont détruits pour laisser place à la nouvelle gare moderne. Sur le chemin qui la mène au quartier chic de Marylebone, le fiacre de Lizzie croise un sinistre équipage : une jeune femme a été retrouvée morte sur le chantier de la gare. Pourquoi la dame de compagnie a-t-elle pris la poudre d’escampette ? Et qui est cette jeune femme assassinée, dont les vêtements de qualité sont peu en accord avec le lieu où son corps a été retrouvé ?

(suite…)

« Le train de 16h50 » Agatha CHRISTIE – Le Mois Anglais 2015 #1


christie train 16h50Mrs McGillicuddy, après avoir fait quelques cadeaux pour les fêtes de Noël à Londres, s’installe dans le train de 16h50. Fatiguée, elle s’occupe en regardant par la fenêtre le paysage défiler. Un train, allant dans le même sens que celui de la vieille dame, roule en parallèle, c’est alors qu’elle aperçoit une scène affreuse : un homme, de dos, étranglant une femme. Sous le choc, elle en informe le contrôleur qui  ne la prend pas au sérieux, mais à la gare de Brackhampton, elle laisse un mot au chef de gare. A peine arrivée à St. Mary Mead, elle se rend chez sa vieille amie, Miss Marpple pour lui raconter son aventure. Pourtant les jours passent et aucun corps n’a été signalé : ni dans le train, ni sur les voies. Mais Miss Marpple est convaincue que son amie n’a pas rêvé. Pour mener son enquête, elle fait alors à appel une jeune femme intelligente et libre : Lucy Eyelessbarrow. Celle-ci se fait embaucher chez les Crackenthorpe habitant le domaine de Rutherford Hall, dont le parc borde les voies ferrées.

(suite…)