« Les Apparences » Gillian FLYNN


Flynn les apparencesLes apparences sont trompeuses, voilà ce que va démontrer de façon assez magistrale Gillian Flynn dans ce roman : apparence de bonheur conjugal pour le couple que forment Amy et Nick, apparence de meurtre, apparence de coupable, etc. Construit sur l’alternance des confidences de Nick et d’Amy Dunne, Gillian Flynn met en place une intrigue psychologique savamment orchestrée et qui tient la route jusqu’au bout. Tout est parfaitement bouclé, rien n’est écrit au hasard.

(suite…)

« Au bonheur des ogres » Daniel PENNAC (rencontre avec l’auteur).


Pennac au bonheurAu bonheur des ogres est le premier tome de la Saga Malaussène. Contrairement à beaucoup, je crois, j’ai commencé à lire Daniel Pennac par ses livres sur la lecture (Comme un roman et Chagrin d’école), avant de passer aux romans pour la jeunesse. La Saga Malaussène donc me restait à découvrir. Invitée à une table ronde avec Daniel Pennac et Nicolas Bary pour la sortie du film éponyme [dont je vous reparlerai bientôt], il devenait urgent de me lancer dans la lecture de ce roman.

Benjamin Malaussène est le frère aîné d’une fratrie multiple. Leur mère a la mauvaise idée de tomber souvent amoureuse et de faire des enfants dans la foulée. Souhaitant vivre pleinement sa prochaine histoire d’amour, elle confie sa progéniture à Benjamin. Celui-ci est employé dans un grand magasin, à un poste bien peu gratifiant : bouc-émissaire. En effet, lorsqu’un client vient réclamer un dédommagement, il est toujours désigné comme le fautif et est accablé par son patron devant le client, à tel point que généralement, celui-ci retire sa plainte par pitié. Mais quand une bombe explose dans le grand magasin provoquant la mort d’un vieil homme, les autres employés commencent à se poser des questions.

(suite…)

« L’Oeil de Diderot » Hubert PROLONGEAU


prolongeau l'oeil de diderotDiderot découvre son imprimeur assassiné. Ce crime fragilise encore davantage l’édition de l’Encyclopédie. Qui a tué l’imprimeur, qui en veut à Diderot et veut empêcher la publication de l’Encyclopédie ? Telles sont les questions de ce roman policier et historique. Hubert Prolongeau nous plonge dans le Siècle des Lumières dans les pas de Denis Diderot. Alors que nous fêtons cette année le tricentenaire de la naissance de Diderot, j’avais envie de sortir ce roman de ma PAL en son hommage, avant de lire d’autres textes du philosophe.

(suite…)

« Les Fragmentés » Neal SHUSTERMAN : Rentrée Littéraire 2013 (Ado).


shusterman les frangmentésAttention, c’est du lourd ! Si je vous dis que ce roman est une dystopie, je vous entends déjà souffler : « Oh, encore !!! ». Sauf que là, c’est de la dystopie qui décoiffe !

Dans un futur peut-être pas si lointain que cela, et après une Seconde Guerre Civile, le nouveau gouvernement établit une loi permettant d’obtenir des organes. Tout parent a dorénavant la possibilité de faire fragmenter ses enfants dès que ceux-ci ont atteint l’âge de 13 ans et jusqu’à leurs 18 ans. Si votre ado vous tape sur les nerfs, hop, vous pouvez l’envoyer dans un centre où l’on pourra récupérer ses organes pour sauver d’autres vies. La médecine ne jure plus que par les dons d’organes, préférant remplacer un cœur ou un poumon, plutôt que de mettre le patient sous traitements à vie.

(suite…)

« La Fabrique du monde » Sophie VAN DER LINDEN – Rentrée Littéraire 2013.


van der linden la frabrique du mondeLa Fabrique du monde de Sophie Van der Linden est un roman sélectionné cette année par les magasins Cultura dans le cadre d’une opération lancée il y a onze ans : Talents à découvrir, et qui, comme son titre l’indique, tend à mettre en avant des romans de la Rentrée Littéraire peu connus ou dont on parle peu. Je vous reparlerai plus longuement et plus dans le détail de cette opération, devant me rendre à la remise des prix en présence des auteurs jeudi midi.

(suite…)

« Journal du premier amour » Giacomo LEOPARDI


leopardi journalAlors que la Rentrée Littéraire bat son plein, j’avais envie de revenir à des textes classiques. C’est en errant dans les rayons de la Bibliothèque Municipale, que j’ai découvert ce petit ouvrage de Giacomo Leopardi, poète italien du XIXème siècle qui livre ici le récit de son âme. Ce petit ouvrage se compose de plusieurs textes autobiographiques allant d’un journal écrit à 17 ans et de notes en vue d’une autobiographie que l’auteur avait envie d’entreprendre alors qu’il n’était âgé que de 27 ans.

(suite…)

« Une mesure de trop » Alain-Claude SULZER : Rentrée Littéraire 2013


sulzer une mesure de tropMarek Olsberg est un pianiste réputé, un maestro dont la réputation n’est plus à faire. Ce soir, il donne un concert au Philharmonique de Berlin. Le roman va se dérouler tout au long de cette soirée, depuis l’avant entrée en scène jusqu’à l’interruption brutale du concert. Durant cette parenthèse temporelle, le lecteur va suivre plusieurs personnages, tous liés, de près ou de loin à cette soirée qui ne va pas se dérouler comme prévu.

Une mesure de trop faisait parti des livres que j’ai reçus pour le Prix Fnac du Roman. S’il sort en librairie aujourd’hui, je l’ai, pour ma part, lu en juin. Expérience particulière de recevoir un roman dont on ne sait rien, sans couverture, sans 4ème de couv. et sans guère d’informations à glaner sur le net. L’auteur lui-même, un Suisse, m’était totalement inconnu bien que certains de ses romans aient déjà été couronnés par le Prix Médicis et le Prix Hermann Hesse.

(suite…)

« Le banc » Sandrine KAO


Kao le bancAlex est collégien et déjeune tous les midis sur un banc dans le parc à côté du collège. Mais ces derniers temps, il découvre, écrit au Tipp-Ex sur son banc, des insultes racistes qui lui sont clairement destinées : Alex tronche de nem.

Alex est Taïwanais, il vit avec sa mère dans un petit appartement. Son père est retourné à Taïwan pour travailler, mais ne donne plus beaucoup de nouvelles.

pour eux ce sont tous des « chinetoques ». Ou des niakoués, des noiches, des bridés, des bols de riz, des bouffeurs de chiens… Alors, moi qui suis originaire de Taïwan, n’en parlons pas ! Personne n’est capable de dire où ça se trouve ni ce que c’est. (p.16)

Ce roman jeunesse aborde le thème du racisme contre la communauté asiatique, peu évoqué dans les romans et abordé de façon sensible sans tomber dans le manichéisme. Car Alex et sa mère souffrent également d’être reliés à cette communauté que l’auteur décrit intrusive et cancanière. Alex souhaite juste être un garçon comme un autre et non un étranger aux yeux bridés, mais voilà, les autres élèves, et notamment une clique de trois élèves qui font la pluie et le beau temps ne l’entendent pas comme ça. Comment se faire accepter, quand on appartient au clan des exclus ? Heureusement Sybille viendra à son aide pour découvrir le raciste au Tipp-Ex. Alex finira pas comprendre que tous les moyens ne sont pas bons pour parvenir à ses fins.

Sandrine Kao traite du racisme tout en évoquant le thème difficile de l’adolescence et de l’acception de soi par les autres quand on est un peu différent. Elle parle des amours adolescentes, de la méconnaissance des autres cultures et des préjugés. Un roman sensible pour de jeunes lecteurs à partir de 10 ans qui permet de connaître ses camarades de classe autrement qu’en se basant sur l’apparence physique.

Roman lu dans le cadre du Challenge Cartable et tableau noir et du Challenge Amoureux saison 3 (cat. Amours Adolescentes).

challenge cartable et tableau noirChallenge Amoureux saison 3

Merci aux Éditions Syros.

« Demain est un autre jour » Lori Nelson SPIELMAN


spielman demainBrett Bohlinger est une jeune femme qui semble avoir réussi sa vie : un poste de responsable marketing dans l’entreprise de cosmétique, multinationale florissante, créée par sa mère, un fiancé, Andrew, avec lequel elle vit dans un appartement tout confort et un compte en banque bien fourni. La mort de sa mère va cependant totalement bouleverser cette vie apparemment bien ordonnée. Pour pouvoir toucher son héritage, sa mère, fine mouche, va contraindre sa fille à réaliser 10 des 20 vœux que Brett avait gribouillés sur une page volante quand elle avait 14 ans. Parmi ces vœux, nous trouvons par exemple : adopter un chien, faire un spectacle sur une super grosse scène mais aussi tomber amoureuse et avoir un bébé. L’avocat choisi par mère pour la succession, Bradd, va l’accompagner et sera chargé de lui remettre une lettre écrite par sa mère après chaque réalisation d’un vœu.

(suite…)

« Une visite surprise » Claudie PERNUSCH


pernusch visite surprisePaulin vit à Soulac-Sur-Mer, en Gironde, région dans laquelle l’auteure a passé son enfance. Après une expérience difficile dans l’enseignement, Paulin a décidé de refaire sa vie dans sa ville natale en tenant une boutique pour touristes. Il entretient une relation intense avec Léna, pharmacienne à Bordeaux. Très centrés sur leur couple, Paulin et Léna sont heureux et n’envisagent par d’agrandir leur famille, Léna est d’ailleurs totalement hostile à l’idée d’être mère. Aussi quand Louise, une jeune femme croisée dans sa jeunesse, annonce à Paulin qu’il est père d’une petite fille de 9 ans, Mine, cette nouvelle va bouleverser le fragile équilibre retrouvé.

(suite…)