« Le Boulevard périphérique » Henry BAUCHAU


bauchau boulevardJe ne vais pas vous mentir, Le Boulevard périphérique est un roman sombre, angoissant que je n’aurais sans doute jamais lu sans l’impulsion du Prix des lectrices et donc sans cette proposition suggérée par Delphine. Et j’aurais sans doute eu tort. Ce fut presque un mal nécessaire, une plongée dans ce que l’on peut redouter de pire, mais écrit avec une telle intelligence que l’on ressort de ce livre comme réconcilier avec ses angoisses.

(suite…)

« La Mer Noire » Kéthévane DAVRICHEWY


davrichewy la mer noireCe roman me fut fortement conseillé par mon amie, Miss Bouquinaix qui l’avait découvert grâce aux Éditions Wespieser en 2010. Sa sortie en poche m’avait donc donné l’occasion de me le procurer lors de Salon du Livre de Paris l’an dernier.

L’intrigue se déroule sur deux temps, deux temps qui vont se rejoindre. Tamouna, fête ses 90 ans. Nous faisons sa connaissance le matin de son anniversaire et nous la suivrons jusque tard dans la nuit. Vingt quatre heures (ou presque) de la vie d’une femme, durant lesquelles, en alternance avec la préparation de la fête, Kéthévane Davrichewy va également  nous raconter la vie de Tamouna, son enfance en Géorgie, son immigration avec sa famille à Paris pour fuir l’emprise russe et sa vie d’émigrée en France parmi ces concitoyens venus, petit à petit grossir les rangs des Géorgiens immigrés.

(suite…)

« Qui se souvient de Paula ? » Romain SLOCOMBE


slocombe PaulaOn pourrait se dire encore un roman sur la déportation des juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale ; on pourrait éviter ce roman pour ado à cause de son sujet si pénible, si difficile ; on pourrait préférer un roman plus « facile », plus « divertissement », qui remue moins les tripes et qui passe sur nous comme une légère brise sans laisser aucune empreinte… mais on aurait tort et on passerait à côté d’un roman magnifique.

(suite…)