« Hester Lilly » Elizabeth TAYLOR


Taylor Hester lillyHester Lilly, une jeune fille orpheline, est accueillie par son cousin, Robert, et sa femme, Muriel. Le couple dirige un collège de garçons. Hester et Robert ont tenu une correspondance assez soutenue avant l’arrivée de la jeune fille. Muriel se sent écartée et redoute l’affection de son mari pour sa jeune cousine.

Ce roman en quasi huis clos traduit de façon très fine le délitement d’un couple. Hester Lilly, jeune fille innocente et souvent très maladroite, va agir comme un révélateur.

(suite…)

Je RATe, tu RATes, il ou elle RATe, bref, nous RATons !


rat 2013

Marathon de lecture proposé par Karine, Lou et Hilde !!!

Samedi 12 Octobre

9h15 :

Je n’ai pas bien suivi les supers conseils de Hilde pour être une bonne « RATeuse » donc je fais mon billet à l’arrache alors que j’ai commencé mon RAT de 24h depuis déjà une bonne heure ! Je voulais le commencer vers 7h, mais pour un samedi matin, c’était quand même un peu rude. J’ai donc commencé à lire à 8h poursuivant ma lecture de A défaut d’Amérique de Carole Zalberg. Vers 8h30, mon Eliot m’a apporté un bon café chaud et une bouteille d’eau. Une heure plus tard, j’ai déjà lu 62 pages. J’ai donc déjà presque lu, à 4 pages près, mes 66 pages quotidiennes (cf. le Journal). A présent, que je suis à jour (hier j’ai pu obtenir un bonus de 42 pages, je suis donc même en avance sur mon planning de lecture pour le Prix des Lectrices), je vais pouvoir piocher dans ma PAL spéciale RAT.

zalberg avancée lecture 12 oct

Je vais maintenant me lancer dans Hester Lilly d’Elizabeth Taylor, un court roman d’une petite centaine de pages !

(suite…)

Hommage : Elizabeth Taylor


Descente en librairie qui était sur mon chemin…


Figurez-vous qu’en revenant d’une course sur Paris, ma voiture m’a obligée à faire une escale à La Griffe Noire, elle a même dû insister dans la mesure où les places de parking se faisaient rares… Il s’avère que j’avais justement dans mon sac, mon carnet à LAL. Elle est terrible cette voiture…

Il s’avère que ce fut un jour avec, même si je regrette de n’avoir pas trouvé un seul titre de Elizabeth Peters, ni La délicatesse de Foenkinos qui était en rupture de stock! Par contre, le roman de Wilkie Collins et la nouvelle édition au Livre de Poche Jeunesse de Wuthering Heights m’ont emmenée sur un petit nuage…

( Billet programmé pendant mes vacances)