« Comment (bien) rater ses vacances » Anne PERCIN


Rpercin rater vacances1ien de tel quand on bosse (trop) de lire un roman qui parle de vacances, même si le titre laisse présager le pire, mais rien de tel également, dans ce contexte, que de lire une histoire de vacances ratées, l’envie de dire : « Bienfait ! » pointe alors. Bref, ce fut la raison suffisante mais pas unique, puisque ce qui m’a poussé à lire ce roman ado fut aussi, sans aucun doute, l’envie de lire quelque chose de léger et de drôle, de faire respirer mon cerveau bien trop surchargé voire survolté. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue.

(suite…)