« Miss Crampon » Claire CASTILLON.


Ce n’est pas le titre, mais le nom de l’auteure qui m’a donné envie de lire ce roman. N’ayant jamais lu les romans de littérature générale de Claire Castillon, j’ai eu envie de la découvrir à travers la littérature jeunesse. Mais je voudrais vous mettre en garde à la fois sur le titre et la 4e de cou., les deux rendant assez mal compte, je trouve après lecture, du contenu de ce roman. Certes l’élection de Miss crampon clôture le roman, mais l’intérêt de cette histoire va bien au-delà et Claire Castillon dresse un portrait très juste des jeunes filles que l’on croise dans les cours de collège, et notamment le personnage de Suzine qui est d’une justesse flagrante.

Suzine, donc, a 14 ans. Elle a deux amies, Violetta et Romane, qui sont amoureuse du même garçon, Tom. Suzine doit prendre parti, mais en est incapable, alors elle chut, elle ne dit rien, s’abstient et ne parvient pas à soutenir l’une ou l’autre, car la peur de perdre ses amies la rend incapable de trancher.Sauf que, par son silence, ses amies lui ont tourné le dos, et Suzine redoute de les retrouver à la rentrée des vacances d’hiver.

Suzine chut depuis des années : avec sa mère, avec sa grand-mère, son père, sa belle-mère :

Je veux que chaque membre de ma famille pense que je l’aime plus que tout. […] J’ai appris à devenir l’incarnation exacte de ce que les gens attendent de moi (p.9)

Alors Suzine ment et c’est le début des problèmes.

(suite…)

« Les grandes jambes » Sophie ADRIANSEN.


adriansenJe suis une grande gigue. En primaire, je mesurais déjà un mètre soixante et j’ai fini ma croissance à un mètre soixante-dix-huit, autant vous dire que le titre de ce nouveau roman jeunesse de Sophie Adriansen a résonné en moi. Pourtant, contrairement à l’héroïne des Grandes jambes, Marion, je n’ai jamais été complexée par mes jambes et ma taille (je vous rassure, j’ai d’autres complexes.). Si Marion a du mal à trouver un jean à sa taille, qui tombe parfaitement sur ses chaussures et ne laisse pas voir ses chevilles, pour moi, c’est la longueur des manches qui m’a toujours posé un problème. Mais qu’importe, entre grandes, on se comprend.

(suite…)