Bilan de lecture mensuel : Août – Septembre et Octobre 2017.


Tiens un nouveau logo (* source) !!! Et oui,  j’ai eu envie de changer d’image pour ce rendez-vous mensuel (ou presque) qui est présent sur ce blog depuis sa création. C’est bien de changer et cette peinture est tellement proche de moi, de mes livres et de ma relation à eux.

Donc, dans cette chronique, un petit (du moins je l’espère) résumé de mes lectures sur les trois derniers mois. Ne craignez rien je vais essayer de faire court. Toutes les lectures dont il va être question n’ont pas encore été chroniquées, il faudra être un peu patients.

(suite…)

Publicités

« Docteur Voltaire et Mister Hyde » Frédéric LENORMAND.


Durant le mois de juillet, j’ai rendu visite à Voltaire par l’intermédiaire de Frédéric Lenormand et de son nouveau roman : Docteur Voltaire et Mister Hyde qui est paru en poche dans les éditions du Masque en mai dernier. Ce polar s’ancre dans une série policière dont le principal protagoniste est le célèbre philosophe des Lumières : Voltaire himself. J’avais déjà eu l’occasion de lire un roman de cette série il y a déjà deux ans : La Baronne meurt à cinq heures. Ici, Voltaire est accueilli dans la résidence de son amie Emilie du Chatelet à Cirey. Il a dû fuir Paris depuis que ses Lettres Philosophiques, écrites pendant son exil à Londres, circulent sous le manteau dans la capitale. Lui rend alors visite un étrange personnage, un anglais paysagiste alors même que Voltaire a entrepris de rendre plus vivable la demeure d’Emilie en entreprenant de grands travaux. Dans le même temps, un apothicaire parisien meurt et on redoute une épidémie de peste à Paris. Voltaire parvient à échapper à Hyde, se rend à Paris où il occupe l’appartement de son frère Armand, son plus fervent adversaire janséniste, et se fait passer pour lui en endossant une tenue (celle de la couverture) sensé protéger de la peste. Toujours accompagné de l’abbé Lignant, Voltaire est chargé par l’officier de police, Hérault, de mener l’enquête de cette épidémie suspecte.

(suite…)

« La Baronne meurt à cinq heures » Frédéric LENORMAND (polar historique)


lenormand la baronneHiver 1733, Voltaire est hébergé et nourri par la baronne de Fontaine-Martel, joyeuse libertine au temps de la Régence et de sa jeunesse, mais la pauvre femme est retrouvée morte dans son lit, assassinée, ce qui n’arrange pas les affaires du philosophe qui se retrouve une fois de plus sans « protecteur ». Le lieutenant général Hérault, débordé, n’a pas le temps de s’occuper de cette affaire complexe. Muni d’une lettre de cachet du roi qui demande l’embastillement de Voltaire, Hérault propose au philosophe de trouver le criminel et d’oublier la lettre de cachet. Voltaire, contraint et forcé, se lance dans l’aventure non sans demander l’aide d’Emilie du Châtelet, enceinte jusqu’aux yeux.

(suite…)