« Auprès de moi toujours » Kazuo Ishiguro


Ishiguro est l’auteur, entre autre des romans Les Vestiges du jour et Quand nous étions orphelins. Si j’ai vu l’adaptation cinématographique du premier, le second sommeille dans ma PAl depuis de longues années. Auprès de moi toujours a été sélectionné l’an dernier pour la première saison du Prix Littéraire des Blogueurs, et c’est dans ce contexte que je me suis lancée dans ce roman.

J’ai d’abord été emportée dans le style. Un style oral, vivant, mêlé de réflexions personnelles, d’interrogations, une façon de nous faire entrer de plein pied dans cette atmosphère particulière, dans ce mystère. En pénétrant dans les pensées et les réflexions de Kath, le lecteur bascule avec elle dans son monde, et ce monde étrange qu’elle nous décrit devient alors le monde connu.

Roman d’anticipation à fortes connotations réalistes, Auprès de moi toujours m’a beaucoup plu… je l’ai lu avec appétit, avec curiosité, cherchant à résoudre, à comprendre une enigme qui, sans être particulièrement difficile à percer, ne reste pas moins intéressante dans la façon dont elle est traitée par l’auteur. J’ai notamment apprécié le traitement qui est fait des non-dits, des informations que l’on nous cache et que l’on cherche à comprendre, comme lorsque nous étions enfant et que nous tentions de comprendre les choses grâce aux demi-mots échappés de la bouche des adultes.

J’ai également apprécié le fait que chaque énigme trouve son explication.

Le roman est divisé en 3 parties, 3 étapes de la vie de ces élèves

l’enfance à Hailsham

– l’adolescence au Cottage

– la vie adulte dans les centres de dons

Ce roman pose la question du clônage, et de l’utilisation médicale des clônes… mais également pose toute une réflexion sur l’âme, sur la valeur humaine de ces clônes… vaste sujet abordé de façon originale et d’autant plus intéressante que nous pénétrons dans la tête de l’un de ces clônes.

Prix Littéraire Indiana

Saison 1 – 2009

9/ 144