« Le Château des Carpathes » Jules VERNE


Verne carpathesAux alentours d’un petit village de Transylvanie, le château des Carpathes dresse ses ruines et est l’objet de toutes les plus folles et angoissantes légendes. Bien que le château soit Laissé à l’abandon depuis la disparition de son dernier propriétaire, Rodolphe de Gortz, un jour,  une fumée s’échappant du donjon du château est aperçue par le berger local. Qui ou quoi hante les lieux ? L’inquiétude s’empare des habitants de Werst. Le jeune Nick Deck décide de s’y rendre pour en avoir le coeur net. Accompagné du fanfaron docteur Patak, le jeune homme se met en route.

(suite…)

« L’Embranchement de Mugby » Charles Dickens (Mois Anglais #2)


dickens MugbyC’est ainsi qu’à l’embranchement de Mugbyn à trois heures du matin passées, par un temps épouvantable, le voyageur s’en alla où le poussaient les intempéries (p.13).

A trois heures du matin, dans la pluie et le froid, un passager décide de descendre du train à l’embranchement de Mugby, noeud ferroviaire au sud de Birmingham. Son billet  porte pourtant une autre destination,  mais l’homme a décidé soudain de laisser derrière lui une vie qu’il n’a pas choisie et dont il veut s’extraire. Mugby apparaît comme le lieu idéal avec ses sept destinations possible. Mais laquelle choisir ? Et faut-il vraiment choisir une destination ?

(suite…)

« Aggie change de vie » Malika FERDJOUKH


ferdjoukh AggieDepuis la lecture de Quatre sœurs, j’ai envie de connaître davantage les romans jeunesse de Malika Ferdjoukh que j’avais eu la chance de rentrer à Montreuil en novembre 2012 au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse. J’avais donc acheté ce roman lors de ce Salon et ai, entre temps, craqué pour Taille 42, Les Joues roses ainsi que son tout dernier : La bobine d’Alfred, quand on aime on ne compte pas.

Dans Aggie change de vie, Malika Ferdjoukh entraîne son lecteur dans les bas quartiers de Boston, au XIXe siècle. Aggie est une sorte d’Oliver Twist américain au féminin. Avec Mister Bones, son chien, et son copain Orin, elle détrousse le bourgeois dans les ruelles sombres, jusqu’au jour où elle rencontre Pemberton Rushworth, un détective privé qui lui propose un drôle de marché !

(suite…)

« Emmeline » Alfred de MUSSET.


Musset emmelineLa collection Folio 2€ me donne l’occasion de découvrir deux nouvelles d’Alfred de Musset : Emmeline publié en 1837 et Croisilles de 1839. La première fut publiée la même année que Nuit d’octobre, poème faisant partie des Nuits, recueil indéniablement écrit en référence à George Sand. L’année d’avant, il publiait La Confession d’un enfant du siècle, roman sur sa relation avec George Sand. Or en lisant Emmeline, une petite voix me disait que cette héroïne avait quelques points communs avec cette dernière et certaines phrases semblent comme inspirées de leur relation.

(suite…)

« Douze minutes avant minuit » Christopher EDGE


Edge 12 minutesA Londres, en 1899, Penelope Tredwell a repris le journal de son père, Le Frisson illustré, après le décès de celui-ci. Elle y écrit, sous le pseudonyme de Montgomery Flinch, des histoires fantastiques et terribles à la Edgar Allan Poe. Les ventes du journal s’envolent. Penelope a décidé d’embaucher un acteur de seconde zone, Monty Maples, pour incarner l’auteur à succès. Un soir, elle est contactée par le directeur de l’asile d’aliénés pour résoudre un étrange mystère : chaque soir, douze minutes avant minuit, un étrange phénomène se produit. Les malades sont pris d’une frénésie d’écriture. Penelope remarque alors l’étrange manège d’un employé de l’asile et la présence fugitive d’une femme en noir, surnommée la Veuve Noire.

(suite…)