« Daffodil Silver » Isabelle MONNIN – Rentrée Littéraire 2013.


Monnin DaffodilLe roman s’intitule Daffodil Silver et pourtant le personnage principal de cette histoire se prénomme Rosa, Rosa Faure, tante de Daffodil, mais surtout sœur de Lilas. Le problème est que, bien qu’omniprésente dans le roman, Rosa existe par son absence. Morte subitement à l’âge de 26 ans, elle est pourtant celle qui va remplir, envahir la vie de Daffodil.

Rosa et Lilas furent des sœurs inséparables, complices, un lien gémellaire presque les unit même si Lilas est née quelques années avant Rosa. Sans secret l’une pour l’autre, leur vie ensemble fut lumineuse, pleine de promesses et d’espoirs. Lilas conçoit la mort de sa sœur comme une malédiction. Elle s’enferme dans son chagrin et dans le souvenir de Rosa au point de concevoir le projet insensé d’un livre que l’on mettrait autant de temps à lire que Rosa a vécu. Elle veut tout dire, tout raconter de ce que fut le vie de Rosa, jour après jour, voire heure après heure. Elle entraîne avec elle son mari, un américain issu d’une famille juive ayant fui la France pendant le Seconde Guerre mondiale. Lilas et Daffodil sont sa vie, il sera un fabuleux protecteur, faisant sien le projet fou de sa femme sans jamais la contrarier, au contraire en y contribuant.

(suite…)

« Le Bonheur en 5 lettres » Pascale PERRIER


perrier le bonheurLe roman s’ouvre sur la mort de la mère de Chloé. Cette mort laisse Chloé, son frère et sa sœur aînée orphelins. Leur père est parti vivre, depuis plusieurs années, sur un atoll de Polynésie où il a refait sa vie. Les voilà donc seuls et sous la tutelle de leur soeur aînée Joséphine. Leur mère leur a laissé 5 lettres qui, à chaque anniversaire de sa mort, seront ouvertes dans le cabinet vieillot d’un notaire.

Le roman est écrit à la première personne et s’attache donc au personnage de Chloé, à ses pensées, à sa difficulté de vivre ce deuil et à trouver sa voie. Âgée de 15 ans à l’ouverture du roman, elle conjugue les interrogations de l’adolescence et celles sur la mort de sa mère. Comme toutes les adolescentes, elle a du mal avec son physique et notamment avec son nez qu’elle trouve trop long, comme toutes les adolescentes, elle désespère de trouver l’amour, fait des erreurs, se raccroche à l’amitié. Mais viennent aussi s’ajouter les changements inhérents à la mort de sa mère : devenir indépendante, s’occuper de la maison, palier le manque maternel, etc. (suite…)

Challenge Lire sous la contrainte by Philippe


Certains auteurs écrivaient sous la contrainte : cela pouvait aller d’une contrainte formelle (le sonnet), d’une contrainte de construction (la règle des 3 unités) ou de contraintes orthographiques, syntaxiques etc. (Pérec et sa disparition du E). Les rois de la contrainte en écriture étaient bien sûr les écrivains membres du mouvement OuLiPo.

Depuis un mois, le blogueur Philippe Dester, nous propose de lire sous la contrainte.

Rassurez-vous, personne ne viendra chez vous pour vous mettre un couteau sous la gorge et vous forcer à lire. Aucun de nous n’a besoin de cela pour lire, ce serait plutôt le contraire : pour nous arrêter de lire, il faudrait nous menacer de mort. Mais une vie sans lecture doit ressembler de près à la mort. J’espère que l’au-delà est pourvu d’une belle bibliothèque. Bref, là n’est pas le propos.

Philippe nous propose chaque mois un thème, et nous devons lire un roman dont le titre est lié au thème. Pour la première session, le thème était « le point d’interrogation ». Il fallait donc lire des romans dont le titre était interrogatif. Pour la deuxième session, voici le thème :

Tous les genres littéraires sont acceptés (roman, BD, littérature jeunesse, album…), et nous avons généralement entre un mois et un mois et demi pour faire notre lecture et publier notre billet. Pour cette deuxième session par exemple, la date butoir est fixée au 10 Novembre.

J’aime beaucoup l’idée, et aimerais profiter de ce challenge pour sortir des romans plus ou moins anciens de ma PAL.

Pour vous inscrire, allez donc saluer Philippe de ma part, je suis sûre qu’il sera ravi de faire votre connaissance.