Bilan mensuel de lecture : Octobre 2012 + S.T.A.R 5 2ème semaine


Retour de vacances et des billets par dessus la tête à rédiger. Je commence par le bilan, il manquera un lien que je rajouterai demain quand j’aurai rédigé le billet. Je profite aussi de ce bilan mensuel pour inclure le bilan hebdo du S.T.A.R.

Ce mois d’octobre fut un peu chiche en nombre de livres, mais comporte de belles lectures ce qui, finalement est le plus important.

Commençons par les petites déceptions.

Deux livres seulement m’ont déçue ce mois-ci : Le labyrinthe du temps de Maxence Fermine, lu dans le cadre du Club des lectrices et L’objectif PAL Noire. Un roman un peu facile à la morale plate et sans guère d’intérêt, à mon sens. Le deuxième est l’ouvrage Génération Blogueuses, qui n’a pas tenu les promesses de sa couverture, même si y voir inscrit mon URL fut une agréable surprise.

Ce mois fut marqué par la lecture de 4 romans jeunesse, tous plus ou moins intéressants à leur manière : Arsène premier roman de l’actrice Juliette Arnaud, rencontre avec un personnage touchant et une histoire assez bien construite. Ensuite un roman pour jeunes lecteurs sur le difficile passage à la lecture solitaire : Halte aux livres ! de Brigitte Smadja. J’ai aussi eu la joie de retrouver ma copine Penelope Green en Chine. J’aime toujours les tribulations de cette jeune journaliste anglaise qui parcourt le monde pour témoigner de la place des femmes : Penelope Green : l’éventail de Madame Li de Béatrice Bottet. Enfin, pendant mes vacances, j’ai lu le premier tome de Rose et la maison du magicien de Holly Webb. Je rédigerai mon billet demain. J’ai lu cette première aventure pour mieux appréhender le tome 4 que j’ai reçu récemment.

Venons-en à mes deux lectures fétiches du mois : Du bout des doigts de Sarah Waters. Un roman savamment conçu, ambiance victorienne, fait de rebondissements et qui nous entraîne dans des machinations diaboliques. Roman lu dans le cadre de L’Objectif PAL Noire, ce qui fait donc 2 romans extraits de ma PAL Noire ce mois-ci. Enfin Inconnu à cette adresse  de Katherine Taylor fut une belle découverte, un roman coup de poing sur une période trouble où sommeille les horreurs de la Seconde Guerre Mondiale.

Tout cela nous fait un total de 8 livres lus et quelques 2288 pages tournées.

Côté Objectif PAL Noire, comme je le disais plus haut, 2 livres lus au lieu de 3 prévus : 18 / 115 = 97. Pour découvrir le bilan des participants à l’Objectif, rendez-vous sur la page dédiée à cet effet et qui sera actualisée.

***

Concernant la deuxième semaine du S.T.A.R 5, voici mes lectures faites pendant mes vacances. Contre toute attente, le bilan pas si mal que cela :

J’ai donc lu en entier Rose de Holly Webb ; quelques pages du roman jeunesse de Brisou-Pellen Les 5 écus de Bretagne (livre qu’Antoine doit lire pour la rentrée) ; 7 contes sur les 12 des Contes de Bretagne par Jean Muzi (lecture faite à voix haute pour les enfants) et j’ai enfin commencé Home de Toni Morrison (que j’ai fini ce matin). Tout cela nous amène à un total supérieur de 19 pages par rapport à la semaine dernière. La semaine 3 est déjà bien engagée, mais les lectures sont prometteuses.

Je vous souhaite de belles lectures.

« Drôles de zèbres » Serge Bloch et Brigitte Smadja


Louise et Charles sont jumeaux, et comme tout enfant de cet âge, ils se chamaillent et font enrager leurs parents. Après une visite chez leur copain Joseph, ils veulent absolument avoir un animal, mais voilà Maman a une peur phobique des animaux !

Moderne, ce petit roman publié à l’Ecole des Loisirs est très drôle. Les répliques sont justes, les parents ont des réactions de vrais parents à tel point que la mère a comme une certaine ressemblance avec votre George :

Maman est dans le salon, allongée sur le canapé, elle a les yeux fermés et un gant de toilette sur le front. Elle prétend qu’un gant d’eau glacée, c’est très bon pour la migraine. Et ce soir, justement, elle a très mal à la tête. C’est à cause de son métier. (pp.33/34)

Il y a comme cela des scènes qui prennent des échos connus quand on a la chance d’avoir deux enfants :

« – Maman, laisse la lumière du couloir allumée! supplie Louise.

– Papa, éteins la lumière, je ne peux pas dormir quand il y a de la lumière! hurle Charles.

– Je n’en peux plus ! dit maman. Louise et Charles, ça suffit! Charles, mets un tee-shirt sur ta tête, ça te fera du noir!

– Votre mère a raison, dit papa. Charles et Louise, vous avez sept ans et demi, vous êtes grands maintenant! Charles, ne mets surtout pas un tee-shirt sur ta tête, tu risques d’étouffer ! » (pp. 16/17)

Un petit roman qui change du Petit Nicolas, et que les enfants peuvent lire à partir de 7-8 ans… mais les parents peuvent aussi le lire…

NOTE : 8 / 10

Lecture Hors PAL…