« Les liens du mariage » J. Courtney SULLIVAN


Sullivan mariageJ. Courtney Sullivan est une jeune auteure américaine que j’avais découverte lors de la sortie de son premier roman en France, Les débutantes en 2012. Depuis son roman Maine a fait beaucoup parler de lui, il est toujours bien en place dans ma PAL. Ce dernier roman, sorti ce printemps, m’a été proposé par la maison d’édition Rue Fromentin, qui m’avait d’ailleurs proposé les deux précédents. Bianca ayant lancé une LC sur ce roman, je me suis décidée à l’accompagner et à emporter ce lourd pavé (480 pages) dans ma valise.

(suite…)

« Mon chien Stupide » John FANTE


fante chien stupideJohn Fante est un nom que je croise depuis de longues années passées dans les librairies, mais je n’avais pas encore franchi le pas et c’est grâce au Club des Lectrices que je l’ai finalement franchi. Mon chien Stupide a donc été choisi pour illustrer le thème du mois de mai : l’humour.

Roman court d’à peine plus de 150 pages, il se situe en Californie dans une banlieue chic, Point Dume, où Henry J. Molise, auteur et scénariste, vit avec sa femme et ses quatre grands enfants, quand, un soir, il découvre sur sa pelouse une énorme boule de poils, entre ours et chien, un Akita. La bête imposante, d’abord amorphe, se révèle particulièrement affective envers les hommes, exhibant son sexe sans pudeur et provoquant ainsi une série de situations quelques peu burlesques. Autour de ce chien, gravitent donc les différents membres de la famille Molise et principalement le père, narrateur de l’histoire.

(suite…)

« Aggie change de vie » Malika FERDJOUKH


ferdjoukh AggieDepuis la lecture de Quatre sœurs, j’ai envie de connaître davantage les romans jeunesse de Malika Ferdjoukh que j’avais eu la chance de rentrer à Montreuil en novembre 2012 au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse. J’avais donc acheté ce roman lors de ce Salon et ai, entre temps, craqué pour Taille 42, Les Joues roses ainsi que son tout dernier : La bobine d’Alfred, quand on aime on ne compte pas.

Dans Aggie change de vie, Malika Ferdjoukh entraîne son lecteur dans les bas quartiers de Boston, au XIXe siècle. Aggie est une sorte d’Oliver Twist américain au féminin. Avec Mister Bones, son chien, et son copain Orin, elle détrousse le bourgeois dans les ruelles sombres, jusqu’au jour où elle rencontre Pemberton Rushworth, un détective privé qui lui propose un drôle de marché !

(suite…)

« Zarbie les Yeux Verts » Joyce-Carol OATES.


oates zarbieZarbie les Yeux Verts est un roman ado de Joyce Carol Oates. Rien, dans l’édition Folio que je possède, ne le laisse préjuger. En France, il fut en effet édité par Gallimard Jeunesse ainsi que chez Syros. Quoiqu’il en soit ce roman est donc le premier roman ado que je découvre de Oates, bien que Le Mystérieux Mr Kidder, m’avait également paru plus adapté, dans l’écriture, à des adolescents : moins d’analyse approfondie des personnages et une narration plus factuelle.

(suite…)

« Les locataires de l’été » Charles SIMMONS (Prix des Lectrices 2014).


simmons les locatairesMichael, narrateur de l’histoire, revient sur l’été 1968 : C’est pendant l’été de 1968 que je tombai amoureux et que mon père se noya (p.13). Cette première phrase, détachée du paragraphe suivant, illustre, dès l’ouverture, l’opposition entre le bonheur ressenti grâce aux premiers sentiments amoureux et le drame vécu par la mort du père. Dans les deux cas, elle témoigne déjà du changement qui va s’opérer, en l’espace d’un été, chez ce jeune homme sortant à peine de l’enfance.

(suite…)

« Un été à Cold Spring » Richard YATES.


yates  un été à cold springJ’ai découvert Richard Yates il y aurait bientôt deux ans avec son roman sans doute le plus connu depuis l’adaptation cinématographique qui en a été faite : Fenêtre panoramique. J’avais apprécié l’analyse à la fois sociale et psychologique de ce couple américain des années 50. Avec Un été à Cold Spring, Richard Yates reprend le thème du couple et de la banlieue américaine, tout en changeant l’époque (nous sommes en 1942) et le niveau social.

(suite…)

« Tout ce qui brille » Anna GODBERSEN.


Godbersen tout ce qui brilleAnna Godbersen est particulièrement connue pour sa série Rebelles. Par ce roman, elle entame une autre saga, situant son intrigue dans le New-York des années folles, 1929 pour être précise, et donc en pleine prohibition. Deux jeunes filles, Letty et Cordelia, quittent leur petite vie dans l’Ohio, pour partir à la conquête de New-York. La première veut devenir actrice, l’autre veut retrouver son père, un célèbre bootlegger, c’est-à-dire un trafiquant d’alcool. Enfin, Astrid, jeune fille riche et capricieuse, fera plus que croiser leur chemin.

(suite…)

« Les Fuyants de Maxfield Academy » Robison WELLS – Rentrée Littéraire 2013 (Ado).


wells les fuyantsJ’attendais avec beaucoup d’impatience la suite du roman palpitant, Les Variants que je vous avais présenté en janvier dernier. La lecture de ce roman pour youngs adults avait été un moment intense avec des rebondissements finaux qui donnaient envie de se jeter sur la suite, mais voilà il a fallu attendre presque un an pour retrouver les adolescents de Maxfield Academy et connaître le fin mot de l’histoire.

(suite…)

« Marilyn et JFK » François FORESTIER


fortestier JFKLe grand avantage d’avoir une PAL monstrueuse est qu’elle offre la possibilité d’assouvir une envie du moment. Le 22 novembre dernier, nous commémorions les 50 ans de l’assassinat de JFK, et m’est venue l’envie de lire ce livre retraçant la relation du plus sexy Président américain et de la plus sexy actrice au monde. J’avais acheté ce livre lors du Salon du Livre de Paris de 2011 et il a fallu cette commémoration pour qu’il sorte enfin de ma PAL.

François Forestier débute son récit par l’assassinat de JFK à Dallas le 22 novembre 1963. Il rend compte des évènements au moment où la balle meurtrière atteint la tempe du Président et nous embarque alors à la suite de la voiture présidentielle jusque dans la salle d’opération de l’hôpital situé tout près du lieu où JFK devait prononcer son discours.

(suite…)

« Des gens comme les autres » Alison LURIE


photoJanet Belle Smith, nouvelliste américaine, séjourne dans une résidence pour artistes, à Illyria, magnifique domaine au sein duquel elle va côtoyer plusieurs confrères, musiciens, auteurs et peintres. Durant son séjour, elle tient un journal dans lequel elle rend compte de ses journées à la résidence et de ses interrogations sur son écriture. C’est ce journal que nous donne à lire Alison Lurie.

(suite…)