« Bérénice 34/44 » Isabelle STIBBE


stibbe-bereniceJe dois vous parler de ce roman, lu en septembre, depuis des lustres. Cette chronique a donc pris bien du retard et comme je ne tiens plus de carnet de lecture depuis plus d’un an – et là je le regrette amèrement -, je ne vous livrerai que ce qu’il me reste de cette lecture. C’est aussi à cela, je crois que l’on sait si un livre nous a plu : que nous en reste-t-il 5 mois plus tard ?

L’intrigue se déroule à Paris entre 1934 et 1944, comme le titre du roman l’indique. Mais l’histoire de Bérénice commence une quinzaine d’années avant, quand son père, Maurice Capel, né Moïshé Kapelouchnik, sur le front de la Première Guerre Mondiale, se lie avec un instituteur amoureux de Racine. Maurice donnera le prénom de Bérénice à sa fille. Issue d’une famille juive, Bérénice entre dans la vie avec un prénom prédestiné.

(suite…)

Premières Lignes…. #16


premières_lignesRendez-vous initié par Malecturothèque

Je reprends ce dimanche le rendez-vous abandonné une dizaine de jours pour cause de rentrée scolaire avec un roman dont j’entends parler depuis longtemps et qui était dans ma PAL depuis de nombreux mois. L’intrigue se déroule à Paris et suit le destin de Bérénice, jeune fille juive passionnée par le théâtre dans les années 30. C’est l’univers du conservatoire et de la Comédie Française qu’Isabelle Stibbe dévoile au lecteur, avec en toile de fond la guerre qui gronde…

En voilà les Premières Lignes …

(suite…)